H. Craig Hanna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
H. Craig Hanna
H.Craig Hanna.jpg
H. Craig Hanna dans son atelier, photographié par Virgile Ittah.
Naissance
Nationalité
Activité
Site web

H. Craig Hanna, né le à Cleveland[1], Ohio (États-Unis), est un peintre figuratif américain qui vit à Paris. Artiste connu pour ses portraits, il se distingue par sa technique du dessin, son sens de la couleur et son art de la composition.

Outre la peinture à l’huile et le dessin qu’il pratique également, il développe depuis plusieurs années une technique qui lui est propre, l’encre et l’acrylique sous plexiglas, selon un procédé proche de la peinture sous verre. Bien qu’essentiellement connu pour ses portraits, il peint également des paysages, genre qu’il a toujours considéré comme central dans son œuvre.

Selon H. Craig Hanna, son œuvre s'inscrit en continuité avec la tradition des maîtres anciens, par l’importance accordée au dessin académique d’après modèle vivant et d’après nature[2]. Les choix de cadrage, de couleur, de composition, de modèle, en font cependant un peintre ancré dans son époque. Ses influences sont diverses : Le Titien, Rembrandt, Vélasquez, Sargent, Whistler, des expressionnistes tels que Klimt, Schiele, et plus récemment Lucian Freud. La statuaire grecque antique est également une grande source d'inspiration[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Peintre new-yorkais de formation, H. Craig Hanna a étudié à l'université de Syracuse (Bachelor of Fine Arts, 1991), à la Fine Arts School of Visual Arts (Master of Fine Arts, 1996), avant de se spécialiser à la New-York Academy of Figurative Art en 1998. En 1997, il a été assistant de David Salle et de Ross Bleckner (Bridge Hampton, New York).

Il peint à l’huile depuis son passage à la School of Visual Arts de New York entre 1994 et 1996[2]. Son goût pour la peinture figurative classique, d’après modèle vivant et d’après nature, lui vient de cette époque. Au contact de son professeur de peinture John Foots, il est sensibilisé aux Grands Maîtres de la peinture figurative, notamment Rembrandt, Vélasquez, Sargent et Ingres[2]. Le Metropolitan Museum of Art occupe une place fondamentale dans sa formation académique. La fréquentation assidue des œuvres du musée, notamment celles de Diego Vélasquez, lui permet de parfaire son éducation picturale et d’affermir son trait[2]. L’étude de peintres comme Bonnard ou Vuillard, et des expressionnistes autrichiens Kokoschka et Schiele, lui a permis de s’émanciper de ses influences classiques, en redécouvrant l'importance de la couleur et de la composition en peinture[2].

Parcours artistique[modifier | modifier le code]

Il commence à exposer son travail à l’âge de 29 ans. En 1998, un étage entier lui est réservé chez Bergdorf Goodman[3] à New York. Il expose ensuite à la Cynthia Corbett Gallery à Londres[4], à la Amalia Johnson Contemporary à Hong-Kong[5] et à Malte. Sélectionné en 2001[6] et 2006[7] pour le BP Portrait Award (en), il a été primé en 2001 pour son œuvre Carlos sitting on a clear plastic chair.

Renouant avec la tradition des peintres américains qui, de Sargent à Hopper, sont partis d’Amérique vers l’Europe, H. Craig Hanna a vécu à Malte, Londres et vit aujourd’hui à Paris. À la suite de sa rencontre avec Laurence Esnol en 2006 et sa première exposition parisienne organisée à l'espace Vertbois en [8], il s’installe à Paris. En , Laurence Esnol Gallery ouvre autour de l'œuvre de H. Craig Hanna.

Spécificité de l'œuvre[modifier | modifier le code]

L’œuvre de H. Craig Hanna perpétue la tradition des Maîtres Anciens, par l’importance accordée au dessin académique d’après modèle vivant et d’après nature. Il revendique ainsi un large éventail d’influences, qui vont des Grands Maîtres de la figuration classique, de Rembrandt au Titien en passant par Vélasquez, à des peintres de l’époque moderne et contemporaine, de Manet à Courbet en passant par Schiele et Lucian Freud. Les choix de cadrage, de couleur, de composition, de modèle, en font cependant un peintre éminemment ancré dans son époque. L’œuvre de Rothko est également une influence revendiquée, qui se retrouve dans son sens de la couleur et de la composition qui confine parfois à l’abstraction.

Ses portraits se caractérisent par une dimension humaine forte, qui met en avant les failles et la vulnérabilité du sujet, tout en gardant une forme de bienveillance à son égard. H. Craig Hanna prend un soin tout particulier dans le choix de ses modèles, le plus souvent caractérisés par des physiques atypiques. Chaque portrait rend ainsi compte de la singularité du sujet représenté.

L'art de H. Craig Hanna s’exprime à travers différentes techniques, allant de la peinture à l’huile sur bois ou sur toile aux œuvres sur papier (pastel gras, crayon, fusain...). La découverte de la peinture sur plexiglas a été un tournant dans son œuvre. L’exploration des possibilités de cette technique, tels que les effets de transparence induits par la superposition du perspex sur le bois, lui a ouvert de nouveaux horizons artistiques. Cette technique confère à sa peinture une modernité, indépendamment du sujet traité, particulièrement adaptée pour rendre compte de la fragilité d’un visage ou du caractère éphémère d’un paysage.

S'inscrivant dans la tradition de la peinture figurative, H. Craig Hanna dessine et peint sur des grands formats sur bois, sur perspex ou sur toile, ainsi que sur des formats plus intimistes, que ce soit sur bois ou sur papier.

En 2012, Laurence with Blue Gloves constitue un tournant dans la carrière puisque c'est la première fois qu'il représente une figure humaine dans un paysage. Le choix du sujet a également son importance puisque c'est le premier tableau qu'il fait de Laurence Esnol, sa galeriste avec qui il travaille depuis 2008.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Selon Laurence Lhinarès, chargée de recherche pour le musée du Louvre et la Fondation Custodia[9], la maîtrise technique et la puissance de son trait permettent de le qualifier de « jeune Maître ».

Expositions[modifier | modifier le code]

Son œuvre a été exposée à l’Orangerie du Sénat[10] à Paris et au National Museum of Fine Arts de Malte[11], ainsi que dans de nombreuses foires en France et en Europe. Il a été sélectionnée à deux reprises par le National Portrait Gallery BP Award à Londres.

  • Février-, Paysages, Laurence Esnol Gallery, Paris
  • , BRAFA, Laurence Esnol Gallery, Bruxelles
  • , St-ART, Laurence Esnol Gallery, Strasbourg
  • , Show Off, Laurence Esnol Gallery, Paris
  • , Art by Genève, Laurence Esnol Gallery, Genève
  • , BRAFA, Laurence Esnol Gallery, Bruxelles
  • , St-ART, Laurence Esnol Gallery, Strasbourg
  • , Show Off[12], Laurence Esnol Gallery, Paris
  • , Orangerie du Sénat, Peintures et Dessins, Paris
  • , Lille Art Fair, Laurence Esnol Gallery, Lille
  • , Pavillon des Arts & du Design, Laurence Esnol Gallery, Paris
  • , Chic Dessin, Laurence Esnol Gallery, Paris
  • , ST-ART, Strasbourg, Laurence Esnol Gallery, Strasbourg
  • , Art En Capital, Grand Palais, Laurence Esnol Gallery, Paris
  • , Salon du collectionneur, Laurence Esnol Gallery, Paris
  • , Scope Basel Art Fair, Basel, Laurence Esnol Gallery, Bâle
  • , Art Paris, Laurence Esnol Gallery, Paris
  • , Four Yellows, Laurence Esnol Gallery, Paris
  • , Slick Dessin, Cynthia Corbett Gallery, New York
  • , Sobo Gallery, solo show, Londres
  • , Red Dot New York, Cynthia Corbett Gallery, New York
  • , Form Art Air, National Portrait Gallery, Londres
  • , 'Right Outside My Window', National Museum of Fine Arts, La Vallette
  • 2006, National Portrait Gallery, BP Portrait Award 2006 - Hermes and George, Londres
  • , Lymann Sann Gallery, Broadway, New York
  • , Westbourne Studios, Notting Hill, Londres
  • , Oxo Gallery, Butler's Wharf, Londres
  • 2001, National Portrait Gallery, BP Portrait Award 2001 - Carlos Sitting on a Clear Plastic Chair, Londres
  • , Galerie Martini, Wellington Street, Hong-Kong
  • , Groucho Club, Dean Street, Londres
  • , Blains Fine Art, Bruton Street, Londres
  • , Belgarde Gallery, Wooster Street, New York
  • , Gallery at Bergdorf Goodman, Fifth Avenue, New York
  • , Space Gallery, Broadway, New York

H. Craig Hanna est aujourd'hui exposé en permanence et en exclusivité mondiale chez Laurence Esnol Gallery.

Collections[modifier | modifier le code]

L'actrice Drew Barrymore, le créateur Marc Jacobs et le réalisateur Paul Morrisey comptent parmi les célébrités qui possèdent ses œuvres dans leurs collections[13].

Publication[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claire Coljon, « H. Craig Hanna, un « jeune Maître » ? », sur lesoir.be, (consulté le 24 avril 2015).
  2. a b c d e et f H. Craig Hanna, interview Dooboomgeishart, 2008
  3. Exposition H. Craig Hanna à la Galerie Martini, Hong Kong, South China Morning Post, 11 novembre 2002
  4. Cynthia Corbett Gallery, biographie de l'artiste
  5. Amalia Johnson Contemporary, sélection d'œuvres de H. Craig Hanna
  6. BP Portrait Award 2001, sur le site de la National Portrait Gallery.
  7. BP Portrait Award 2006, Hermes and George par H. Craig Hanna, sur le site de la National Portrait Gallery.
  8. Présentation vidéo de l'exposition "Four Yellows" à L'espace Vertbois, Dooboomgeishart, juin 2008
  9. Laurence Lhinarès, « Vingt portraits et je-ne-sais-quoi », in Sketchbook by H. Craig Hanna, éditions Somogy, 2009.
  10. Peintures et dessins de H. Craig Hanna à l'Orangerie du Sénat, artéMédia.
  11. « Right Outside My Window », The Malta Independent, 23 avril 2006.
  12. Show Off 2010
  13. Alexandre Crochet, Laurence Esnol, « L'obsession Craig Hanna », Le Figaro Magazine, 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]