Hôtel de Choiseul-Praslin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hôtel de Choiseul-Praslin
Hôtel de Choiseul-Praslin, Banque postale HQ, Paris 1 April 2017.jpg
Présentation
Destination initiale
Style
Transition Louis XIV - Louis XV
Architecte
Construction
Propriétaire
Société privée
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du 6e arrondissement de Paris
voir sur la carte du 6e arrondissement de Paris
Red pog.svg

L’hôtel de Choiseul-Praslin est un hôtel particulier parisien situé à l'angle de la rue de Sèvres et de la rue Saint-Romain. Il fut construit en 1722 pour la comtesse de Choiseul par l'architecte Sulpice Gaubier.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • En 1768, le roi vendit l'hôtel de Choiseul-Praslin à Henry Rouvroy de Saint-Simon[n 2] qui habitait au 45 rue du Bac. Ce dernier le loua au marquis de Kerhoent, dont l'hôtel portait encore le nom en 1808. Sa veuve émigra pendant la Révolution avant d'y revenir après Thermidor, elle dut en vendre des parties.
  • Au début des années 2000, il a été acquis par La Banque postale et restauré après 30 mois de travaux[4]. Son inauguration s'est déroulée le 15 septembre 2011, lors de l'inauguration du siège de La Banque postale. Il fait actuellement partie de l'ensemble du siège de la Banque postale et, en tant que monument historique inscrit à l'inventaire, était ouvert au public pour les Journées européennes du patrimoine en 2011[5].

Protection[modifier | modifier le code]

Détail du corps central de la façade.

Les façades sur cours font l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du 20 janvier 1926[1].

L'hôtel est situé dans le site naturel inscrit « Ensemble urbain à Paris »[n 3], inscrit par arrêté en 1975[6].

La toiture, les pièces du rez-de-chaussée (le vestibule d'entrée, le salon d'axe de style Louis XV, la salle à manger néo-Louis XVI à décor pompéien), l'escalier et sa cage, ainsi que les pièces du premier étage (le salon d'axe néo-Louis XV, la pièce de style Première Renaissance, la chapelle néo-gothique) font l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du 4 décembre 2006[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Actuellement au 3, quai Anatole-France.
  2. Le père de Claude Henri de Rouvroy de Saint-Simon.
  3. Qui englobe les 11 premiers arrondissements, ainsi que les 16e et 17e arrondissements et une partie des autres arrondissements extérieurs.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]