Hélène de Znojmo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hélène de Znojmo
Titre
Duchesse de Pologne
Prédécesseur Eudoxia de Kiev
Successeur Lucie de Rügen
Biographie
Dynastie Přemyslides
Date de naissance v.1141
Date de décès v.1202/1206
Père Conrad II de Znojmo
Mère Marie de Serbie
Conjoint Casimir II le Juste

Hélène de Znojmo (polonais : Helena znojemska) (°v.1141-†v.1202/1206) est une princesse de Bohême, fille de Conrad II de Znojmo. Vers 1163, elle épouse Casimir II le Juste et devient ainsi duchesse de Pologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vers 1163, Hélène épouse Casimir II. Celui-ci rentre alors tout juste de Germanie[1] où il était retenu en otage afin de garantir la loyauté de son frère Boleslas IV à l'empereur Frédéric Barberousse. Dernier fils de Boleslas III, Casimir n'était pas né lorsque son père a rédigé son testament, aussi n'a-t-il rien reçu en héritage, contrairement à ses frères Boleslas, Mieszko et Henri qui ont reçu chacun un duché.

La situation des jeunes époux s'améliore un peu lorsqu'Henri décède en 1166. Sans descendance, Henri a désigné Casimir pour seul héritier, ce que conteste l'aîné Boleslas. Le duché est divisé en trois parts. Boleslas s'attribue la plus grande, avec Sandomierz pour capitale. Une autre part revient à Mieszko III, tandis que Casimir doit se contenter de la petite localité de Wiślica.

Boleslas IV décède en 1173. Selon le principe de l'ancienneté agnatique (en), Mieszko III lui succède en tant que princeps. Casimir obtient l'intégralité du duché de Sandomierz et devient le tuteur de Lech, le fils de Boleslas.

En 1177, Mieszko doit s’enfuir de Cracovie à la suite du soulèvement des habitants, auxquels s’est joint Odon, le fils aîné de Mieszko. À la demande de la noblesse de Petite-Pologne, Casimir II monte sur le trône de Cracovie.

Le , pendant un banquet, Casimir II le Juste meurt inopinément. Il laisse deux très jeunes héritiers. La régence, qu'Hélène assure avec l'évêque de Cracovie (pl) n'est pas de tout repos. Les autres princes de Pologne sont une perpétuelle menace pour les enfants. Mieszko III envahit la Cujavie qu’il offre à son fils Boleslas. Le , la bataille de la Mozgawa oppose Mieszko III le Vieux aux partisans de Lech le Blanc. Mieszko est vaincu. Boleslas périt dans la bataille.

En 1198 Hélène et Mieszko parviennent à un accord. Mieszko reconnait Lech le Blanc comme héritier du duché de Petite-Pologne, mais obtient la régence, en échange de quoi il laisse la Cujavie. Miezko devient de fait princeps de Pologne. Autorité qu'il ne concerve guère très longtemps puiqu'il décède le

Hélène décède entre 1202 et 1206[2] peut-être un 2 avril[3]. Sa grande sagesse politique est attestée dans la chronique de Vincent Kadlubek. Selon lui, la princesse était « une femme avec plus de sagesse que d'habitude les femmes ont ».

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Hélène et Casimir eurent sept enfants :

  1. Maria (° 1164 – † 1194), mariée en 1178 au Prince Vsevolod IV de Kiev
  2. Casimir (° v. 1165 - † )
  3. Boleslas (° 1168/71 - † )
  4. Odon (mort jeune)
  5. Adelaïde (pl) (° v. 1177/84 - † )
  6. Lech le Blanc (° v. 1186/87 - † à Marcinkow)
  7. Conrad (° v. 1187/88 - † ).

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jasiński K. (2004). Rodowód pierwszych Piastów. Poznań: Wydawnictwo PTPN. pp. 266–268. (ISBN 83-7063-409-5).
  2. MORAVIA, Medieval Lands
  3. According to John Dlugosz Helena still alive December 24, 1211 However, this message has already been challenged by Balzer O. M. (2005) [1st pub. Akad. Umiejętności: 1895]. Genealogia Piastów. Kraków: Wydawnictwo Avalon. p. 327. (ISBN 83-918497-0-8).

Sources[modifier | modifier le code]