Hélène de Zuylen de Nyevelt de Haar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Van Zuylen van Nijevelt.
Hélène de Zuylen de Nyevelt de Haar en 1908.

Hélène Betty Louise Caroline de Zuylen de Nyevelt de Haar, née de Rothschild le 21 août 1863 dans le 8e arrondissement de Paris et morte le 17 octobre 1947 à Lisbonne, est une écrivaine française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de Salomon James de Rothschild (1835-1864) et d'Adèle von Rothschild (1843-1922)[1], mariée en 1887 à Étienne van Zuylen van Nyevelt (1860-1934) et mère de deux enfants, Hélène de Zuylen a rencontré, à la fin de 1901, Renée Vivien, qui fut son amante pendant quelques années. Plus stable que celle qu’elle entretenait auparavant avec Natalie Barney, cette relation a apporté à Renée Vivien un équilibre émotif bénéfique à sa création littéraire. Elles ont également collaboré un certain temps dans le domaine littéraire. Hélène de Zuylen de Nyevelt a écrit quatre ouvrages en collaboration avec Renée Vivien sous le pseudonyme collectif de Paule Riversdale.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Effeuillements, poésies (1904)
  • Copeaux, contes japonais (1905)
  • L'Impossible Sincérité, roman (1905)
  • Le Chemin du souvenir, roman (1907)
  • L'Inoubliée. Songe d'une nuit de départ. L'Image inviolée. Les Jardins publics. Les Deux Iris. Quelqu'un est entré. L'Aventureuse. L'Éternelle Sirène. Le Potager de M. Dubois. Confidences de fleurs. La Mort dans le miroir. Je donnerai mes yeux à la femme que j'aime, nouvelles en mémoire de Renée Vivien (1910)
  • La Dernière Étreinte, roman (1912)
  • L'Enjôleuse. Le Lys. La Marionnette. Fleur défendue, contes (1914)
Théâtre
Avec Renée Vivien
  • Vers l'amour, poésies (1903)
  • Échos et reflets, poésies (1903)
  • L'Être double, roman (1904)
  • Netsuké, roman (1904)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Descendants of Amschel Moses Rothschild and Schoenche Lechnich. Généalogie consultée en ligne le 15 mai 2008.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]