Hôtel de La Salle à Reims

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel de La Salle
Maison natale de Jean-Baptiste de La Salle
Reims de la Salle 015.JPG
L'Hôtel de La Salle
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Musée, centre de recherches
Style
Construction
1545-1560
Propriétaire
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
6 rue de l'ArbalèteVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

L'hôtel de La Salle, est un ancien hôtel particulier du XVIe siècle[note 1], situé rue du Docteur-Jacquin[note 2] à Reims. Cette demeure est la maison natale de saint Jean-Baptiste de La Salle, fondateur au XVIIIe siècle de l'institut des Frères des écoles chrétiennes.

L'hôtel fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 3 avril 1920[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Hôtel de la Salle 1.jpg

L'hôtel de La Salle témoigne de la période de la renaissance avec un style architectural, inspiré de l’antiquité. Les pilastres de la façade sont doriques au rez-de-chaussée et ioniques à l'étage. La cour intérieure présente toujours un escalier à vis, conduisant aux étages, coiffé par une tourelle en brique datant de 1556-1557. Le décor de la cour rappelle les pilastres cannelés et la frise à triglyphes de la façade.

Historique[modifier | modifier le code]

la façade donnant sur la cour lors d'une journée du patrimoine.

L'Hôtel fut édifié à partir de 1545[note 3] par Henri Choilly, bourgeois de Reims et riche négociant en drap. Il porta des noms successifs : Hôtel des Sacqs de la Hérissandière, Hôtel de la Cloche Perce, avant sa dénomination en mémoire de la famille qui l’acheta en 1609[note 4].

En 1650, cette demeure abritait toujours la famille de La Salle, famille de nobles magistrats. Louis de La Salle, conseiller du roi au présidial de Reims, avait pour épouse Nicolle Moët de Brouillet, fille d'un autre conseiller. Et, le 30 avril 1651 naquit l’aîné de leurs dix enfants, Jean-Baptiste. C'est ici qu'il passa ses treize premières années de 1651 à 1664. Devenu un brillant chanoine[note 5]de la Cathédrale de Reims, Jean-Baptiste de La Salle, abandonnera sa charge et sa fortune pour se consacrer à l’apostolat scolaire pour les plus défavorisés, en fondant l'institut des Frères des écoles chrétiennes.

L'édifice bombardé et incendié en 1914-1918, doit sa survie et sa restauration au propriétaire d'alors, Jean Lhose, directeur de la Maison de Biscuits de Champagne Fossier qui y avait son siège social et sa fabrique. La maison a été soigneusement restaurée en 1920 par Marc Margotin et Louis Roubert[2].

En 1952, une statue de saint Jean-Baptiste de La Salle a été placée dans une niche de la façade.

Actuellement, les Frères y disposent d'un centre de recherches doté d'une bibliothèque. Depuis mai 2015, à l'issue d'une importante campagne de restauration engagée en 2014, un nouveau parcours muséographique présente l'histoire de l'institut des Frères des écoles chrétiennes et de leur fondateur[note 6].

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il constitue l'un des rares témoignages de monument civil de cette époque dans cette ville
  2. À l'origine rue de l'Arbalète.
  3. Un cartouche au-dessus du porche d'entrée indique cette date.
  4. Acquis en 1609 par François de La Salle, arrière-grand-père de Jean-Baptiste de La Salle.
  5. Il hérita du canonicat de son grand-oncle quand il avait seize ans.
  6. Ouvert à la visite, du mardi au samedi de 14 h à 17 h.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Maison natale de Jean-Baptiste de la Salle », notice no PA00078816, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Monuments de Reims » [PDF], sur cathedraledereims.fr (consulté le 19 janvier 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gabriel Le Bras, Les Ordres religieux actifs : la vie et l'art, t. 2, France, Flammarion, (ISBN 2-08-010029-7)
  • Petit guide du Pèlerin lasallien, Procure Générale, 78, rue de Sèvres, Paris - 7e,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :