Hélie-François de Sainte-Hermine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hélie-François de Sainte-Hermine
marquis de Sainte-Hermine
Naissance vers 1668
Décès (à ~74 ans)
à Rochefort
Origine Français
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Arme Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Grade Chef d'escadre
Années de service 1684-1737
Commandement L'Intrépide
Conflits Guerre de la Ligue d'Augsbourg
Guerre de Succession d'Espagne
Faits d'armes Bataille de la baie de Bantry
Bataille de la Hougue
Bataille navale de Vélez-Málaga
Distinctions Chevalier de Saint-Louis
Autres fonctions Commandant de la Marine à Rochefort

Emblème

Hélie-François, marquis de Saint-Hermine, né vers 1668, probablement au château du Fa, situé dans la paroisse de Sireuil, en la châtellenie d'Angoulême et mort à Rochefort le , est un officier de marine et aristocrate français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et famille[modifier | modifier le code]

Hélie-François de Sainte-Hermine, descend de la famille de Sainte-Hermine, famille protestante originaire de Charente. Il est le fils ainé d'Hélie de Sainte-Hermine, seigneur du Fa, est originaire de Sireuil en Angoumois. Il se convertit à la religion catholique, le 30 novembre 1668. Sa mère Suzanne de Guibert ou (Guybert), fille de Henri, seigneur des Landes, et de Diane de Polignac. Ses parents se marient en 1663 à Saint-Jean-d'Angély (mariage protestant).

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Garde du corps du roi grâce à Madame de Maintenon - avec qui il est apparenté -, Hélie-François de Sainte-Hermine entre jeune dans la Marine royale et intègre une compagnie de garde-marine à Rochefort, le , à l'âge de seize ans. Il est nommé enseigne de vaisseau le . Il se distingue en plusieurs occasions, pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg, lors de la bataille de la baie de Bantry, le , il commande un des navires envoyés en Irlande pour y opérer un débarquement en faveur de Jacques II. Promu lieutenant de vaisseau le , il est à la bataille de la Hougue le au cours de laquelle il commande le vaisseau, L'Intrépide.

Il prend également part à la guerre de Succession d'Espagne et est promu capitaine de vaisseau le . C'est en cette qualité qu'il combat à la bataille navale de Vélez-Málaga, le au cours de laquelle il est blessé. Il reçoit la distinction de chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis le .

Il est encore nommé inspecteur le , puis promu chef d'escadre des armées navales lors de la promotion du , il est nommé commandant de la Marine au département de Rochefort en 1737. Il meurt dans cette même ville le , à l'âge de 74 ans environ.

Il avait épousé à Grassac, le Marie-Julie de Vassoignes, qui décède veuve et sans enfants à Angoulême, en 1765.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]