HMAS Onslow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

HMAS Onslow (S 60/SSG 60)
Image illustrative de l’article HMAS Onslow
Le Onslow en 2010 (Australian National Maritime Museum)
Type Sous-marin d'attaque conventionnel
Classe Classe Oberon
Histoire
Commanditaire Royal Australian Navy (RAN)
Chantier naval Scotts Shipbuilding and Engineering Company (Greenock - Royaume-Uni)
Commandé 1963
Quille posée
Lancement
Armé
Statut retiré du service le puis navire musée
Équipage
Équipage 8 officiers, 60 sous-mariniers
Caractéristiques techniques
Longueur 90 m
Maître-bau 8,10 m
Tirant d'eau 5,50 m
Déplacement 1 610 t
À pleine charge 2 030 t (surface)
2 410 t (surface)
Propulsion 2 générateurs Admiralty
2 moteurs électriques
Puissance 3,500 ch, 4,500 ch
Vitesse 12 nœuds (22,2 km/h) (surface)
17 nœuds (31,5 km/h) (immersion)
Profondeur 200 mètres
Caractéristiques militaires
Armement
Électronique sonars, radar
Rayon d'action 9 000 miles nautiques à 12 nœuds
Carrière
Pavillon Naval Ensign of Australia.svg Royal Australian Navy
Port d'attache Australian National Maritime Museum Sydney
Protection Monument historique
Localisation
Coordonnées 33° 52′ 12″ sud, 151° 11′ 57″ est

Le HMAS Onslow (SS 60/SSG 60) était l'un des six sous-marins de la classe Oberon exploités par la Royal Australian Navy (RAN) [1]. Le sous-marin a été nommé d'après la ville d' Onslow, en Australie-Occidentale, et de Sir Alexander Onslow (en), avec la devise et l'insigne de l'héritage familial d'Onslow. Commandé en 1963, Onslow a été établi à la fin de 1967 par Scotts Shipbuilding and Engineering Company en Écosse, lancé presque un an plus tard et mis en service dans le RAN à la fin de 1999.

Historique[modifier | modifier le code]

Bien que jamais impliqué dans une guerre, trois incidents majeurs se sont produits au cours de la carrière d’Onslow. Le premier a eu lieu en 1972, lorsqu'un marin mécontent qui a désobéi aux ordres a fait plonger le sous-marin à presque deux fois sa profondeur de fonctionnement sécuritaire. En conséquence, le RAN a changé le service sous-marin de pouvoir «conscrire» n'importe quel marin pour le service sous-marin pour que le service volontaire seulement.

Le second s'est produit en 1981, lorsque les vapeurs de monoxyde de carbone de l'un des générateurs diesel ont rempli le sous-marin, entraînant la mort d'un marin. Bien que des changements aient été apportés aux procédures d'exploitation des sous-marins, l'équipage n'a reçu aucun conseil psychologique et le rapport d'incident est resté classifié jusqu'en 2009. Le troisième était une cérémonie controversée de franchissement de ligne en 1995, qui a abouti à des restrictions lors des cérémonies similaires à bord des navires RAN. Au cours de sa carrière, Onslow est devenu le premier sous-marin à propulsion conventionnelle à être équipé de missiles anti-navires et a réussi dans les wargames, "coulant" une flottille de sept navires pendant l'exercice Kangaroo 3[2] en 1980 et le porte-avions nucléaire américain USS Carl Vinson durant l'exercice RIMPAC en 1998.

Contrairement aux autres sous-marins de sa classe, Onslow était équipé d'une trappe d'accès pour quatre plongeurs, permettant un déploiement et une récupération plus faciles des plongeurs des forces spéciales.

Désarmement et préservation[modifier | modifier le code]

Onslow a été mis hors service le 30 mars 1999. Pendant qu'il était en service, il a parcouru 358.068 milles marins (663.142 km). Le même jour, le bateau jumeau Otama a été réaffecté de façon permanente à la base sous-marine à HMAS Stirling en Australie-Occidentale, ouvrant la voie à la fermeture de la base navale HMAS Platypus (en).

Le sous-marin a été offert au Musée national de la marine de Sydney en avril 1999 [3]. Le 3 mai 1999, le sous-marin a été remorqué de la base de Platypus au musée à Darling Harbour (en). Onslow a été amarré à côté du HMAS Vampire, un autre navire de guerre appartenant au musée et a été officiellement ouvert au public le 1 juin 1999. Onslow est le deuxième sous-marin de la RAN à être préservé comme navire musée ; le premier était le sous-marin HMAS Ovens, qui a été mis hors service à la fin de 1998 et installé au Western Australian Museum de Fremantle.

En novembre 2015, le sous-marin a été déplacé vers les pavillons des navires de guerre du Musée maritime national australien aux côtés du HMAS Vampire, du HMAS Advance et de la réplique du HMS Endeavour.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie :

  • Shaw, Lindsey (2005). HMAS Onslow: cold war warrior. Sydney, NSW: Australian National Maritime Museum. (ISBN 0-9751428-4-4).
  • White, Michael (1992). Australian submarines: a history. Canberra: Australian Government Publishing Service. (ISBN 0-644-24397-X).
  • Richards, Bill; Smith, Peter (December 2006). "Onslow's Jolly Roger". Signals. Australian National Maritime Museum. (ISSN 1033-4688).