Héricourt-sur-Thérain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Héricourt-sur-Thérain
Héricourt-sur-Thérain
La mairie d'Héricourt-sur-Thérain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Intercommunalité Communauté de communes de la Picardie verte
Maire
Mandat
Jacky Paris
2020-2026
Code postal 60380
Code commune 60312
Démographie
Population
municipale
126 hab. (2017 en augmentation de 4,13 % par rapport à 2012)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 34′ 59″ nord, 1° 45′ 41″ est
Altitude Min. 137 m
Max. 209 m
Superficie 4,35 km2
Élections
Départementales Canton de Grandvilliers
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Héricourt-sur-Thérain
Géolocalisation sur la carte : Oise
Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Héricourt-sur-Thérain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Héricourt-sur-Thérain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Héricourt-sur-Thérain

Héricourt-sur-Thérain est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune d'Héricourt-sur-Thérain se situe à l'extrémité ouest du département de l'Oise, en bordure du département de la Seine-Maritime. Elle est située en limite du Pays de Bray

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Héricourt-sur-Thérain[1]
Saint-Samson-la-Poterie Campeaux Mureaumont
Doudeauville Héricourt-sur-Thérain[1] Ernemont-Boutavent
Villers-Vermont Saint-Quentin-des-Prés Fontenay-Torcy

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le village est drainé par le Thérain, affluent de l'Oise et donc sous-affluent de la Seine.

Hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

La commune comprend plusieurs hameaux : Beauve, La Houssoie, le Bois aux moines.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Habitat[modifier | modifier le code]

En 1999, 78,4 % des résidents de la commune étaient propriétaires de leurs logements (contre 60,4 % pour le département) et 8,1 % étaient locataires (contre 35,8 %)[2].

Logements[3] Nombre en 2016 % en 2016 nombre en 2011 % en 2011
Total 60 100 % 53 100 %
Résidences principales 50 82,8 % 45 85,7 %
→ Dont HLM 0 0 % 0 0 %
Résidences secondaires et
logements occasionnels
6 10,3 % 8 14,3 %
Logements vacants[Note 1] 4 6,9 % 0 0 %
Dont :
→ maisons 60 100 % 53 100 %
→ appartements 0 0 % 0 0 %

Climat[modifier | modifier le code]

Ville Ensoleillement
(h/an)
Pluie
(mm/an)
Neige
(j/an)
Orage
(j/an)
Brouillard
(j/an)
Moyenne nationale 1 973 770 14 22 40
Formerie[4] 1650 657 17 18 54
Paris 1 661 637 12 18 10
Nice 2 724 733 1 29 1
Strasbourg 1 693 665 29 29 53
Brest 1 605 1 211 7 12 75

Toponymie[modifier | modifier le code]

La localité est attestée sous les formes Hericurtis , Hericuria (Héricuti en 1208)[5].

La commune s'appelait Héricourt-Saint-Samson jusqu'en 1946[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon Louis Graves[5], « Héricourt fut au nombre des conquêtes de Hugues de Gournay, ainsi que ses annexes Beaumont et La Houssoie.

Le chapitre de Gerberoy aommait à la cure, dédiée sous l'invocation de saint Martin.

Il y avait une confrérie de la Charité établie à l'autel de la Vierge, à laquelle le pape Alexandre VIII accorda, le , des indulgences pour sept années. Autres indulgences plénières accordées par le même pape, le suivant, pour les jours de saint Maur et de saint Martin, le lundi de la Pentecôte et le jour de la Nativité de la Vierge »

La commune a été desservie de 1894 à 1935 par la ligne de chemin de fer secondaire à voie métrique reliant Milly-sur-Thérain à Formerie. L'arrêt était situé sur le chemin vicinal no 4 d'Héricourt à Villers-Vermont, à 300 mètres environ du village[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Beauvais du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la deuxième circonscription de l'Oise.

Elle était intégrée au canton de Formerie depuis 1801[6]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle intègre le canton de Grandvilliers.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Héricourt-sur-Thérain fait partie, comme quatre-vingt-huit autres communes, de la communauté de communes de la Picardie Verte qui correspond l'ensemble des communes des anciens cantons de Formerie, Grandvilliers et Marseille-en-Beauvaisis, ainsi que certaines communes du canton de Songeons.

La commune fait également partie du « Grand Beauvaisis », l'un des seize pays à constituer le « Pays de Picardie »[réf. nécessaire].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1988 ? François Huet    
1995 2008 Michel Trannoy    
2008[8] En cours
(au 19 février 2020)
Jacky Paris   Réélu pour le mandat 2014-2020[9]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2017, la commune comptait 126 habitants[Note 2], en augmentation de 4,13 % par rapport à 2012 (Oise : +1,75 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
302338348316346322322293232
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
222222206202188181182147146
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
127118121126120125117107117
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1078674797385109110127
2017 - - - - - - - -
126--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,9 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 17,9 %, 15 à 29 ans = 10,7 %, 30 à 44 ans = 23,2 %, 45 à 59 ans = 26,8 %, plus de 60 ans = 21,4 %) ;
  • 49,1 % de femmes (0 à 14 ans = 24,1 %, 15 à 29 ans = 25,9 %, 30 à 44 ans = 13 %, 45 à 59 ans = 24,1 %, plus de 60 ans = 13 %).
Pyramide des âges à Héricourt-sur-Thérain en 2007 en pourcentage[13]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
12,5 
75 à 89 ans
7,4 
8,9 
60 à 74 ans
5,6 
26,8 
45 à 59 ans
24,1 
23,2 
30 à 44 ans
13,0 
10,7 
15 à 29 ans
25,9 
17,9 
0 à 14 ans
24,1 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les enfants de la commune sont scolarisés par un regroupement pédagogique intercommunal qui regroupe en 2019 Saint-Samson-Campeaux-Mureaumont-Héricourt-sur-Thérain-Canny-sur-Thérain, et qui dispose d'une cantine à Saint-Samson-la-Poterie[15].

Petite enfance[modifier | modifier le code]

Une maison d’assistantes maternelles est créée en 2020 dans l'ancienne école de la commune[16].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin, dont la nef date du XIe siècle et le chœur du XVe siècle[17].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Jean-Marie Beaudoin a implanté sa fromagerie à Héricourt-sur-Thérain en 2018, après l'avoir fait fonctionner à Choqueuse-les-Bénards. Il produit notamment le Bray picard, un fromage à la croûte fleurie, la tomme au foin et la tomme au cidre ainsi que le Fontenot, un fromage à pâte molle, issu d'un mariage entre le maroilles et le camembert[21].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. Hermanville, « Notice historique et archéologique sur la commune de Héricourt-Saint-Samson - canton de Formerie », Mémoires de la Société académique d'archéologie, sciences et arts du département de l'Oise, t. XVIII,‎ , p. 581-735 (ISSN 1280-5343, lire en ligne, consulté le 23 février 2020), disponible sur Gallica.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les logements vacants comprennent notamment les logements neufs qui ne sont pas encore habités, ceux que leurs propriétaires laissent libres ou dans lesquels ils font réaliser des travaux, ou ceux qui sont libres entre deux ventes ou deux locations
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Communes limitrophes d'Héricourt-sur-Thérain » sur Géoportail.
  2. Recensement INSEE 1999
  3. Tableaux LOG T2 et LOG T7, Recensement général de la population 2016, document mentionné en liens externes.
  4. Données de la station de Beauvais, sources l'Internaute, INSEE et Lameteo.org
  5. a et b Louis Graves, Précis statistique sur le canton de Formerie, arrondissement de Beauvais (Oise) : Extrait de l'Annuaire de 1850, 120 p. (lire en ligne), p. 53-54, sur Google Books].
  6. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Hermanville, article cité en bibliographie, p. 633.
  8. Hebdomadaire Le réveil du 27 mars 2008
  9. « HERICOURT-SUR-THERAIN », Union des Maires de France (consulté le 8 septembre 2014)
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. « Évolution et structure de la population à Héricourt-sur-Thérain en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 novembre 2010)
  14. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 novembre 2010)
  15. « Jets de nourriture, injures, provocation : le personnel d’une cantine n’en peut plus dans le nord-ouest de l’Oise : Le personnel de la cantine n’en peut plus et va exercer son droit de retrait. Les parents des enfants fréquentant le Regroupement pédagogique intercommunal (RPI) Saint-Samson-Campeaux-Mureaumont-Héricourt-sur-Thérain-Canny-sur-Thérain ont choisi de se débrouiller pendant une semaine. », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2020).
  16. « La maison d’assistantes maternelles se déploie à Héricourt-sur-Thérain », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2020).
  17. Dominique Vermand, « Héricourt-sur-Thérain, église Saint-Martin », Diocèse : Beauvais, Eglises de l'Oise - Art roman et gothique (consulté le 23 février 2020).
  18. Cynthia Lherondel, « Une stèle funéraire coupée en deux à Héricourt-sur-Thérain : Érigée en la mémoire de deux soldats hollandais, une stèle commémorative a été très endommagée. Les causes de l'incident restent un mystère », Le Réveil,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2020).
  19. P.E.R., « Il y a 80 ans à HérIcourt-sur-ThéraIn. Deux aviateurs hollandais mouraient dans un crash : Les noms de deux aviateurs hollandais sont gravés sur la façade de la mairie d’Héricourt-sur-Thérain (près de Formerie). Une stèle a été érigée dans le village en leur mémoire », Le Réveil, no 3658,‎ , p. 7.
  20. Ivan Capecchi, « Héricourt-sur-Thérain : vibrant hommage au pilote décédé en 1944 : Plus de 200 personnes se sont réunies, dimanche à Héricourt-sur-Thérain, pour célébrer la mémoire d’Alfred Evans, un pilote américain mort alors qu’il survolait la commune. », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2020).
  21. Alexandre Lepère, « Héricourt-sur-Thérain : Jean-Marie Beaudoin, le fromage en partage : Fromager depuis près de 25 ans, Jean-Marie Beaudoin est un passionné qui prône respect de la terre et du consommateur », Le Parisien, édition de l'Oised,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2020).