Hôtel d'Agar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cavaillon Hôtel d'Agar (CHA)
Hotel-d-agar-jardin.JPG
Présentation
Type
Style
Renaissance
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Commune
Cavaillon
Adresse
58 rue LiffranVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

L’hôtel d'Agar est un hôtel particulier situé à Cavaillon, dans le département de Vaucluse.

Historique[modifier | modifier le code]

L’hôtel d’Agar est bâti sur les ruines de la ville romaine qui s’était développée au bas de la colline Saint-Jacques. Les premiers éléments de ce qui sera l’hôtel d’Agar datent du XIIe siècle. L’hôtel a été remanié au fil des siècles. Cette bâtisse a appartenu jusqu’en 1640 à une famille locale, les Agar. Jean d’Agar, conseiller au Parlement d’Aix, est un « ligueur ». La famille, installée au XVIIe siècle dans un autre hôtel, dans la Grand Rue, disparaît de la ville sous la Révolution. Elle s’était entretemps liée aux autres familles nobles de la région. Le logo des propriétaires incorpore des éléments du blason d’Agar.

L’hôtel d’Agar comprend une tour gothique octogonale avec escalier à vis et gargouilles, salles seizième et dix-septième ornées de plafonds peints et de cheminées à décors de gypses, petite façade Louis XIV donnant sur la place Cabassole. Par ailleurs,l’hôtel dispose d’un jardin. Il contient les restes d’un temple hellénistique avec ses enduits peints, d’un temple de Mithra et les fouilles ont mis au jour des deniers d’argent en 2010. Le jardin contient aussi un aqueduc romain et des canaux d’irrigation creusés après 1535.

Dans les années 1990, par un couple de médecins, Christian Morand et Véronique Valton, rachètent le bâtiment et le jardin pour les restaurer. L’Hôtel d’Agar ouvre pour la première fois ses portes au public en l’an 2000 lors d’une exposition en hommage au poète Joseph d’Arbaud.

Le bâtiment et le jardin font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Les lieux sont ouverts au public pendant les Journées du Patrimoines, les journées des jardins ou lors d'expositions. Il existe une association des amis des hôtel d'Agar. L’Hôtel d’Agar est présenté comme un condensé de l’histoire de Cavaillon[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA84000059, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. JAU (Guy)., Cavaillon pages d'histoire., Edisud,, 1990., 385 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]