Héloïse Duché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Héloïse Duché
Naissance
Nationalité Drapeau de la France France
Autres activités

Compléments

Créatrice du collectif Stop harcèlement de rue.

Héloïse Duché, née en 1983, est une militante féministe française et pionnière de la lutte contre le harcèlement de rue. Elle est la créatrice du collectif « Stop harcèlement de rue »[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Héloïse Duché est née en 1983.

Elle est doctorante en histoire de l’éducation à Paris VIII, où elle enseigne également. Sa thèse porte sur les dirigeantes de l’éducation populaire en contexte non mixte, l'histoire de l’éducation des femmes, de la mixité et du sexisme en milieu urbain[3].

Elle commence à militer à l’université ou elle s'engage dans les syndicats et les associations altermondialistes. Elle milite d'abord au Nouveau Parti anticapitaliste puis au Front de gauche[4] avant de fonder un collectif exclusivement féministe[1].

Création du collectif « Stop harcèlement de rue »[modifier | modifier le code]

Elle cofonde le collectif « Stop harcèlement de rue » en mars 2014[1]. Le collectif féministe lutte contre le harcèlement de rue sans « se limiter à de la dénonciation sur Internet » en créant des « zones sans relous », des « lieux safe où les femmes et les hommes peuvent se côtoyer sans violence. »[4].

Son collectif organise des happenings festifs où les activistes interpellent les usagers des transports publics, les clients de bars ou les festivaliers pour les sensibiliser[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Héloïse Duché, pionnière de la lutte contre le harcèlement de rue », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  2. « Violences faites aux femmes : On a suivi la journée de mobilisation en ligne de #NousToutes », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  3. « Héloïse Duché », sur Expertes France (consulté le )
  4. a b et c « Les nouveaux visages du féminisme », sur elle.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]