Hélène Conway-Mouret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hélène Conway-Mouret
Illustration.
Hélène Conway-Mouret en 2014.
Fonctions
Ministre déléguée chargée des Français de l'étranger

(1 an, 9 mois et 10 jours)
Président François Hollande
Gouvernement Jean-Marc Ayrault II
Prédécesseur Yamina Benguigui
Successeur Fleur Pellerin
Sénatrice française
En fonction depuis le
(6 ans, 4 mois et 20 jours)
Élection 25 septembre 2011
Réélection 24 septembre 2017
Circonscription Français établis hors de France
Groupe politique SOC

(9 mois et 20 jours)
Élection 25 septembre 2011
Groupe politique SOC
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Bône (Algérie)
Nationalité Drapeau de France Française
Parti politique Parti socialiste
Diplômée de Université Lumière-Lyon-II
Trinity College (Dublin)
Université d'Ulster
Profession Professeur

Hélène Conway-Mouret, née le à Bône (Algérie), est une femme politique française.

Membre du Parti socialiste, elle est élue sénatrice pour les Français de l'étranger depuis 2011, vice-présidente du Sénat depuis octobre 2018.

Elle est ministre déléguée chargée des Français de l'étranger du au , dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hélène Conway-Mouret est née à Bône (aujourd'hui Annaba), en Algérie, en 1960[1].

Elle a résidé 25 ans en Irlande, où elle fut, notamment, directrice du département des langues de l'Institut de technologie de Dublin.

Diplômes et formation[modifier | modifier le code]

Après sa licence de lettres modernes de l’université Lumière-Lyon-II, Hélène Conway-Mouret obtient un Higher Diploma in Education au Trinity College Dublin en 1984 puis un Master of Philosophy ainsi qu’un diplôme de management practice à l'université d'Ulster à Coleraine.

Mandats et activités politiques[modifier | modifier le code]

Ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères chargée des Français de l’étranger au sein du gouvernement Ayrault II, ses attributions sont définies dans le « décret no 2012-898 du  » : « Mme Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Français de l'étranger, traite, par délégation du ministre des Affaires étrangères, de toutes les affaires concernant les Français de l'étranger, notamment les questions relatives à leur représentation, à leur administration, à leur sécurité et à leur protection sociale. Elle traite également, par délégation du ministre des Affaires étrangères, des questions relatives à la scolarisation des Français établis hors de France. La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Français de l'étranger, accomplit toute autre mission que le ministre des affaires étrangères lui confie. ».

Dans le cadre de ces attributions, elle a lancé trois grands axes de réflexion sur le réseau consulaire, l’enseignement français à l’étranger et la représentation des Français à l’étranger.

Son poste étant supprimé dans le gouvernement Valls, elle retrouve son mandat de sénatrice le .

Elle est réélue en septembre 2017 pour un second mandat[2]. En octobre 2018, première représentante des Français de l'étranger à siéger au bureau du Sénat, elle est élue vice-présidente de la haute assemblée, en remplacement de Marie-Noëlle Lienemann qui quitte le groupe socialiste[3].

Fonctions électives antérieures[modifier | modifier le code]

Intervention de la ministre déléguée aux Français de l'étranger devant les Français de Chine, décembre 2013.

Sénatrice représentant les Français établis hors de France de à sa nomination au gouvernement de Jean-Marc Ayrault, elle était secrétaire de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées.

Rapporteure pour avis sur le programme 151 (Français de l’étranger et affaires consulaires) de la mission Action extérieure de l’État du projet de loi de finances pour 2012, elle était également membre de la Délégation aux droits des femmes du Sénat.

En tant que ministre déléguée, Hélène Conway-Mouret a beaucoup œuvré sur les thèmes liés aux femmes et notamment sur les mariages forcés et les pratiques liées à l'excision.

De à , elle est vice-présidente de la Délégation aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes. Elle a été co-rapporteure sur le thème des femmes militaires et les questions relatives à la traite des êtres humains sous l'angle du sort réservé aux femmes migrantes.

Depuis , elle est vice-présidente de la commission des Affaires étrangères, des forces armées et de la Défense et chef de file du groupe socialiste et républicain au sein de cette commission.

Ces deux fonctions ont pris fin le , suite à son élection à la vice-présidence du Sénat.

Concernant les groupes d'amitié, elle est :

  • Présidente du groupe d'amitié France-Caraïbes,
  • Présidente du groupe régional d'amitié France-Benin,
  • Vice-présidente du groupe d'amitié France-Pays-du Golfe, du groupe France-Irlande, France-Canada et France-Monaco
  • En tant qu'ancienne présidente, elle est désignée présidente d'honneur du groupe d'amitié France-Slovaquie

C’est dans le cadre de ce mandat qu’elle a siégé au Conseil d’administration de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) jusqu'en et qu’elle fut désignée, par le président du Sénat, au conseil d’administration de l’Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN).

Élue conseillère à l’Assemblée des Français de l'étranger (AFE) en 1997, réélue en juin 2000 puis en 2006, Hélène Conway-Mouret fut présidente de la Commission temporaire pour la formation professionnelle au sein de l’AFE de 2003 à 2006. De 2006 à 2011, elle est vice-présidente du groupe ADFE (Association démocratique des Français de l'étranger).

Principales activités civiques et associatives[modifier | modifier le code]

Membre du Parti socialiste depuis 1997, elle appartient au bureau de la fédération des Français de l'étranger de ce parti où elle est chargée des affaires culturelles et éducatives.

Membre du PSE, elle est également cofondatrice de la section PSE de Dublin.

Présidente de FDM-ADFE Irlande de 1994 à 2011, elle a été vice-présidente du groupe FDM-ADFE de 2006 à 2009 à l’Assemblée des Français de l’étranger et a présidé pendant six ans la commission « emploi et formation professionnelle ».

Elle est auditrice à l’Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN) en 2009-2010, puis cadre en 2011.

Elle fut membre du conseil d’administration de l'Alliance française de Dublin de 2005 à 2012.

Elle est conseillère du commerce extérieur de la France depuis 2007.

En , Hélène Conway-Mouret a été intronisée dans la réserve citoyenne du réseau ADER.

Hélène Conway-Mouret est membre du conseil d'administration de la Fondation Jean-Monnet pour l'Europe.

Elle a siégé au Conseil d'administration de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger de 2011 à 2012 puis de 2014 à 2017. Elle n'y siège plus depuis le renouvellement de .

Elle est membre du conseil d'administration de la Maison de l'Europe.

Hélène Conway-Mouret fait partie de la réserve citoyenne de l'armée de l'air, au grade de colonelle.

Hélène Conway-Mouret est nommée, durant l'été 2014, secrétaire nationale adjointe du Parti socialiste, chargée de l'influence et du rayonnement de la France dans le monde.

Le , elle est nommée secrétaire nationale adjointe du Parti socialiste chargée de l'international.

Le , Hélène Conway-Mouret est nommée secrétaire nationale, chargée de la protection des Français·e·s et de la Nation.

En , Hélène Conway-Mouret a été nommée directrice du secteur international de la Fondation Jean-Jaurès.

Elle est également engagée dans des causes associatives comme Les chemins de la réussite et Excision, parlons-en.

Décorations honorifiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]