H.265/HEVC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

High Efficiency Video Coding (HEVC) est une norme de codage vidéo finalisée depuis janvier 2013, devant succéder au H.264/MPEG-4 AVC (Advanced Video Coding). Ses applications concernent aussi bien la compression des vidéos en très haute définition (2K, 4K, 8K...) que la diminution du débit de transmission sur réseau pour les vidéos en définition standard avec des applications pour la vidéo sur mobile et pour l'extension de l'éligibilité aux services audiovisuels (TV, VoD...) des abonnés aux réseaux fixes (ADSL...).

Objectifs[modifier | modifier le code]

HEVC a pour but d'améliorer significativement le codage/compression par rapport à son prédécesseur AVC. En effet, l'objectif est de réduire le débit nécessaire de moitié, à qualité équivalente. Ces progrès nécessitent l'utilisation d'algorithmes plus complexes, bien que le bond en complexité ait été limité tout au long de la normalisation.

La norme HEVC sera utilisée pour la prochaine génération de système de compression. Bien que le mode principal de codage vidéo soit le mode progressif, le mode vidéo entrelacé pourra également être utilisé. Le HEVC supporte toutes les définitions usuelles. Il prévoit également le support de cadences d'images plus élevées, pouvant atteindre 100, 120 ou 150 images par seconde.

Cette norme inclut notamment un profil principal Main profile avec des vidéos encodées en 8-bit 4:2:0, ainsi qu’un profil ‘Main 10’ garantissant une profondeur de couleurs 10-bits.

Le profil Main Still Picture permet le codage d'une seule image fixe en utilisant les mêmes contraintes que le profil Main profile. En tant que sous-ensemble du profil Main profile, le profil Main Still Picture offre une profondeur de couleur sur 8 bits avec une colorimétrie échantillonnée en 4:2:0 .

Profils[modifier | modifier le code]

La norme HEVC définit trois profils: le profil principal «Main profile», le profil «Main 10», le profil «Main Still Picture».

Le profil principal «Main profile»[modifier | modifier le code]

Le profil principal permet une profondeur de bits de 8 bits par échantillon avec sous-échantillonnage de la chrominance 4:2:0, qui est le type le plus commun de la vidéo avec des appareils de consommation.

Le profil «Main 10»[modifier | modifier le code]

Le 10 Profil principal permet une profondeur de bits de 8 bits à 10 bits par échantillon avec sous-échantillonnage chroma 4:2:0.

Le profil «Main Still Picture»[modifier | modifier le code]

Le profil «Main Still Picture» est destiné comme son nom l'indique aux images fixes. Une comparaison des performances de la compression d'image a été faite en janvier 2013 en utilisant l'encodeur HEVC HM 8.0rc2:

Comparaison des normes pour la compression d'image
Réduction par rapport à
JPEG JPEG 2000 JPEG XR WebP
HEVC-MSP de -43,0 % à -56 % de -20,26 % à -30,96 % de -43,10 % à -61,63 % -31,0 %

Les profils d'extensions standard[modifier | modifier le code]

En novembre 2013 seize profils supplémentaires ont été ajoutés: Main 12, Main 4:2:2 10, Main 4:2:2 12, Main 4:4:4, Main 4:4:4 10, Main 4:4:4 12, Monochrome 12, Monochrome 16, Main 12 Intra, Main 4:2:2 10 Intra, Main 4:2:2 12 Intra, Main 4:4:4 Intra, Main 4:4:4 10 Intra, Main 4:4:4 12 Intra, Monochrome 12 Intra et Monochrome 16 Intra.

Performances[modifier | modifier le code]

Le HEVC a été évalué en qualité subjective lors de la normalisation. Il offre un gain en compression de l'ordre de 50 % en 720p et de 60 % en 1080p par rapport au AVC, dans une configuration similaire pour une qualité équivalente.

L'utilisation de la compression HEVC pour des images fixes a permis d'obtenir des réductions de taille importante pour les images compressées en comparaison d'autres solutions  : de -20,26 % à -30,96 % face à JPEG 2000, de -43,10 % à -61,63 % face à JPEG XR, -31,0 % face à WebP, de -43,0 % à -56 % face à JPEG. Cette étude ayant été menée en janvier 2013, en utilisant l'encodeur HEVC HM 8.0rc2, l'encodeur Kakadu version 6.0 pour JPEG 2000, et enfin, l'encodeur IJG version 6b pour JPEG[1], [2], [3].

Brevets[modifier | modifier le code]

Le 26 juin 2012, MPEG LA a annoncé qu'ils allaient commencer à faire une licence pour couvrir les brevets HEVC[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Le développement de cette norme de codage vidéo s'est effectué à partir de 2004 conjointement au sein de l'UIT-T Q.6/SG16 Video Coding Experts Group (VCEG) ainsi que l'ISO/CEI Moving Picture Experts Group (MPEG).

Elle porte le nom formel de HEVC, à l'ITU elle prend le numéro de H.265, tandis qu'à MPEG elle se nomme MPEG-H partie 2 ou encore ISO/IEC 23008-2.

En juillet 2012, le HEVC passe à l'état de brouillon (DIS, Draft International Standard)[5].

La norme est approuvée et finalisée (FDIS, Final Draft International Standard) en janvier 2013, sous le nom H.265/HEVC (ISO/IEC 23008-2)[6] par l'Union internationale des télécommunications (ITU). Selon le communiqué de presse, le standard ITU-T H.265 / ISO/IEC 23008-2 HEVC offrira une solution flexible, fiable et robuste. Il est ainsi désigné comme le standard de la prochaine décennie à la fois pour l’accès aux contenus vidéo HD et pour l’ultra haute définition. Le communiqué ITU précise que les sociétés ATEME, Broadcom, Cyberlink, Ericsson, Fraunhofer HHI, Mitsubishi et NHK ont déjà présenté des implémentations de HEVC.

Projet 4EVER[modifier | modifier le code]

En France, le projet de recherche collaborative 4EVER, financé par les pouvoirs publics, a été lancé en 2012 pour une durée de 3 ans. Il a pour objectif d’améliorer la qualité d'expérience audiovisuelle en :

  • généralisant l'accès aux contenus HD en toute situation (populations éloignées, mobilité),
  • introduisant l'Ultra Haute-Définition (UHD) à la maison et pour les événementiels au cinéma,
  • prouvant que HEVC est la technologie qui permettra d'atteindre les 2 points précédents.

Ce projet de recherche est mené par les sociétés ATEME, Doremi, France Télévisions, GlobeCast, Orange, Teamcast, Technicolor, et les universitaires Télécom ParisTech et l'Université de Rennes 1.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jani Lainema et Kemal Ugur, « On HEVC still picture coding performance », ISO/IEC, JCT-VC,‎ 2012-04-20 (lire en ligne)
  2. T. Nguyen et D. Marpe, « Performance Comparison of HM 6.0 with Existing Still Image Compression Schemes Using a Test Set of Popular Still Images », ISO/IEC, JCT-VC,‎ 2012-05-03 (lire en ligne)
  3. Philippe Hanhart, Martin Rerabek, Pavel Korshunov et Touradj Ebrahimi, « AhG4: Subjective evaluation of HEVC intra coding for still image compression », ISO/IEC, JCT-VC,‎ 2013-01-09 (lire en ligne)
  4. MPEG LA, « MPEG LA Announces Call for Patents Essential to High Efficiency Video Coding (HEVC) » [PDF],‎ 2012-06-26
  5. MPEG, « HEVC near completion », sur MPEG,‎ 20 juillet 2012
  6. Pierre Dandumont, « Le H.265/HEVC a été approuvé », sur Tom's Hardware,‎ 28 janvier 2013 (consulté le 30 janvier 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]