Héloïse Côté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Côté (homonymie).
Héloïse Côté
Description de cette image, également commentée ci-après

Héloïse Côté en séance de dédicaces au salon du livre de Québec en .

Naissance
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Héloïse Côté, née en [1], est une auteure québécoise (Canada) de fantasy et une chercheuse en sciences de l'éducation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle entreprend en 1998 un baccalauréat en sciences de l'éducation à l'Université Laval (Québec)[2]. Elle croyait alors enseigner au secondaire au terme de ses études de baccalauréat, mais elle décide plutôt de les pousser à la maîtrise[2]. Elle brille durant ses années universitaires à Laval, accumulant quatre citations annuelles au tableau d'honneur de la Faculté des sciences de l'éducation, une autre au tableau d'honneur de la Faculté des études supérieures[2]. Elle remporte en outre le prix du meilleur mémoire de maîtrise et la médaille Raymond-Blais remise par l'Association des diplômés de l'Université Laval à une récente diplômée pour le mérite de ses activités[2].

Elle publie, entre 2004 et 2006, les trois tomes d'une trilogie de fantasy, Les Chroniques de l'Hudres, soit Les Conseillers du Roi, Les Enfants du solstice et L'Ourse et le Boucher[1]. Le critique littéraire Laurent Laplante en remarque le style alerte et le rythme soutenu, en convenant que l'écriture n'en est pas éblouissante mais correcte et d'une discipline prometteuse[3].

Elle obtient finalement un doctorat de l'Université Laval en psychopédagogie[1],[4]. Elle s'intéresse alors à la présence de plus en plus marquée des artistes dans la sphère publique en occident, et en particulier à l'intégration des arts et de la culture dans les écoles québécoises[5]. En 2008, elle est stagiaire postdoctorale au Centre de recherche en éthique de l'Université de Montréal[1] Elle y étudie les relations entre l’école et la culture contemporaines[2],[6]. Elle publie également en 2008 un nouveau roman de fantasy, Les exilés[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

SérieLes Chroniques de l'Hudres[modifier | modifier le code]

  1. Les Conseillers du roi, Alire, 2004[1]
  2. Les Enfants du solstice, Alire, 2005[1]
  3. L'Ourse et le Boucher, Alire, 2006[1]

Romans indépendants[modifier | modifier le code]

Essais (sciences de l'éducation)[modifier | modifier le code]

  • Entre culture et esthétique : réflexion sur le rôle de l’enseignement de la littérature dans la formation culturelle des étudiants (Article, Pédagogie collégiale, 19 (2), 2005, p. 39-44.)[6]
  • En quête d’une approche culturelle appliquée à l’enseignement du français, langue première, au secondaire (Article, Les Nouveaux Cahiers de la recherche en éducation, 9 (1), 2006, p. 75-89.)[6]
  • Langue et culture dans la classe de français. Une analyse de discours., coauteure avec Denis Simard. (Livre, Presses de l'Université Laval, 2007)[1],[6].
  • Comment penser l’initiation culturelle des élèves dans les classes d’histoire au secondaire ? L’approche culturelle dans l’enseignement de l’histoire, coauteure avec Catherine Duquette. (Article, Le Cartable de Clio, (7), 2007, p. 208-219.)[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Héloïse Côté, Éditions Alire, consulté en ligne le 18 avril 2009.
  2. a, b, c, d et e Beaucher, Serge, Héloïse Côté, Une femme comblée, Cybercontact - Association des diplômés de l'Université Laval, 2007, consulté en ligne le 30 mai 2009.
  3. Laplante, Laurent, Les chroniques de l'Hudres d'Héloïse Côté, Nuit Blanche, numéro 105, décembre 2006, consulté en ligne le 30 mai 2009.
  4. Beaucher, Serge, Héloïse Côté, Une femme comblée, Bulletin Cybercontact, Association des diplômés de l'Université Laval, consulté en ligne le 18 avril 2009
  5. Boulanger, Sébastien, Héloïse Côté, la culture en tête, Art et culture à l'école, Ministère de l'éducation, du loisir et des sports du Québec, 2007, consulté en ligne le 30 mai 2009
  6. a, b, c, d et e Héloïse Côté, Centre de recherche en éthique de l'Université de Montréal, consulté en ligne le 18 avril 2009.