Hôtel de Magny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L’hôtel de Magny, au Jardin des plantes

L'hôtel de Magny, au Jardin des plantes, à Paris, en France, est un ancien hôtel particulier qui abrite les bureaux de l'administration centrale du Muséum national d'histoire naturelle. Il abrite également les salons d'honneur de la Direction du Muséum, le centre de tri postal de l'établissement et une grande maquette du Jardin des plantes à l'orée du XIXe siècle.

L'hôtel de Magny est un bâtiment administratif et n'est pas ouvert au public.

Histoire du bâtiment[modifier | modifier le code]

Construit entre 1696 et 1700 par Pierre Bullet pour Elisabeth Thomé, l'hôtel de Magny tient son nom de la famille qui en fut propriétaire de 1758 à 1779 et le rénova. En 1787, Buffon, intendant du Jardin de 1739 à 1788, fit entrer cette propriété, jardins inclus, dans l'enceinte du Jardin royal des plantes médicinales. En 1788 un nouvel amphithéâtre est bâti dans ce qui était deux ans auparavant la propriété Magny : ce fut le dernier chantier de l'Ancien Régime, l'actuel grand amphithéâtre du Muséum, dit « l'amphithéâtre Verniquet », du nom de son architecte, Edme Verniquet (1727-1804). À partir de 1780, l'hôtel de Magny abrite les salons et bureaux des intendants du Jardin puis, à partir de 1793, des directeurs du Muséum ; l'Assemblée des Professeurs s'y réunissait. Une entrée de catacombes s'ouvre juste à sa base, côté gauche du portail.

Le cabinet d'histoire du Jardin des plantes[modifier | modifier le code]

De février 2008 à janvier 2017, les salons d'honneur du rez-de-chaussée de l'hôtel de Magny ont abrité le cabinet d'histoire du Jardin des plantes. Le libre accès de ces salles au public était alors conçu comme un espace abritant une présentation de l’évolution non pas de la biosphère mais du Jardin des plantes et du Muséum, depuis le stade initial de jardin royal des plantes médicinales mis en place en 1626, jusqu'au stade actuel de grand établissement de recherche, de conservation, d'enseignement, de formation et de présentation au public.

Le cabinet d'Histoire comprenait cinq salles : les trois premières salles présentaient l'histoire architecturale et topographique du Jardin au fil des siècles, à travers des œuvres uniques tel ce tableau (école française des années 1800) de la première girafe du Muséum ou girafe de Levaillant, des bustes, d'anciens plans et la maquette qui représente le Jardin des plantes au début du XIXe siècle ; les deux autres salles étaient consacrées à des expositions temporaires où l'on présentait à tour de rôle divers trésors du Muséum (vélins, livres anciens, minéraux, objets précieux, fossiles, coquillages rares…). La dernière exposition temporaire du cabinet d'histoire du Jardin des plantes, inaugurée le 28 septembre 2016, a fermé ses portes le 15 janvier 2017 et s'intitulait « Précieux vélins : trois siècles d'illustration naturaliste ». On y admirait un échantillonnage de près de 150 vélins représentant des spécimens naturels (150 vélins sur les 7 000 conservés dans les réserves du Muséum).

Depuis, le bâtiment est revenu à sa fonction administrative et le président, le directeur général, les représentants des ministères de tutelle (Éducation nationale, Recherche, Environnement) et ceux des départements de recherche s'y réunissent en conseil d'administration.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Hôtel de Magny, façade du bâtiment et entrée monumentale. 
Hôtel de Magny, partie arrière du bâtiment, là où se fait le tri postal du Muséum. 
L'amphithéâtre Verniquet (à proximité de l'hôtel de Magny), ordonné par Buffon en 1788
Enluminure représentant le Jardin du roi en 1636, entre la rue du Jardin du Roy actuellement Geoffroy St-Hilaire, et le canal des Victorins
Plan du Jardin des plantes tel qu'il était entre 1794 et 1802. 
Plan du Jardin des plantes tel qu'il était en 1820 (sans le « clos Patouillet »)
Salle de l'assemblée des professeurs, dans l'Hôtel de Magny. 

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Blanckaert, Claudine Cohen, Pietro Corsi et Jean-Louis Fischer (dir.), Le Muséum au premier siècle de son histoire : [actes du colloque de Paris, juin 1993, centre Alexandere Koyré], Éd. du MNHN, coll. « Archives », Paris, 1997. 687 p. (ISBN 2-85653-516-X).
  • Yves Laissus, Le Muséum national d'histoire naturelle, Gallimard, coll. « Découvertes », Paris, 1995 ; [nouv. éd.]. 2003, 128 p. (ISBN 2-07-053323-9).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :