Hôtel Garreau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hôtel Garreau
Image dans Infobox.
L'hôtel Garreau
Présentation
Destination initiale
Destination actuelle
Résidence privée
Style
Architecte
Construction
1845
Propriétaire
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nantes
voir sur la carte de Nantes
Red pog.svg

L'hôtel Garreau est un hôtel particulier de style néo-classique bâti en 1845, situé à l'angle de la rue Dobrée et de la rue Damrémont, dans le centre-ville de Nantes, en France. L'immeuble a été inscrit au titre des monuments historiques en 1975. Au sud, l'hôtel est adossé à l'église Notre-Dame-de-Bon-Port.

Historique[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Garreau, entrepreneur du bâtiment, fait fortune en construisant les demeures de la bourgeoisie nantaise au début du XIXe siècle. Dans ces opérations, il collabore fréquemment avec l'architecte Joseph-Fleury Chenantais. Lorsqu'il décide de faire construire l'hôtel Garreau, il fait appel de nouveau à Chenantais. L'hôtel particulier est réalisé en 1845[1]. Les façades et toitures sur rue sont inscrites aux monuments historiques par arrêté du [2].

Architecture[modifier | modifier le code]

En tant qu'entrepreneur, Garreau est réputé pour la qualité de la décoration extérieure des bâtiments qu'il réalise. L'hôtel Garreau est la plus belle réussite de ce savoir-faire. Jean-Pierre Garreau est un grand admirateur de l'architecture de la renaissance italienne, et s'est inspiré de son voyage en Italie pour la réalisation de sa demeure. Le porche ouvragé est surmonté de deux médaillons. Parmi les ouvertures figurent des baies géminées. L'hôtel est orné de bas-reliefs, dont un représente le Colisée et un autre la basilique Saint-Pierre de Rome[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Olart 2009, p. 40
  2. « Inscription de l'hôtel Garreau », notice no PA00108664, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 22 février 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catherine Olart (photogr. Laurent Allenou), Nantes secret et insolite : les trésors cachés de la cité des ducs, Paris, Les Beaux Jours/Compagnie parisienne du livre, , 176 p. (ISBN 978-2-35179-040-3).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :