Hélène Clément-Benois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hélène Clément-Benois
Naissance
Décès
(à 74 ans)
Paris, France
Nationalités
Activité
Famille

Elena Alexandrovna Clément-Benois ou Hélène Clément-Benois, dite Léla Clément-Benois (née le à Saint-Pétersbourg – décédée le à Paris)[1], est une artiste-peintre et décoratrice russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est la plus jeune des filles d'Alexandre Nikolaïevitch Benois.

Elle étudie sous la direction du peintre Alexandre Iacovleff[2]. En 1926, elle s'installe à Paris, où elle fait des croquis de scènes pour plusieurs ballets mettant en vedette Ida Rubinstein à l'Opéra de Paris. En 1937, elle travaille avec son père à la réalisation de l'ensemble de l'oratorio dramatique Jeanne d'Arc au bûcher, sur un texte de Paul Claudel, et une musique d'Arthur Honegger. L'oratorio est représenté à Orléans en 1939[2]. Elle travaille l’aquarelle et la peinture à l’huile, peint des paysages et des portraits, entre autres, les portraits de Zinaïda Serebriakova (1926) et de Fédor Chaliapine (1964)[2]. Elle expose pour la première fois son travail en 1937, à Paris, à la galerie Zak et à cette occasion deux de ses tableaux sont achetés par l'État français pour le musée du Jeu de Paume. En 1955, elle participe avec son père et son frère Nicolas à l''Exposition des Benois organisée à la Villa Olmo à Côme[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Mostra dei Benois, catalogo, Villa comunale dell'Olmo, Como 1955.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Tombe d'Hélène Clément-Benois au Cimetière de Batignolles, Paris », findagrave.com (consulté le 4 septembre 2012)
  2. a b c et d (it) « Russia in Italia, Elena Aleksandrovna Benua-Clément », Centro di ricerca internazionale “Russia-Italia” (consulté le 4 septembre 2012)