Hôtel de Rochechouart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hôtel de Rochechouart
Hotel Rochechouart Facade cours.jpg

Façade sur cours.

Présentation
Type
Destination actuelle
Ministère
Architecte
Construction
Propriétaire
État
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Coordonnées

L'hôtel de Rochechouart est un hôtel particulier parisien, situé au 110, rue de Grenelle, à Paris dans le 7e arrondissement, qui a été édifié en 1776. Il abrite le ministère de l'Éducation nationale [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1776, la marquise de Courteille acquiert une parcelle de terrain rue de Grenelle, dans le quartier du « Pré-aux-Clercs » (futur faubourg Saint-Germain), afin d'y faire construire un hôtel pour sa fille Madeleine Mélanie, épouse du vicomte Aimery-Louis-Roger de Rochechouart. La construction est confiée à Mathurin Cherpitel, architecte du roi et prend fin en 1778. Un passage pavé et planté d'arbres conduisait à la cour d'honneur. De part et d'autre de l'accès s'élevaient deux pavillons incurvés contenant, l'un l'écurie, l'autre les cuisines.

En 1804, alors que son mari, député de la Constituante, est décédé lors de la Révolution française (en 1791), la vicomtesse de Rochechouart vend l'hôtel au maréchal Charles François Augereau, duc de Castiglione et pair de France. En 1820, le ministère de l'Intérieur, qui loue le bâtiment, y installe la direction de l'instruction publique.

En 1829, la veuve Augereau cède l'hôtel au ministère de l'Instruction publique, qui vient d'être créé pour remplacer l'université impériale. Dès lors, l'hôtel de Rochechouart est le siège du ministère chargé de l'éducation. Le bâtiment est agrandi par la construction d'une nouvelle aile réalisée par l'architecte Alphonse de Gisors vers 1839. D'autres travaux suivent jusqu'en 1892 : surélévations, acquisition de bâtiments annexes, construction de la salle du conseil ou encore aménagement d'une bibliothèque.

Le bureau du ministre.

L'hôtel accueille quelques hôtes célèbres. En 1878, Guy de Maupassant est nommé attaché au cabinet du ministre de l'Instruction publique, des Cultes et des Beaux-arts où il est chargé de la correspondance du ministre. Puis Jules Ferry, ministre de l'Instruction publique et des Beaux-arts de 1879 à 1883, lance sa grande réforme de l'enseignement, avec la gratuité de l'enseignement primaire (1881), la laïcité et l'obligation jusqu'à treize ans de l'enseignement primaire (), et la création de l'enseignement secondaire féminin (1880). C'est à l'hôtel de Rochechouart qu'est née l'école républicaine.

En 1912, l'architecte Gagné dirige les travaux de surélévation du bâtiment donnant sur la rue et la construction de l'aile de la rue de Bellechasse, prolongé par un bâtiment moderne de Lemaresquier en 1935. En 1956 est réalisé l'escalier du cabinet du ministre (par Aublet) et le bâtiment situé à gauche de la cour d'honneur. L'hôtel de Rochechouart fait l'objet d'un réaménagement total entre 2000 et 2002, avec des décors et du mobilier commandé à Andrée Putman ; les façades sur cour et sur jardin sont également restaurées. Les planchers, menuiseries et peintures sont restaurés en 2014-2016.

Un des salons a été baptisé « Julie-Victoire Daubié », en hommage à la première femme à obtenir le baccalauréat en août 1861[2].

Le ministère possède dans ses nombreux souterrains un bunker construit pendant la Seconde Guerre mondiale.

Description[modifier | modifier le code]

L'hôtel de Rochechouart comporte les éléments suivants[3] :

Antichambre Putman.
Façade

Néo-classique, de style Louis XVI, la façade sur cour réalisée en pierre de taille alterne baies et pilastres cannelées à chapiteaux corinthiens.

Escalier d'honneur

L'escalier d'honneur (à ne pas confondre avec l'escalier du ministre) comporte une rampe en fer forgé avec des motifs de volutes et de feuilles d'acanthe. Trois statues y sont installées en 1846 : celle du scientifique Pierre-Simon de Laplace, de l'homme d'État Jean-Baptiste Colbert et du magistrat Mathieu Molé.

Escalier d'honneur.
Bibliothèque

Aménagée en 1858 et comportant une mezzanine, elle est située au premier étage de l'aile ouest. Elle comporte une collection complète des Journaux officiels de la République française. Les réunions importantes et les signatures de convention s'y déroulent.

Antichambre Putman

Accessible depuis le grand escalier, le mobilier qui s'y trouve depuis 2001 et signé Andrée Putman.

Galerie des portraits

Située dans le grand escalier construit en 1956 par Aublet, elle accueille les portraits de tous les ministres chargés de l'Instruction publique puis de l'Éducation nationale depuis 1828.

Salon des Alechinsky.
Salon des Alechinsky

Ancienne salle à manger du maréchal Augereau, ce salon a été décoré en 1992 par le peintre Pierre Alechinsky ; il a réalisé cinq panneaux figurant des arabesques colorées sur le thème de l'arbre. Le mobilier a lui été conçu par André Putman en 2000.

Salon Jules Ferry

Le salon d'honneur de l'hôtel, au rez-de-chaussée, est occupé depuis 1945 par le bureau du ministre, auparavant situé au premier étage à côté de la bibliothèque. Il présente un décor de style Louis XVI et des pilastres corinthiens qui encadrent de grandes glaces. Situé au milieu du bâtiment, il donne sur le jardin.

Jardin

De 1300 mètres carrés de superficie, il a été réaménagé en 2002. Il s'organise autour d'un grand platane, planté à l'époque de la construction de l'hôtel. La façade du bâtiment est composée de neuf travée, de trois avant-corps et d'un balcon en fer forgé au premier étage.

Façade côté jardin.
Bureau de Maupassant

Ancien boudoir de Madame Augereau, il est situé dans l'aile est. Maupassant l'a occupé en 1878.

Salon Julie Daubié

Ancienne chambre de Madame Augereau, il est situé entre le salon Jules Ferry et le bureau de Maupassant. La pièce (et notamment les lambris, peintures, dorures et parquets) ont été rénovés en 2002.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabien Oppermann, L'hôtel de Rochechouart, Sceren-CNDP, , 72 p.
  2. Visite virtuelle du ministère de l'Éducation nationale
  3. Brochure « l'hôtel de Rochechouard » éditée par le ministère de l'Éducation nationale à l'occasion des Journées européennes du patrimoine 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]