HD 149026

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
HD 149026

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 16h 30m 29,619s[1]
Déclinaison +38° 20′ 50,31″[1]
Constellation Hercule
Magnitude apparente 8,15
Caractéristiques
Type spectral G0IV[1]
Indice B-V 0,611
Astrométrie
Vitesse radiale −18,1 ± 0,4 km/s[1]
Mouvement propre μα = −77,12 ± 0,77 mas/a[1]
μδ = 53,34 ± 0,61 mas/a[1]
Parallaxe 12,68 ± 0,79 mas[1]
Distance 257 al
(78,9 ± 6,6 pc)
Magnitude absolue 3,66
Caractéristiques physiques
Masse 1,31 ± 0,1 M[2]
Rayon 1,45 ± 0,1 R[2]
Luminosité 2,72 ± 0,5 L[2]
Température 6 147 ± 50 K[2]
Métallicité 200 % - 260 %[2]
Âge (2,0 ± 0,8) × 109 a[2]

Autres désignations

BD+38 2787, GSC 03063-01587, HIP 80838, SAO 65349, TYC 3063-1587-1, AG+38 1492, PPM 79381, uvby98 100149026, AGKR 14732

HD 149026 est une étoile sous-géante jaune située à environ 257 années-lumière dans la constellation d'Hercule. L'étoile est sensiblement plus massive, plus grande et plus brillante que le Soleil. Depuis 2005, l'existence d'une exoplanète autour de l'étoile a été confirmée. Le nom de cette étoile est celui de son identifiant dans le Catalogue Henry Draper[1].

L'étoile[modifier | modifier le code]

La masse plus importante de l'étoile explique que malgré son plus jeune âge (2,0 milliards d'années), elle est déjà beaucoup plus évoluée que le Soleil. La fusion interne de l'hydrogène dans le cœur de l'étoile touche à sa fin et elle est en train d'évoluer vers le stade géante rouge. HD 149026 est à environ 260 années-lumière, ce qui signifie qu'elle n'est pas visible à l'œil nu. Cependant, elle constitue une cible facile aux jumelles ou dans un petit télescope[2].

L'étoile est plus de deux fois plus riche que le Soleil en éléments chimiques plus lourds que l'hydrogène et l'hélium. À cause de cela et du fait que l'étoile est relativement brillante, un groupe d'astronomes du N2K Consortium a commencé à l'étudier. La composition anormale de l'étoile mesurée pourrait être seulement une pollution de surface, par la capture d'éléments lourds provenant de planétésimaux[3].

Système planétaire[modifier | modifier le code]

En 2005, ils découvrirent une exoplanète inhabituelle autour de l'étoile. La planète, appelée HD 149026 b, a été détectée par la méthode du transit, permettant la mesure de son diamètre. Il a été trouvé plus petit que celui des autres planètes à transit connues, signifiant qu'elle est inhabituellement dense pour une planète géante à orbite rapprochée[2]. La température de la planète géante a été évaluée à 3700°F (2040°C), générant tant d'infrarouge qu'elle brille. Les scientifiques pensent que la planète absorbe presque toute la lumière de l'étoile et la réémet vers l'espace sous forme de chaleur[4].

Caractéristiques des planètes du système HD 149026.
Planète Masse (MJ)[5] Période orbitale (en jours) Axe semi-majeur (ua) excentricité
b 0,36 ± 0,03 2,8766 ± 0,001 0,942 0

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) HD 149026 sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  2. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Sato et al., Debra A. Fischer, Gregory W. Henry, Greg Laughlin, R. Paul Butler, Geoffrey W. Marcy, Steven S. Vogt, Peter Bodenheimer et Shigeru Ida, « The N2K Consortium. II. A Transiting Hot Saturn around HD 149026 with a Large Dense Core », The Astrophysical Journal, vol. 633, no 1,‎ , p. 465–473 (DOI 10.1086/449306, lire en ligne)
  3. (en) S.-L. Li, D. N. C. Lin, and X.-W. Liu « Extent of pollution in planet-bearing stars », 2008.
  4. Imaginova, Sizzling Hot Planet Makes Some Stars Look Cool (5/9/07).
  5. Pour une masse jovienne = 1,8986×1027 kg.

Liens externes[modifier | modifier le code]