Héronchelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Héronchelles
Héronchelles
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Rouen
Intercommunalité Communauté de communes inter-Caux-Vexin
Maire
Mandat
Jean-Luc Poyen
2020-2026
Code postal 76750
Code commune 76359
Démographie
Gentilé Héronchellois, Héronchelloises
Population
municipale
139 hab. (2017 en augmentation de 10,32 % par rapport à 2012)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 31′ 50″ nord, 1° 23′ 02″ est
Altitude Min. 95 m
Max. 177 m
Superficie 6,71 km2
Élections
Départementales Canton du Mesnil-Esnard
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Héronchelles
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Héronchelles
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Héronchelles
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Héronchelles

Héronchelles est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Hairuncel en 1181 et 1189; Feodum ad Heronchel vers 1210; Ecclesia de Haroncello en 1240; de Heronchel en 1238 [1]; Heronchel en 1319[2]; Heronchel entre 1337 et 1431 (Longnon); Fieu de Heronchel en 1362[3]; seigneurie d'Heronchel en 1456[3]; de Héroncel en 1490[3]; Ecclesia Sancte Genovefe de Heroonchelles en 1538[4]; Sancta Genovefa de Heronchella en 1641[5]; Sainte Geneviève d'Héronchet en 1715[6]; Heronchet en 1715 (Frémont), en 1738 (Pouillés); Hérondelle en 1757 (Cassini); Hérondelles en 1953[7].

La commune Le Héron est à la source d'une rivière qui arrose Héronchelles.

Il semble qu'on ait fait usage en toponymie de diminutifs de noms de cours d'eau, pris isolément en l'absence du toponyme. L'hydronyme simple Héron est employé avec le suffixe diminutif normad -cel, puis -celles[8],[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1902   Le Balleur    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Christian Alexandre FN[10],[11]  
2014 En cours
(au 10 août 2020)
Jean-Luc Poyen   Réélu pour le mandat 2020-2026[12],[13]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[15].

En 2017, la commune comptait 139 habitants[Note 1], en augmentation de 10,32 % par rapport à 2012 (Seine-Maritime : +0,04 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1301209399218198191183169
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
158143157132142130107109104
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
118122138111108101119130111
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
10888102911028999122131
2017 - - - - - - - -
139--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Geneviève-et-Saint-Nicolas.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l'Eure, Isle-Dieu H 395.
  2. Archives de Seine-Maritime G. 3267.
  3. a b et c Archives de Seine-Maritime tab. Rouc, reg. 2 f. 27.
  4. Archives de Seine-Maritime G. 1957.
  5. Archives de Seine-Maritime G. 1450.
  6. Archives de Seine-Maritime G. 739.
  7. Dictionnaire topographique de la France comprenant les noms de lieux anciens et modernes, Dictionnaire du département : Seine-Maritime, page 511.
  8. Lebel Paul. Les noms de lieu diminutifs de noms de cours d'eau. In: Romania, tome 61 n°244, 1935. pp. 486.
  9. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France: Etymologie de 35000 noms de lieux - page 1869 - (ISBN 2600028978).
  10. « Rouen: municipales dans le viseur : Avec la venue de Jean-Marie Le Pen lors d'une fête champêtre, le FN affiche ses ambitions y compris en zone rurale », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 30 août 2020) « Accueillir Jean-Marie Le Pen sur ses terres : Christian Alexandre, maire d’Héronchelles, attendait ce moment depuis cinq ans. Élu avec l’étiquette Front national en 2001, réélu en 2008, il se représentera d’ailleurs aux municipales de 2014, lui qui fut le premier à signer sur papier libre un parrainage à la candidature de Marine Le Pen à la présidentielle ».
  11. Isabelle Villy, « Jean-Marie Le Pen bat campagne près de Rouen : Le président d'honneur du Front national est venu dans le petit village de Héronchelles, près de Buchy, dimanche 26 mai, pour évoquer, notamment, les élections municipales de 2014 », 76 actu,‎ (lire en ligne, consulté le 30 août 2020) « Non loin de Buchy, à une trentaine de kilomètres de Rouen, la commune compte 124 habitants. Un havre de paix en quelque sorte, mais qui, régulièrement, lors des scrutins électoraux, constitue une énigme pour les observateurs : bien souvent, en effet, c’est le Front national qui vire en tête de toutes les élections. Le maire lui-même, Christian Alexandre, ne fait d’ailleurs pas mystère de ses opinions et affirme toujours haut et fort à qui veut l’entendre qu’il vote pour le Front national. Il a d’ailleurs toujours apporté son parrainage, tant à Jean-Marie Le Pen qu’à sa fille, Marine, lors de l’élection présidentielle ».
  12. « Municipales 2020. Une « victoire claire et franche » pour Jean-Luc Poyen, à Héronchelles : Le maire sortant d'Héronchelles, (Seine-Maritime) Jean-LRapidement, la liste de Jean-Luc Poyen a pris l’avantage et a récolté au final 78 voix, soit plus de 70 % des suffrages. La tête de liste de l’équipe adverse, Frantz Lagrange, avec 34 voix, soit un peu plus de 30 % des voix, a fait preuve de fair-play, souhaitant que la commune retrouve sa sérénitéuc Poyen a été réélu dans son village de 138 habitants, à l'occasion des municipales du 15 mars 2020 », 76 actu,‎ (Le maire sortant d'Héronchelles, (Seine-Maritime) Jean-Luc Poyen a été réélu dans son village de 138 habitants, à l'occasion des municipales du 15 mars 2020, consulté le 30 août 2020) « Deux listes se présentaient aux suffrages dans la plus petite commune du canton (...) ».
  13. « Liste des maires » [PDF], Listes des élus, Préfecture de la Seine-Maritime, (consulté le 14 août 2020).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

*