Institut universitaire en santé mentale de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Institut universitaire en santé mentale de Montréal
Image illustrative de l’article Institut universitaire en santé mentale de Montréal
Image illustrative de l’article Institut universitaire en santé mentale de Montréal
Pavillon Ignace-Bourget
Présentation
Coordonnées 45° 35′ 19″ nord, 73° 31′ 44″ ouest
Pays Drapeau du Canada Canada
(Drapeau : Québec Québec)
Ville Montréal
Adresse 7401, rue Hochelaga, Montréal
Fondation 24 octobre 1873
Site web http://www.ciusss-estmtl.gouv.qc.ca
Organisation
Type Hôpital psychiatrique
Affiliation Université de Montréal
Services
Nombre de lits 389
Spécialité(s) Soins psychiatriques

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Géolocalisation sur la carte : Québec/Canada

L'Institut universitaire en santé mentale de Montréal (anciennement Hôpital Louis-H. Lafontaine et Asile Saint-Jean-de-Dieu) est un établissement de soins psychiatrique de Montréal affilié à l'Université de Montréal. Il est situé près de la station de métro Radisson dans l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Description[modifier | modifier le code]

L'établissement reçoit des personnes ayant des problèmes sévères de santé mentale.

Il ouvrait ses portes en 1873 sous le nom d'« Asile (hospice) Saint-Jean-de-Dieu »[1]. On l'a désigné aussi « asile de Longue-Pointe », du nom de l'endroit.

Le , environ 104 personnes perdent la vie dans un terrible incendie qui détruit presque complètement l'institution.[2]

Le poète Émile Nelligan y a séjourné de 1925 à 1941.

Il a déjà accueilli jusqu'à 5 000 patients. Le nombre a diminué depuis les années 1980 et certaines ailes ont été fermées.

En 1976, L'Hôpital St-Jean-de-Dieu change de nom pour devenir l'Hôpital Louis-H. Lafontaine [3]

Le , l'Hôpital Louis-H. Lafontaine est désigné institut universitaire en santé mentale[4].

Le , l'Hôpital Louis-H. Lafontaine change de nom pour devenir l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal[5].

Le 1er avril 2015, l'Institut universitaire en santé de Montréal est fusionné avec l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, l'Hôpital Santa Cabrini, l'Institut canadien-polonais du Bien-Être Inc,, le Centre de santé et de services sociaux de St-Léonard et et St-Michel, le Centre de santé et de services sociaux de la Pointe de l'Île et le Centre de santé et de services sociaux Lucille-Teasdale pour former le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Est-de-l'Île-de-Montréal[6].

L'hôpital en chiffres[modifier | modifier le code]

Personnel[modifier | modifier le code]

  • 400 infirmières
  • 500 intervenants et professionnels
  • 113 médecins et dentistes
  • 51 chercheurs équivalents temps complets
  • 70 professeurs et membres du corps professoral
  • 600 stagiaires pour un total de 130 000 heures de stage
  • 15 corps de métier de l'entretien et de la construction

Personnes desservies[modifier | modifier le code]

  • 6 000 utilisateurs différents consultent à chaque année
  • 4 200 visites au service de psychiatrie des urgences
  • 1 500 places d'hébergement dans la communauté
  • 389 lits[7]

Images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Pavillon Ignace-Bourget de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal
Pavillon Ignace-Bourget de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal