Hôtel du Département (La Roche-sur-Yon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hôpital de La Roche-sur-Yon)
Hôtel du département de la Vendée
Hôtel du Département
Ancien Hôpital (façade centrale) - La Roche-sur-Yon.jpg
La façade centrale de l’hôtel du Département.
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Style
Ingénieur
François Cormier
Construction
1808-1811
Inauguration
1812
Restauration
1987-1989
Commanditaire
Propriétaire
État
Patrimonialité
Inscrit au titre des Monuments historiques (élévation et toiture, 1981)
Localisation
Pays
Division administrative
Subdivision administrative
Commune
Adresse
40, rue du Maréchal-Foch
Accès et transport
Autobus
Bossuet (réseau Impulsyon)
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Pays de la Loire
voir sur la carte des Pays de la Loire
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Vendée
voir sur la carte de la Vendée
Red pog.svg

L’hôtel du département de la Vendée, appelé localement « l’hôtel du Département », est un bâtiment situé dans le Pentagone, à La Roche-sur-Yon, dans le département de la Vendée et la région des Pays-de-la-Loire.

Ancien hôpital départemental conçu dans le cadre de la création napoléonienne de La Roche-sur-Yon, il est le siège du conseil général, devenu conseil départemental, depuis la fin des années 1980.

Situation[modifier | modifier le code]

Situation de l’hôtel du Département dans le Pentagone napoléonien.

L’hôtel du Département se situe à La Roche-sur-Yon, dans le cœur historique de la cité napoléonienne, appelé « Pentagone », entre l’avenue du Maréchal-Foch et le boulevard d’Angleterre[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Pensé originellement comme hôpital militaire, il est construit au début du XIXe siècle dans le cadre de la création de la commune de Napoléon comme chef-lieu de la Vendée[2]. En effet, par décret impérial du , Napoléon Ier prescrit la création d’un hôpital militaire, et le réaffirme dans un autre texte le . Cependant, lors de son passage dans la nouvelle préfecture le , Napoléon décide que l’édifice soit civil et militaire[3].

Les travaux débutent en et s’achèvent en 1811. L’établissement est ouvert en 1812[3].

Entre 1819 et 1866, l’édifice conserve le statut d’hôpital général. Il devient, à compter du , l’« hôpital médico-chirurgical départemental de la Vendée »[4].

Avant la création d’un centre hospitalier départemental aux Oudairies, en 1977, le bâtiment faisait office d’hôpital départemental civil[2]. Le transfert de services commence le et le site est complètement désaffecté en 1978[5].

Devenu le siège de l’administration du conseil général de la Vendée à la fin des années 1980, des travaux d’extension lui adjoignent de nouveaux bâtiments entre 1987 et 1989 réalisés par Roland Castro et Jean-Luc Pellerin. Le site est inauguré en 1990[2].

Protection[modifier | modifier le code]

Propriété de l’État, les ouvertures et la toiture de l’ancien hôpital font l’objet d’une inscription au titre des Monuments historiques, par arrêté du [6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tétaud 1988, p. 161.
  2. a b et c Julien Marsault, « Quand le conseil départemental était... un hôpital », Ouest-France,‎ .
  3. a et b Tétaud 1988, p. 157.
  4. Tétaud 1988, p. 159.
  5. Tétaud 1988, p. 163.
  6. « Notice no PA00110213 » sur la base Mérimée [lire en ligne].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dr Dominique Tétaud, « Histoire de l’hôpital de La Roche-sur-Yon au XIXe siècle », Annuaire de la Société d’émulation de la Vendée, no 117,‎ , p. 157-164.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]