Hélène Vérin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hélène Vérin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Hélène Vérin, née en 1940, est une historienne et philosophe des techniques française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chargée de recherches au CNRS au Centre Alexandre Koyré[1], elle a publié des ouvrages essentiels sur l'entreprise et l'ingénieur et de nombreux articles sur les théâtres de machines[2].

Elle a contribué avec Jacques Guillerme à la publication de la revue Amphion. Etudes d'Histoire des techniques, et dans ce cadre, elle a participé à la découverte en France de la pensée d'Herbert A. Simon.

Elle est à l'origine du renouvellement historiographique qui s'opère actuellement autour de la formation des savoirs pratiques avec la « réduction en art »[3]. Ce paradigme, qui a marqué l'époque moderne, constitue la première manifestation de la volonté de rationalisation de l'action, au nom de son efficacité.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Entrepreneurs, entreprises. Histoire d’une idée, PUF, Paris 1982, et Paris, Classiques Garnier, 2011. Compte-rendu par Guillaume Arnould, site Lectures, [1].
  • La gloire des ingénieurs. L'intelligence technique du XVIe au XVIIIe siècle, Albin Michel, Paris, 1993
  • Jacob Annie et Hélène Vérin (dir.), L'inscription sociale du marché, L'Harmattan, coll. Logiques Sociales, Paris, 1995
  • Pascal Dubourg-Glatigny et Hélène Vérin (dir.), Réduire en art, la technologie de la Renaissance aux Lumières, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Penser la technique autrement XVIe-XXIe siècle : en hommage à l’œuvre d’Hélène Vérin, Paris, Classiques Garnier, coll. « Histoire des techniques, 10 », , 497 p. (ISBN 978-2-406-05783-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]