Hélène Thouy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hélène Thouy
Illustration.
Hélène Thouy, en 2021.
Fonctions
Co-présidente du Parti animaliste
En fonction depuis le
(5 ans, 7 mois et 20 jours)
Avec Collège de sept personnes
Biographie
Date de naissance (38 ans)
Lieu de naissance Marseille (France)
Nationalité française
Parti politique Parti animaliste (depuis 2016)
Profession avocate

Hélène Thouy [e.lɛn.twi], née le à Marseille, est une avocate et femme politique française.

Cofondatrice et coprésidente du Parti animaliste depuis 2016, elle conduit aux élections européennes de 2019 une liste qui réunit 2,2 % des suffrages exprimés. Elle est également connue pour être l'une des deux avocates attitrées de l'association antispéciste L214.

Elle tente d'être candidate à l'élection présidentielle de 2022 mais échoue à réunir les parrainages nécessaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts militants et carrière d'avocate[modifier | modifier le code]

Née en 1983 à Marseille[1],[2],[3],[4], Hélène Thouy grandit entre Agen et Bordeaux[5],[6]. Elle tient un cabinet d'avocat situé à Langon et enregistré au barreau de Bordeaux[6],[7].

Végétarienne depuis l'âge de 7 ans[4], elle entame le militantisme en faveur des droits des animaux pendant ses études[6]. Elle est la cofondatrice de l'association « Animal Justice et Droit » (AJD), qui a pour objectif la mise en œuvre d'un droit animal en droit français[8],[9]. « Profondément attachée aux principes démocratiques et à l'État de droit » selon ses termes, elle rejette l'action violente ou illégale et souhaite faire avancer la cause animale par des moyens politiques et juridiques[6].

Depuis 2010, elle intervient dans des procès médiatiques opposant des associations de défense animale — elle est l'une des deux avocates attitrées de L214[6],[4] — à des éleveurs, du personnel et des patrons d'abattoirs ou l'Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes[10],[11],[12], comme le procès contre l'abattoir du Vigan dans le Gard en 2017, dont des actes de maltraitance et de cruauté commis par des employés ont été rendus publics[10],[13],[3], ou à propos de la tenue du Calais Vegan Festival[10],[3].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

En 2016, Hélène Thouy participe à la fondation du Parti animaliste, qu'elle copréside depuis[11] et dont elle devient la figure médiatique[14],[15]. En 2017, candidate dans la deuxième circonscription de la Gironde, Hélène Thouy rassemble 0,96 % des voix[16]. La même année, elle est tête de liste aux élections sénatoriales à Paris[17], où elle obtient 0,34 %[18].

Aux élections européennes de 2019, Hélène Thouy conduit une liste du Parti animaliste qui réunit 2,16 % des suffrages exprimés au niveau national, soit presque autant que le Parti communiste français (2,49 %), un résultat jugé conséquent pour son parti, mais qui ne lui permet pas d'obtenir de siège au Parlement européen[19],[20],[21].

Elle annonce en sa candidature à l'élection présidentielle de 2022, estimant que « la question animale n'est pas suffisamment présente dans le débat politique[11] ». Hélène Thouy souligne que l'objectif en participant à la campagne présidentielle est de « déterminer l’agenda politique des cinq prochaines années », « ce qu’on veut, c’est que la cause animale et nos idées se diffusent[22] ». L'association L214, dont Hélène Thouy est l'une des deux avocates, lui donne la note de 20/20 pour son programme en faveur de la cause animale[23]. Elle n'obtient finalement que 139 parrainages et ne peut donc pas participer à l'élection[24].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections européennes[modifier | modifier le code]

Année Parti Position Voix % Rang Élus
2019[25] PA Tête de liste nationale 490 074 2,16 11e
0  /  79

Élections sénatoriales[modifier | modifier le code]

Année Parti Circonscription Position Voix % Rang
2017[18] PA Paris Tête de liste 10 0,34 11e

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Année Parti Circonscription Voix % Rang
2017[16] PA 2e de la Gironde 319 0,96 11e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marseille, mairie du 6ème secteur, année 1983, acte n° 1595 : Hélène, Andrée, Mailys THOUY, née le 23 décembre 1983 à 08h50, douzième arrondissement. PACS enregistré le 18 août 2015 avec Samuel Dominique Pierre AIRAUD, né le 7 janvier 1978 à Fontenay-le-Comte (Vendée).
  2. avec AFP, « Élection présidentielle 2022. Le parti animaliste se lance dans la bataille », sur Ouest-France, (consulté le ).
  3. a b et c « Présidentielle 2022 : qui est Hélène Thouy, la candidate du Parti animaliste », sur yahoo.com, (consulté le ).
  4. a b et c « Présidentielle 2022 : cinq questions sur le Parti animaliste et sa candidate, Hélène Thouy », sur lesechos.fr, (consulté le ).
  5. « Qui est Hélène Thouy, présidente du Parti animaliste et candidate à la présidentielle de 2022 ? », sur gala.fr, (consulté le ).
  6. a b c d et e Mathilde Gérard, « Hélène Thouy, l’avocate qui veut porter la cause animale à l’Elysée », sur Le Monde, (consulté le ).
  7. Arnaud Dejeans, « Parti animaliste : Hélène Thouy, du Sud-Gironde aux européennes », sur Sud Ouest, (consulté le ).
  8. Mathilde Durand, « Européennes : faire campagne sur un seul thème, c'est le pari du Parti animaliste », sur Le Journal du dimanche, (consulté le ).
  9. Julien Da Sois, « Élections européennes : qui sont les 34 têtes de liste en France ? », CNews, (consulté le ).
  10. a b et c Malika Ouaddah, « Abattoir de Mauléon : Hélène Thouy, l'avocate bordelaise de la cause animale », sur Rue89Bordeaux, (consulté le ).
  11. a b et c Sarah Finger, « Parti animaliste : la chasse à la présidentielle », sur Libération, (consulté le ).
  12. Sarah Finger, « Le Parti animaliste en campagne : « Vous trouvez que c’est un gag ce qui se passe dans les abattoirs ? » », sur libération.fr, (consulté le ).
  13. Sarah Finger, « Un employé de l'abattoir du Vigan condamné », sur Libération, (consulté le ).
  14. Sophie Stadler, « Le Parti animaliste, un petit parti qui monte, qui monte », sur Le Parisien, (consulté le ).
  15. « Hélène Thouy, figure de proue du Parti animaliste français », sur ICI Radio-Canada Première Ohio, (consulté le ).
  16. a et b « Résultats des élections législatives 2017 : Gironde (33) - 2e circonscription », sur ministère de l'Intérieur, (consulté le ).
  17. Charline Hurel, « Les animalistes s’invitent aux sénatoriales », sur Le Monde, (consulté le ).
  18. a et b « Résultats des élections sénatoriales 2017 : Département Paris (75) », sur ministère de l'Intérieur, (consulté le ).
  19. Rémi Barroux et Mathilde Gérard, « Le Parti animaliste crée la surprise aux européennes parmi les « petits » », sur Le Monde, (consulté le ).
  20. Pierre Lepelletier, « Européennes 2019 : avec plus de 2 %, le parti animaliste crée la surprise des « petites listes » », sur Le Figaro, (consulté le ).
  21. Mathilde Gérard et Clément Perruche, « Le Parti animaliste se lance dans la course à la présidentielle », sur Le Monde, (consulté le ).
  22. Thibaut Déléaz, « Hélène Thouy : « On ne va pas donner le droit de vote aux poules ! » », sur Le Point (consulté le ).
  23. Sarah Finger, « Cause animale : L214 note les programmes des candidats », sur liberation.fr, (consulté le ).
  24. Conseil constitutionnel - liste des parrainages : 139 parrainages au 7/3/2022.
  25. « Proclamation des résultats de l'élection des représentants au Parlement européen », Journal officiel de la République française, no 125,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]