Hémérocalle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hemerocallis

Hémérocalle

Hémérocalle est le nom commun donné aux plantes du genre Hemerocallis qui appartient à la famille des Liliacées selon la classification classique ou à celle des Xanthorrhoeacées selon la classification phylogénétique.

Les fleurs de ces plantes sont de couleurs et de formes très diverses. Plus de soixante mille cultivars, résultant pour la plupart d'hybridations par les amateurs de jardinage, sont répertoriés, appréciés et étudiés par les sociétés internationales d'Hemerocallis[1].

Description[modifier | modifier le code]

Ces plantes vivaces doivent leur nom au grec ἡμέρα (hemera), « jour », et καλός (kalos), « beauté ». Les fleurs de la plupart des espèces s'épanouissent à l'aube et se fanent au coucher du soleil, pour être remplacées par une autre sur la même tige le lendemain. Certaines espèces fleurissent la nuit. Comme la durée de la floraison est éphémère, ce qui oblige à enlever chaque jour les fleurs fanées pour des raisons esthétiques, les hémérocalles sont peu utilisées comme fleurs coupées bien qu'elles continuent à faire de nouvelles fleurs sur les tiges coupées pendant plusieurs jours.

Seul un petit nombre de cultivars est parfumé. Certains cultivars refleurissent plus tard dans la saison, en particulier si leurs fructifications sont taillées.

La fleur est composée de trois pétales et trois sépales, collectivement appelés tépales, chacun avec une nervure centrale de la même ou dans une couleur contrastante. La section centrale de la fleur, appelée la gorge, a généralement une couleur différente. Il y a six étamines, chacune avec une anthère à deux lobes. Après la pollinisation, la fleur forme une capsule à trois loges.

Les hémérocalles à fleurs jaunes, roses, et autres pastel exigent le plein soleil pour faire ressortir toutes leurs couleurs; les variétés plus sombres, rouges et pourpres, ont elles besoin d'ombre. Elles ont une période de floraison relativement courte, selon le type. Certaines fleurissent au début du printemps alors que d'autres attendent l'été ou même l'automne. La plupart des hémérocalles fleurissent pendant une à cinq semaines, mais certaines « remontantes » fleurissent deux fois par an.

Culture[modifier | modifier le code]

L'hémérocalle est souvent appelée « la plante vivace parfaite », en raison de ses couleurs vives, sa capacité à tolérer la sécheresse et à prospérer dans de nombreuses zones climatiques différentes tout en nécessitant peu d'entretien.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Décorative[modifier | modifier le code]

L'hémérocalle est souvent plantée dans les jardins du monde entier pour ses fleurs et son feuillage.

Artistique[modifier | modifier le code]

Sujet de tableau pour Claude Monet.

Alimentaire, culinaire[modifier | modifier le code]

Plusieurs espèces d'hémérocalles ont été ou sont encore couramment consommées, depuis des millénaires, dont dans certains pays d'Asie (H. flava (Lys jaune) et H. fulva, Lys rouge)[2].

Les jeunes pousses sont comestibles, crues ou cuites[2], comme légumes à la façon des haricots verts.

Les fleurs (épanouies ou en boutons), ont une saveur très spécifique, et leur forme conique est intéressante : les boutons peuvent être cuits à la vapeur, mangées en omelette ou confits dans le vinaigre[2]. Selon l'ethnobotaniste François Couplan, les fleurs bien ouvertes peuvent être mangées en beignet, ou frites. Elles peuvent aromatiser et épaissir la soupe (pour ça, elles était parfois séchées ou conservées dans le sel (ce qui change leur goût), puis réhydratées et ajoutées à la soupe en fin de cuisson)[2]. En dessert, crues elles peuvent être farcies avec de la crème fouettée ou de la crème glacée, et/ou servir de décoration pour un plat ou un dessert. En Chine, la fleur séchée (même fanée) est commercialisée ; on y consomme notamment H minor, parfois trouvée en Europe comme plante décorative[2].

Les tubercules encore jeunes peuvent être mangés crus, ou cuits, Plus âgés, les tubercules doivent être cuits[2] (à la façon des pommes de terre).

Certaines espèces et hybrides sont plus appréciées que d'autres.[3]

Attention : bien que toutes les espèces soient comestibles, certaines personnes peuvent mal tolérer ces fleurs ou leur pollen.

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Symbolique[modifier | modifier le code]

Calendrier républicain[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :