Hôtel des Ambassadeurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ancien hôtel des Ambassadeurs
Hôtel des Ambassadeurs
Image dans Infobox.
La façade de l'ancien hôtel en septembre 2012.
Présentation
Type
Propriétaire
Propriété privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Département
Adresse
1, rue du Parc et place Joseph-AlettiVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de l’Allier
voir sur la carte de l’Allier
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Auvergne
voir sur la carte d’Auvergne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'hôtel des Ambassadeurs est un ancien hôtel de Vichy, aujourd'hui transformé en résidence privée. Il est situé dans le quartier thermal de la ville, en face de l'opéra, contigu à l'Aletti Palace et à proximité immédiate du parc des Sources. Certaines pièces du rez-de-chaussée avec leur décor sont inscrits depuis le au titre des Monuments historiques : le grand hall d'entrée avec ses luminaires, son escalier et ses verreries de Chigot, le grand salon, le petit salon avec son décor peint, l'ancienne salle de restaurant et le patio[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est construit en 1858[2] mais dès 1866 il est agrandi et restructuré[2]. Hôtel réputé, il figure alors dans les premiers guides touristiques de l'époque[2]. En 1890, il est l'un des premiers à être équipé d'un ascenseur et du téléphone[2]. Il dispose alors d'une salle des fêtes pouvant accueillir plus de 500 personnes[2]. En 1897, les chambres sont équipées de chauffage[2] (la plupart des hôtels fonctionnant pendant la saison d'été n'en sont alors pas équipés). En 1900, son propriétaire, M. Roubeau, y fait installer l'éclairage électrique[2]. Il dispose de villas annexes, autour de l'hôtel ou des familles entières peuvent être hébergées tout en bénéficiant des services de l'hôtel, comme le Castel Flamand au 1 et 2 rue de Belgique, et trois villas rue de Russie, reliées à l'hôtel par des passages souterrains[2].

Pendant la Première Guerre mondiale, il est transformé en hôpital militaire[2] et sous le régime de Vichy[2], il abrite le corps diplomatique (son nom d'hôtel des Ambassadeurs était antérieur) ; 8 ambassadeurs et 24 envoyés extraordinaires ou ministres plénipotentiares étaient alors présents à Vichy[3].

L'hôtel ferme définitivement en 1989[2] et est transformé en immeuble avec appartements privés en 1998[2].

Galerie photo[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00093401, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a b c d e f g h i j k et l Delphine Renault-Jouseau, Vichy : invitation à la promenade, Lyon, Lieux Dits, , 160 p. (ISBN 978-2-914528-96-2, BNF 42349302), p. 95.
  3. Thierry Wirth, Vichy Capitale : 1940-1944, Les Trois Roses, coll. « Mémoire d'Allier », (ISBN 9782919431113), p. 150