Hôtel de Villeroy (Paris, 1er arrondissement)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hôtel de Villeroy
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Destination initiale
Commanditaire
Propriétaire
privée, résidents particuliers et Crémerie de Paris
Usage
Patrimonialité
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte du 1er arrondissement de Paris
voir sur la carte du 1er arrondissement de Paris
Red pog.svg

L'hôtel de Villeroy, ou ancien hôtel de la Poste, ou 'hôtel de Villeroy Bourbon est un hôtel particulier situé dans le 1er arrondissement de Paris, en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'hôtel de Villeroy du 1er arrondissement parisien est situé au 34 rue des Bourdonnais.

Il a une deuxième entrée par le 9, rue des Déchargeurs.

Il longeait à l'époque de sa construction la rue de la Limace qui a été rasée en 1868 pour créer la rue des Halles.

Description[modifier | modifier le code]

Les escaliers d'honneur de l'hôtel de Villeroy.

L'hôtel de Villeroy est étroitement lié à l'histoire de la Famille de Neufville de Villeroy et à l'histoire du Royaume de France.

Les premiers bâtiments ont été construits vers 1370 du côté de la rue des Bourdonnais.

Sous Nicolas IV de Neufville de Villeroy (qui fut un des ministres les plus importants du Royaume de France), le bâtiment s'est embelli progressivement devenant un haut lieu de littérature. Son petit-fils Nicolas V de Villeroy l'a fait raser pour reconstruire en 1640 sur les caves anciennes l'actuel hôtel de Villeroy. La famille de Villeroy a vendu l'hôtel en 1671, à la famille Pajot & Rouillé, des postiers. Plus tard, propriété du grand magasin À la Belle Jardinière l'hôtel, très délabré à l'époque du trou des Halles a failli être victime de la promotion immobilière pour céder sa place à un vaste parking. Sous l'initiative d'un particulier, il fut protégé in extremis par le Ministre de la Culture en , puis rénové.

L'escalier d'honneur a conservé tout son caractère original. L'hôtel fait partie des rares demeures de caractère aristocratique subsistant au sud-ouest du quartier des Halles qui étaient à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle insérées dans un réseau dense de maisons bourgeoises et populaires.

Époque Nicolas V de Villeroy[modifier | modifier le code]

Detail d'un des deux symboles 5 qui se trouvent dans la rambarde de l'escalier d'honneur.

Il a été construit en 1640 par le duc Nicolas de Neufville de Villeroy (Nicolas V), maréchal de France.

Le nom de l'architecte reste inconnu à ce jour.

Nicolas V de Villeroy a été élevé à la cour du roi Louis XIII. Après la mort de celui-ci, il est devenu en 1646 éducateur du jeune roi Louis XIV. Le jeune roi et son frère le Prince Philippe d’Orléans ont vécu au Palais Royal, mais ils se sont souvent rendus à l'Hôtel de Villeroy où ils ont joué avec les enfants de Nicolas V de Villeroy, Catherine Neufville de Villeroy et François de Neufville de Villeroy.

De cette enfance passée entre le Palais-Royal et l'Hôtel de Villeroy date pour le roi Louis XIV une amitié à vie avec François de Neufville de Villeroy.

Dans son testament Louis XIV le désigne comme éducateur de son successeur, son arrière-petit-fils le roi Louis XV.

Un signe de la présence de Nicolas « V » de Villeroy est le chiffre 5 qui est forgé dans la rambarde de l'escalier d'honneur, escalier qui avait vers 1908 été pris en photo par le photographe Eugène Atget[2] et qui avait dans les années 1920 fasciné la styliste Coco Chanel[3], une cliente de la Crémerie de Paris. La rambarde d'escalier existe toujours.

Époque Hôtel de la Poste[modifier | modifier le code]

Cet hôtel, qui a, de 1689 à 1738, abrité le premier Bureau de Poste de Paris dans l'histoire, est peu connu. S'y trouvait un cabinet noir où le roi Louis XV prenait connaissance de certains courriers expédiés. Du temps des Halles de Paris, l'hôtel servait à stocker des produits alimentaires et du côté rue des Déchargeurs s'est installée en 1870 une crémerie[4].

L'hôtel constitue aujourd'hui un des plus vastes ensembles XVIIe siècle du centre de Paris. Sa cour relie le 34 rue Bourdonnais au 9 rue des Déchargeurs. Il a été inscrit Monument historique en 1984[1]. L´ensemble abrite de nos jours des logements et le centre d'exposition « Crémerie de Paris ».

Phone Book of the World[modifier | modifier le code]

255 ans après le départ de la poste l'esprit « télécoms » de l'ancien Hôtel de la Poste se réactive. En 1993 l'ancienne Crèmerie de Paris, un magasin de fromage du marché des Halles Centrales, situé côté rue des Déchargeurs devient un Centre dans l'univers Sony qui se transforme progressivement en Cybercafé[5]. Le café attire un grand nombre de précurseurs d'internet, essentiellement des Américains en voyage à Paris où les hôtels ne disposent pas encore de connexion. Sous leur influence est inventé dans l'hôtel de Villeroy le site web « Phone Book of the World »[6]. L'annuaire est aujourd'hui utilisé par une audience internationale pour trouver des numéros de téléphone à travers le monde.

Crémerie de Paris[modifier | modifier le code]

La Crémerie de Paris se trouve sur le côté rue des Déchargeurs de l’Hôtel de Villeroy. Après avoir fonctionné comme fromagerie de l'époque des Pavillons Baltard aux Halles de Paris, pendant cent ans, de 1870 à 1970, puis comme premier Café Internet de Paris, de 1995 à 2005, la Crémerie s'est, en 2011, transformée en un centre d'expositions.

Des Expositions organisées par des marques connues se sont enchainées :

  •  : Nike Barber Shop[7], organisée par la société d’équipement sportif américaine Nike.
  •  : Boutique Adopte Un Mec[8], organisée par le site internet français AdopteUnMec.
  •  : exposition et boutique éphémère UGG[9], organisée par la marque américaine Deckers Outdoor Corporation.
  • Juin 2013 : exposition de motos organisée par le constructeur britannique Triumph (entreprise).
  •  : boutique éphémère G-Shock[10], organisée par l'horloger japonais Casio.
  • Octobre 2013 : exposition de lessives My Omo Store[11] organisée par Une Agence Américaine pour le groupe agroalimentaire anglo-néerlandais Unilever.
  • Juin 2014 : exposition Pokémon[12]. Pokémon est un jeu vidéo créé au Japon par la société Nintendo. Présents à l'exposition, l'inventeur du jeu vidéo Pokémon Go et le compositeur de la musique de Pokémon, Junichi Masuda. La musique de Pokémon s'inspire de musique classique en particulier celle du compositeur russe naturalisé français, puis américain, Igor Stravinsky qui avait déjà des liens avec la Crémerie de Paris à travers la styliste Gabrielle Chanel et la famille Romanov[13].
  • Décembre 2018 : Maison du Père Noël imaginée par Amazon. L'exposition est présentée dans la grande Crémerie de Paris (Hôtel de Villeroy) ainsi que dans les petites Crémeries de Paris avoisinantes. C'est la première fois que le distributeur internet Amazon ouvre une boutique physique[14].
  • Novembre 2019 : retour des Pokémon, avec la marque textile Celio[15].
  • Septembre 2020 : première boutique physique en France du géant de l'e-commerce chinois Alibaba Group avec une boutique éphémère Aliexpress décorée par Tania Demayo[16],[17],[18].
  • Avril 2022 : lancement du manga Sakamoto Days par l'éditeur Glénat[19].

La plupart de ces expositions ont été accompagnées de tournages de films diffusés à travers le monde. Le portail de l’Hôtel de Villeroy apparait souvent dans les films, comme un clin d’œil à la très riche histoire du bâtiment.

Crèmerie de Paris n°1, n°3 et portail de l'hôtel de Villeroy Bourbon, le 26 août 2015, lors du lancement du Jeux Video Metal Gear par Brainwash pour le groupe japonais Konami.

Tournages[modifier | modifier le code]

Grand Hotels of the World[modifier | modifier le code]

Le site internet « Grand Hotels of the World »[24] est édité depuis l'hôtel de Villeroy. Le site donne des informations culturelles sur les palaces les plus connus à travers le monde. Le logo du site s'inspire du chiffre 5 forge dans l'escalier de l'Hotel de Villeroy Bourbon.

Résidents célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Ancien hôtel de Villeroy ou ancien hôtel de la Poste », notice no PA00085842, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Photos prises par Eugène Atget dans l'Hotel de Villeroy.
  3. Coco Chanel, une cliente de la Crémerie de Paris.
  4. Plus sur l'histoire de l’Hôtel de Villeroy dans le site de la Crémerie de Paris
  5. Le premier Cybercafé de Paris à l'Hôtel de Villeroy
  6. Phonebook of the World avec des images de l'hôtel de Villeroy sur la page centrale
  7. Article par Ofive.tv sur le Nike Barber Shop
  8. Article avec Photo Portail Hôtel de Villeroy par Golem sur la Boutique Adopte Un Mec
  9. Article sur l'expo UGG
  10. Photoreportage sur l'exposition Casio G-Shock avec images de l’extérieur et de la cour de l'hôtel de Villeroy
  11. Article par E-Marketing sur l'exposition des Lessives Omo
  12. Exposition Pokemon
  13. Crémerie de Paris ... un lieu de conte de fées pour les enfants Romanov
  14. Exposition de Noël Amazon
  15. Deuxième exposition Pokémon organisée par Celio
  16. Pop Up Store Ali Express à l'Hôtel de Villeroy / Crèmerie de Paris par Fashionnetwork.com
  17. Ali Express ouvre une Boutique Ephémère à Paris par Le Parisien
  18. Pour la première fois Ali Express ouvre un Magasin Ephémère en France par Le Figaro
  19. Sakamoto Days, manga japonais, organisé par Glénat
  20. « Tournage du film Remise de Peine by Cremerie de Paris.com », sur cremeriedeparis.com (consulté le )
  21. .« Tournage du film Emily in Paris by Cremerie de Paris.com », sur cremeriedeparis.com
  22. (en) « Emily in Paris Locations », sur geektrippers.com
  23. (en) « Emily in Paris by Netflix », sur netflix.com
  24. site internet Grand Hotels of the World, faisant référence à l’Hôtel de Villeroy Bourbon d’où il est édité

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]