Hôtel de Nupces

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel de Jean-Georges de Nupces
Hôtel de Nupces.jpg
Hôtel de Nupces
Présentation
Type
Construction
Propriétaire
Société privée
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Midi-Pyrénées
voir sur la carte de Midi-Pyrénées
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Haute-Garonne
voir sur la carte de Haute-Garonne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Toulouse
voir sur la carte de Toulouse
Red pog.svg

L'hôtel de Nupces est un hôtel particulier situé dans la rue de la Bourse, dans le centre historique de Toulouse. Il fut construit en 1716 pour Jean-Georges de Nupces, conseiller puis président au parlement de la ville.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier propriétaire connu est Simon de Lancefoc, marchand pastelier. Il vend sa maison en 1565 à Antoine François de Paulo, président du parlement de Toulouse. La maison entre dans la famille de Nupces par le mariage de Marie de Paulo, fille du précédent, avec François de Nupces. Cette famille avait fait sa fortune dans le négoce de draps à Albi avant d'acheter une charge au parlement de Toulouse. La maison est restée la propriété de la famille de Nupces jusqu'en 1759, date où elle entre par héritage dans la famille de Senaux à la suite du mariage de Marie Magdeleine Gabrielle de Nupces avec Jean-Joseph Dominique de Senaux[1]. Jean-Joseph de Senaux a été conseiller au parlement en 1750 et président à mortier en 1759, mort en avril 1789. Son fils Pierre Magdelaine de Senaux, né en 1760, conseiller aux enquêtes du parlement de Toulouse en 1784, est exécuté à Paris le 14 juin 1794 et inhumé au cimetière de Picpus. L'hôtel est saisi comme bien national et vendu à Pierre Sarrus, négociant. L'hôtel déclina, puis fut abandonné entre 1945 et 1972. Un promoteur immobilier l'acheta et le restaura jusqu'en 1975. L'hôtel est devenu une copropriété, avec appartements et bureaux. L'institut Goethe de Toulouse y est installé[2]

La lecture des actes notariés semble montrer que la construction de l'hôtel a été entreprise autour de 1716 par Jean-Georges de Nupces, père de Guillaume de Nupces (1700-1763)[3] et grand-père de Marie Magdeleine de Nupces.

L'hôtel de Nupces est la première réalisation à Toulouse d'un hôtel entre cour et jardin.

L'hôtel de Nupces a été inscrit au titre des monuments historiques le [4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Remarque : Jean-Joseph de Senaux est président à mortier et participa au jugement de Jean Calas et de sa famille pendant l'affaire Calas.
  2. Institut Goethe de Toulouse
  3. Société de gens de lettres, Biographie toulousaine, tome II, p. 104, Paris, 1823 (Lire en ligne)
  4. « Hôtel de Nupces », notice no PA00094560, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Luce Pujalte, Un hôtel du XVIIIe siècle à Toulouse : l'hôtel de Nupces, Société archéologique du Midi de la France, tome LVII, 1997 (Lire en ligne)
  • Philippe Cros, Les Cent plus beaux hôtels particuliers de France, p. 104, Les créations du Pélican, Paris, 2002 (ISBN 2-7191-0600-3)
  • Guy Ahlsell de Toulza, Louis Peyrusse et Bruno Tollon, Hôtels et Demeures de Toulouse et du Midi toulousain, Editions Daniel Briand (ISBN 2-903716-51X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]