Hélène Vérin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hélène Vérin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Hélène Vérin, née en 1940, est une historienne et philosophe des techniques française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chargée de recherches au CNRS au Centre Alexandre Koyré[1], elle a publié des ouvrages essentiels sur l'entreprise et l'ingénieur et de nombreux articles sur les théâtres de machines[2].

Elle a contribué avec Jacques Guillerme à la publication de la revue Amphion. Etudes d'Histoire des techniques, et dans ce cadre, elle a participé à la découverte en France de la pensée d'Herbert A. Simon.

Elle est à l'origine du renouvellement historiographique qui s'opère actuellement autour de la formation des savoirs pratiques avec la « réduction en art »[3]. Ce paradigme, qui a marqué l'époque moderne, constitue la première manifestation de la volonté de rationalisation de l'action, au nom de son efficacité.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Entrepreneurs, entreprises. Histoire d’une idée, PUF, Paris 1982, et Paris, Classiques Garnier, 2011. Compte-rendu par Guillaume Arnould, site Lectures, 10 janvier 2012 [1].
  • La gloire des ingénieurs. L'intelligence technique du XVIe au XVIIIe siècle, Albin Michel, Paris, 1993
  • Jacob Annie et Hélène Vérin (dir.), L'inscription sociale du marché, L'Harmattan, coll. Logiques Sociales, Paris, 1995
  • Pascal Dubourg-Glatigny et Hélène Vérin (dir.), Réduire en art, la technologie de la Renaissance aux Lumières, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Penser la technique autrement XVIe-XXIe siècle : en hommage à l’œuvre d’Hélène Vérin, Paris, Classiques Garnier, coll. « Histoire des techniques, 10 », , 497 p. (ISBN 978-2-406-05783-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]