Héla Fattoumi & Éric Lamoureux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Héla Fattoumi & Éric Lamoureux
Description de cette image, également commentée ci-après
Héla Fattoumi & Éric Lamoureux en 2014
Naissance et 1962
Tunis en Tunisie et Montreuil-sous-Bois en France
Lieux de résidence Belfort
Activité principale Chorégraphes et danseurs
Style Danse contemporaine
Lieux d'activité Belfort
Années d'activité Depuis 1988
Récompenses

Lauréats concours interprètes de la Ville de Paris (1987) Prix SACD pour la Première œuvre - Rencontres Chorégraphiques Internationales de Bagnolet (1990)

Prix des Nouveaux talents de la SACD (1991)
Distinctions honorifiques Chevaliers des Arts et des Lettres
Site internet viadanse.com

Héla Fattoumi, née à Tunis en 1965, et Éric Lamoureux, né en 1962 à Montreuil-sous-Bois, sont un duo de chorégraphes français, actuels directeurs du Centre chorégraphique national de Franche-Comté à Belfort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Héla Fattoumi et Éric Lamoureux fondent la Compagnie Fattoumi/Lamoureux en 1988. Leur première pièce Husaïs est couronnée du prix de la Première œuvre au concours international de Bagnolet en 1990, suivie du trio Après-midi récompensé du prix Nouveaux Talents Danse de la SACD en 1991. Ces deux œuvres les propulsent parmi les leaders d’une nouvelle génération de la création contemporaine et leur apportent une reconnaissance internationale.

Suivront Fiesta (présenté lors du Festival d'Avignon, 1992), Asile poétique (Théâtre de la Ville, 1998) à partir des textes du poète António Ramos Rosa, Vita Nova (2000) avec la 11e promotion du Centre national des arts du cirque, Wasla (Biennale de Lyon, 1998), sont les pièces qui s’inscrivent dans la continuité d’Husaïs et qui propose un travail chorégraphique relié aux notions de maîtrise/non maîtrise, de puissance/fragilité, de minimalisme/performatif, faisant surgir une danse dont la charge expressive est traversée par une « énergie graphique ». Cette première période de Fattoumi-Lamoureux propose une danse très physique à base de sauts et de bascules très vifs et impressionnants[1].

De 2001 à 2004, Héla Fattoumi devient vice-présidente Danse de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD). Elle est à ce titre chargée de la programmation du « Vif du sujet » au Festival d'Avignon. De 2006 à 2008, elle préside l’ACCN (Association des Centres chorégraphiques nationaux). Présidence reprise entre 2010 et 2013 par Eric Lamoureux. En 2013 Héla Fattoumi est élue présidente déléguée à la prospective au SYNDEAC.

Nommés à la direction du Centre chorégraphique national de Caen/Basse-Normandie en 2004, Héla Fattoumi et Éric Lamoureux poursuivent leur démarche à travers des pièces plus portées sur des sujets à forte tonalité sociétale. Ce seront La Madâ’a (2004) avec les frères Joubran, oudistes palestiniens ; La Danse de Pièze (2006), autour de la notion d’« homosensualité » dans le monde arabo-musulman comme la définie par l'écrivain Malek Chebel[1] ; 1000 départs de muscles (2007), où ils détournent les objets issus de l’univers du fitness dans une critique de la société performative ; Just to dance... (2010) sur la notion de « créolisation » développée par Édouard Glissant avec des interprètes africains, japonais et français ; MANTA, solo créé au Festival Montpellier Danse 2009 et Lost in Burqa (2011), performance pour huit interprètes créée au Festival Danse d'Ailleurs #6, à partir de la problématique que soulève le port du voile islamique.

Suivront en 2013 Masculines, pièce pour sept danseuses sur les représentations du genre féminin de part et d'autre de la Méditerranée et Une douce imprudence, en collaboration avec Thierry Thieû Niang autour de la notion de « care ».

En février 2009, ils signent la performance Stèles dans le cadre d'une nocturne exceptionnelle, commande du Musée du Louvre ; en 2013 ils investissent le musée des Beaux-arts de Caen pour un nouveau projet in situ dans le cadre de Normandie Impressionniste Flânerie.

Ils initient en 2005 le festival « Danse d'ailleurs » dont les quatre premières éditions ont été consacrées à des artistes venus d'Afrique, puis en lien avec l'Asie, devenu depuis une biennale.

En solo, Éric Lamoureux collabore en 2013 avec Thierry Thieû Niang pour Une douce imprudence.

En 2014, Héla Fattoumi et Eric Lamoureux s'associent au musicien et compositeur suédois Peter von Poehl pour une nouvelle création intitulée Waves qui verra le jour dans le cadre de Umeä 2014, capitale européenne pour la Culture.

Le 1er mars 2015, ils sont nommés à la direction du Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à Belfort pour un nouveau projet intitulé VIADANSE.

Principales chorégraphies[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Husaïs
  • 1989 : Husaïs-bis
  • 1990 : Après-midi
  • 1992 : Fiesta lors du Festival d'Avignon
  • 1992 : Si loin que l'on aille
  • 1995 : Prélude
  • 1995 : Résonance
  • 1996 : Solstice
  • 1997 : Je ne tiens plus ensemble
  • 1998 : Asile poétique
  • 1998 : Wasla (solo), ce qui relie...
  • 2000 : Des souffles de vie avec l'accordéoniste Pascal Contet
  • 2001 : Vita nova (avec le CNAC)
  • 2001 : Brèves rencontres
  • 2001 : Exode
  • 2002 : Animal regard (avec le CNAC)
  • 2002 : Archipel
  • 2003 : Just in Time
  • 2004 : Zones sensibles 2
  • 2004 : La Mâdaa avec le Trio Joubran
  • 2004 : Zone sensible 2
  • 2004 : Entré en résistance
  • 2006 : Pièze (unité de pression)
  • 2006 : La Danse de Pièze
  • 2007 : Mille départs de muscles
  • 2008 : Apparat
  • 2008 : performance Giacometti
  • 2008 : Express2Temps
  • 2008 : Husaïs (re-création 2008)
  • 2009 : Manta
  • 2010 : Just to Dance...
  • 2010 : Solstice (remix)
  • 2011 : Circle (projet pour danseurs amateurs et professionnels)
  • 2011 : Lost in Burqa performance (d'après les œuvres de Majida Khattari)
  • 2013 : Masculines
  • 2013 : Une douce imprudence
  • 2013 : Flânerie dans le cadre de la 2e édition du Festival Normandie Impressionniste 2013
  • 2014 : Waves
  • 2014 : Concert-dansé Peter von Poehl
  • 2015 : Après-midi (re-création 2015)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Panorama de la danse contemporaine. 90 chorégraphes, par Rosita Boisseau, Éditions Textuel, Paris, 2006, p.196-197.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christine Roquet (préface Jean-Marc Adolphe), Fattoumi Lamoureux. Danser l’entre l’autre, éd. Séguier, 2009.
  • Christophe Wavelet, Marie-Christine Vernay, Natacha de Pontcharrat, Instinct de Danse, éd. En Vues / Emile Lansman, 1999.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Christophe Bargues, Solstice (Film), Lancelot Film, Urvan Letroïga, Le Centre Pompidou, Canal+ 1996
  • Benjamin Silvestre, Animal Regard (Film), Urvan Letroïga, Cie des Indes, France 3 Lorraine Champagne Ardenne, TV8 Moselle, L’Arsenal de Metz, 2003
  • Benjamin Silvestre, Entre-Temps, Heure d’été productions, Urvan Letroïga, TV8 Moselle-Est, 2005
  • Benjamin Silvestre, La Madâ’a (Film), Heure d’été productions, Arte France, CCNC/BN, 2006
  • Valérie Urréa, MANTA (Film), Compagnie des Indes, Centre Chorégraphique National de Caen/Basse-Normandie, 2013