Hélène Desportes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hélène Desportes est souvent citée en tant que premier enfant blanc né en Nouvelle-France. Il y a toutefois débat sur son année de naissance (les deux années les plus citées étant 1613 et 1622), et si elle est née au Québec ou avant l'arrivée de ses parents sur le continent nord-américain[1].

Ses parents sont les habitants français Pierre Desportes (1580 - après 1629), chef du dépôt de Québec ainsi que boulanger, et Françoise Langlois (circa 1595 - après 1629). Le père de Françoise est avocat au Parlement de Paris et un actionnaire dans la compagnie des cent-associés ayant financé la colonie de Samuel de Champlain. Sa marraine est Hélène Boullé, femme de Champlain, qui aurait donné 300 livres à Hélène Desportes dans son testament[2].

Après la capitulation de la ville de Québec en 1629 pendant la Guerre de Trente Ans, Champlain, Hélène et ses parents sont déportés à Londres, puis en France. Peu après le rétour de la paix en 1632 Hélène retourne à Québec, possiblement avec Champlain (dont on connaît la date de retour, 16 mai 1633).

Le 1er octobre 1634 Hélène épouse Joseph Guillaume Hébert, fils de Louis Hébert et Marie Rollet. La famille de Guillaume est restée à Québec lors de l'occupation et tenait la première ferme y fondée. Son père Louis aurait fait partie des premières expéditions à Port-Royal avec Champlain et d'autres.

Après la mort de Guillaume en 1639 Hélène se voit seule avec trois enfants. Le 9 janvier 1640 elle épouse à Québec Noël Morin, de la paroisse de St-Étienne de Brie-Comte-Robert, un village près de Paris. Ils ont 12 enfants.

Ayant donné naissance seule à 19 de ses propres enfants, Hélène apprend le métier de sage-femme. Deux de ses filles le seront également.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr)(en) Ethel M.G. Bennett, Hélène Desportes, Dictionnaire biographique du Canada en ligne
  2. (en) Samuel de Champlain, Father of New France, Boston, Little, Brown, pages 179 et 224, 1972
  • PRDH, Certificat de mariage nº66320
  • Ibid., Certificat de mariage No. 66340.
  • Ibid., Certificat d'union No. 78.
  • Ibid., Certificat de famille No. 78.
  • (en) Email Quebec-Research-Digest, Suzanne Boivin Sommerville, 3 April 2002: "In his entry for Pierre DESPORTES, Langlois says he was one of the first habitants of the country (1619), that his origins are unknown, that he married in France Françoise Langlois, and that Hélène is the first child of French parents born in the country (I would add documented in some way as born who survived), and he cites _only_ an article by Roy Léon in MSGCF, vol. 2, (1945?) that apparently says a request to the king carries his signature in 1621. He returned to France with his wife in 1629 and did not return. Langlois also says it is important to distinguish him from another Pierre de LA PORTE who drowned 28 April 1639 in the Saint-Charles River." Langlois, Michel. Dictionnaire Biographique des Ancêtres Québécois (1608-1700). Sillery: La Maison des Ancêtres Québécois. Tome 1 (Lettres A à C), 1998; Tome 2 (Lettres D à I), 1999;Tome 3 (Lettres J à M), 2000; Tome 4, Lettres N à Z. Sillery: Les Éditions du Mitan, 2001.
  • (en) Lucien Campeau, traduit par William Lonc, Biographical Dictionary for The Jesuit Missions in Acadia and New France: 1602-1654, S.J. & George Topp, été 2001, p. 147
  • (fr) Joseph Guillaume HÉBERT
  • (fr) Marie-Hélène Desportes
  • (en)(fr) Mariage de Guillaume Hébert et Hélène Desportes
  • (en) Fourteenth generation
  • (fr) Denise Bombardier, Matriarcat, L'Actualité, 15 décembre 2005