Hélène Laverdière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laverdière.

Hélène Laverdière, née le à Chicoutimi (Québec), est une femme politique canadienne. Membre du Nouveau Parti démocratique (NPD), elle a été députée de la circonscription de Laurier—Sainte-Marie à la Chambre des communes del' élections fédérales de 2011 jusqu'à celle de 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hélène Laverdière obtient un doctorat en sociologie de l'université de Bath, en Angleterre[1].

Elle travaille un temps comme chercheuse puis professeure au département de sociologie de l'université Laval[1]. En 1992, elle entre au service du ministère des Affaires étrangères du Canada comme agent du service extérieur. Elle devient diplomate et est appelée à occuper des postes à Washington, Dakar et Santiago du Chili[1].

De retour à Montréal en 2007, elle s'établit sur le Plateau-Mont-Royal[2]. Elle travaille comme pigiste en traduction avant d'être élue députée aux élections fédérales de 2011 avec plus de 46 % des voix[1]. Le , elle est nommée porte-parole de l'opposition officielle du Canada pour la coopération internationale[3] puis, par la suite, porte-parole des Affaires étrangères et chef adjoint de l'opposition en .

Aux élections fédérales de 2015, elle est réélue avec 38 % des suffrages. Elle est renouvelée en novembre 2015 dans ses fonctions de porte-parole du Nouveau Parti démocratique (NPD) pour les affaires étrangères. En , elle annonce qu'elle ne se représentera pas pour un troisième mandat lors des élections fédérales de 2019.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Hélène Laverdière est mariée à Germain Bélanger[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]