Hôtel de préfecture du Puy-de-Dôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hôtel de préfecture du Puy-de-Dôme
Préfecture en Octobre 2017.
Présentation
Type
Style
Architecte
Construction
1920-1923
Occupant
Préfecture du Puy-de-Dôme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Propriétaire
Département
Usage
Hôtel de préfecture (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Boulevard DesaixVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Géolocalisation sur la carte : Clermont Auvergne Métropole
(Voir situation sur carte : Clermont Auvergne Métropole)

L'hôtel de préfecture du Puy-de-Dôme est un bâtiment situé à Clermont-Ferrand, en France[1]. Il abrite la préfecture du département du Puy-de-Dôme.

Localisation[modifier | modifier le code]

La préfecture est située boulevard Desaix à Clermont-Ferrand (département du Puy-de-Dôme).

Historique[modifier | modifier le code]

Lors d'une séance du Conseil Général de 1910, le préfet Amand Elisée Becq déclare : « Il y a une véritable inhumanité à laisser votre personnel départemental dans les locaux actuels ; dans l'espace de 20 ans, 15 employés de la préfecture sont morts à cause de l'insalubrité des locaux. Il me répugne d'être luxueusement logé lorsque je vois, à côté de moi, des collaborateurs... aussi mal logés qu'ils le sont[2] ».

Un concours réservé aux architectes originaires du département est ouvert, jugé le 8 avril 1913 à la mairie de Clermont. C'est l'architecte François Clermont, né en 1879 à Auzat-sur-Allier, qui l'emporte. Il avait déjà construit l'Hôtel de la Société des Ingénieurs des mines à Saint-Etienne[2].

Sa construction a démarré en , après un plan admis entre octobre et [3].

L'édifice est inauguré par Alexandre Millerand, le [3], venu en Auvergne pour les célébrations relatives au tricentenaire de la naissance de Blaise Pascal à Clermont-Ferrand.

En 1931 le peintre Maurice Busset propose de peindre trois panneaux de la cage du grand escalier, dont le panneau central devait représenter la bataille de Gergovie, ce qui amena à une controverse sur l'emplacement de Gergovie qui fut peut-être la cause de la non exécution des peintures. Au cours de l'été 1949 c'est le peintre Louis Dussour, alors directeur de l'école des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand, qui réalise une fresque représentant les monulments, richesses et activités du Puy-de-Dôme avec au centre sur un fonds de lauriers sept Auvergnats illustres : Vercingétorix, Grégoire de Tours, Michel de l'Hospital, Blaise Pascal, le poète Delille, le général Desaix, Emmanuel Chabrier[2].

La préfecture est partiellement inscrite au titre des monuments historiques le [1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Préfecture », notice no PA00092542, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a b et c (Sève 1952)
  3. a et b Histoire de Clermont-Ferrand, André-Georges Manry, 1993, p. 363

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger Sève (Archiviste en chef du Puy-de-Dôme), Histoire de la Préfecture du Puy-de-Dôme, Clermont-Ferrand, Imprimerie G. de Bussac, , 51 p.
    Extrait de la "Revue d'Auvergne", tome 66 1-2 (1952)

Articles connexes[modifier | modifier le code]