Hôtel des Échevins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Renaissance image illustrant le Cher image illustrant les monuments historiques français
Cet article est une ébauche concernant la Renaissance, le Cher et les monuments historiques français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hôtel des Échevins
Bourges - rue Edouard-Branly 13 - Hôtel des Echevins Musée Estève.JPG
Présentation
Type
Construction
Destination initiale
hôtel particulier
Destination actuelle
musée Estève
Propriétaire
ville de Bourges
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Département
Commune
Adresse
13 rue Édouard-BranlyVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'hôtel des Echevins est situé à Bourges (Cher).

Historique[modifier | modifier le code]

Construit après le Grand Incendie de Bourges de 1489 à 1490 par les sculpteurs Jacquet de Persigny et Jacquet Gendre, l'édifice abrita le siège de l'Assemblée des Échevins qui le délaissèrent pour le Palais Jacques-Cœur, plus spacieux, vers 1682. Il devient alors le Petit Collège Jésuite, qui l'occupèrent jusqu'en 1462.

Vendu comme bien national à la Révolution, il reçoit l'École Normale en 1833 et devient le Petit Lycée qui dépendra plus tard du Lycée du nom d'un de ses anciens élèves, Alain-Fournier. Édouard Branly y enseigna[1].

Classement[modifier | modifier le code]

L'hôtel des Échevins fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [2].

Architecture[modifier | modifier le code]

L'Hôtel des Échevins est constitué d'un corps de logis, flanqué d'une tour-escalier rappelant celle du Palais Jacques-Cœur de Bourges. Comme nombre des hôtels particuliers de la ville, l'édifice fut construit à cheval sur les remparts gallo-romains. C'est à l'architecte Jehan Lejuge que l'on doit la galerie perpendiculaire, construite dans le style Renaissance en 1624.

Le musée[modifier | modifier le code]

Intégralement restauré par la ville de Bourges en 1983, il accueille depuis 1987 le musée Maurice Estève.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. P. Martinat et R. Kot,- Découvrir le Cher, éditions Horvath - Coll. La France par départements.
  2. « Hôtel des Echevins (ancien Hôtel de Ville) », base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]