Hélène Lipietz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lipietz.

Hélène Lipietz
Illustration.
Fonctions
Sénatrice de Seine-et-Marne

(1 mois et 24 jours)
Prédécesseur Nicole Bricq

(1 an, 10 mois et 15 jours)
Prédécesseur Nicole Bricq
Successeur Nicole Bricq
Conseillère régionale d'Île-de-France

(5 ans, 11 mois et 24 jours)
Élection 28 mars 2004
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Française
Parti politique EÉLV
Père Georges Lipietz
Fratrie Alain Lipietz
Diplômée de Université de Nanterre
Profession Avocate en droit public
Restauratrice
Bouquiniste
Religion Catholique[1]
Site web helene.lipietz.net

Hélène Lipietz, née le à Paris, est une ancienne avocate en droit public, restauratrice et bouquiniste et femme politique française.

Après avoir été membre des Verts, elle est sénatrice de juin 2012 à mai 2014 et de nouveau d'août à octobre 2017, en remplacement de Nicole Bricq.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Hélène Lipietz est la fille de Georges Lipietz (1922-2003) et de Colette Geuinlé. Benjamine de sa fratrie[2], elle est la sœur de l'économiste et homme politique Alain Lipietz, membre d'Europe Écologie Les Verts (EELV).

Elle est titulaire d'un diplôme d'études approfondies en théorie du droit de l'université de Nanterre, où elle a rencontré son futur époux en 1976 et avec qui elle a eu trois enfants.

En 1994, elle devient avocate en droit public et plaide aussi aux assises.

Après le décès de son père, sa veuve et ses enfants, dont elle[3], reprennent l’action qu'il avait engagée devant le tribunal administratif de Toulouse contre l’État et la SNCF pour complicité de crime contre l'humanité dans la déportation des juifs durant la Seconde Guerre mondiale[4].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

De 2004 à 2010, Hélène Lipietz siège au conseil régional d'Île-de-France où elle est vice-présidente de la commission des finances et secrétaire de la commission Politique de la Ville.

En septembre 2011, elle figure en quatrième position sur la liste Parti socialiste - Parti communiste - EELV aux élections sénatoriales de 2011 en Seine-et-Marne, laquelle obtient trois sièges.

Le , la deuxième de liste, la socialiste Nicole Bricq, est nommée ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie du gouvernement Ayrault. Conformément à l'article 25 de la Constitution et à la loi organique du [5], Hélène Lipietz devient sénatrice à compter du 2012[6].

Au Sénat, elle siège à la commission des Lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du Règlement et d'administration générale[7].

Le 2 avril 2014, le gouvernement Valls est nommé et Nicole Bricq n'est pas reconduite dans ses fonctions. Elle retrouve son siège de sénatrice à compter du 3 mai suivant. Hélène Lipietz quitte alors la politique et se reconvertit dans la restauration et la bouquinerie à Avallon[8],[9].

À la suite du décès de Nicole Bricq, le [10], Hélène Lipietz retrouve son siège de sénatrice jusqu'au renouvellement du 24 septembre de la même année[11].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Droit du logement social, éditions du Moniteur, collection l’Actualité juridique, 2 tomes, mise à jour en 1993, corédigé avec Rémi Rouquette
    • Tome 1 : Administration et partenaires, statuts, fonctionnements, personnel, contrôles, fiscalité, comptabilité, financements et régime des prêts, aides personnelles, surendettement, (ISBN 2-281-12176-3)
    • Tome 2 : Maîtrise du foncier, marchés, responsabilités, baux d'habitation, logement des plus démunis, accession à la propriété, ventes de logements locatifs, opérations d'aménagement, contentieux, (ISBN 2-281-12177-1)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]