Hédi M'henni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hédi M'henni
Hédi M'henni au Festival de la médina de Sayada, en 2009.
Hédi M'henni au Festival de la médina de Sayada, en 2009.
Fonctions
Secrétaire général du RCD
17 août 20055 septembre 2008
Prédécesseur Ali Chaouch
Successeur Mohamed Ghariani
21e ministre tunisien de la Défense
10 novembre 200417 août 2005
Président Zine el-Abidine Ben Ali
Premier ministre Mohamed Ghannouchi
Gouvernement Ghannouchi
Prédécesseur Dali Jazi
Successeur Kamel Morjane
Ministre tunisien de l'Intérieur
27 avril 200210 novembre 2004
Président Zine el-Abidine Ben Ali
Premier ministre Mohamed Ghannouchi
Gouvernement Ghannouchi
Prédécesseur Abdallah Kaâbi
Successeur Rafik Belhaj Kacem
Ministre tunisien des Affaires sociales
25 janvier 200127 avril 2002
Président Zine el-Abidine Ben Ali
Premier ministre Mohamed Ghannouchi
Gouvernement Ghannouchi
Prédécesseur Chédli Neffati
Successeur Chédli Neffati
Ministre tunisien de la Santé publique
31 juillet 199225 janvier 2001
Président Zine el-Abidine Ben Ali
Premier ministre Hamed Karoui
Mohamed Ghannouchi
Gouvernement Karoui
Ghannouchi
Prédécesseur Dali Jazi
Successeur Abdelkrim Zbidi
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Sayada, Tunisie
Nationalité tunisienne
Parti politique Rassemblement constitutionnel démocratique
Diplômé de Faculté de médecine de Tunis
Profession Assistant hospitalo-universitaire
Universitaire

Hédi M'henni (arabe : الهادي مهني), né le 24 décembre 1942 à Sayada, est un universitaire et homme politique tunisien.

Médecine[modifier | modifier le code]

Il suit des études secondaires au lycée Alaoui de Tunis, où il obtient son baccalauréat en 1963, puis des études supérieures à la faculté de médecine et à l'Institut de presse et des sciences de l'information de Tunis.

Agrégé en médecine préventive, option pédiatrie, il entame sa carrière professionnelle en 1976 en qualité d'assistant hospitalo-universitaire puis comme maître de conférences, à partir de juillet 1980, et comme professeur de l'enseignement supérieur à partir de 1987. Il participe au lancement du projet Tunisie-OMS de médecine intégrée à Béja avant d'être affecté à l'Institut de l'enfance de Tunis où il collabore à la promotion de la pédiatrie préventive et sociale. En décembre 1986, il devient PDG de l'Office national de la famille et de la population.

Politique[modifier | modifier le code]

Il entre au gouvernement le 3 mars 1990 en devenant secrétaire d'État auprès du ministre de la Santé publique. Quittant ce poste le 20 février 1991, il est nommé recteur de l'Université de Tunis II en avril mais revient au gouvernement, le 19 juin, comme secrétaire d'État auprès du Premier ministre chargé de la recherche scientifique et de la technologie. Le 31 juillet 1992, il est nommé ministre de la Santé publique. Le 25 janvier 2001, il change de portefeuille pour prendre celui des Affaires sociales (il est assisté d’une secrétaire d’État, Najeh Belkhiria Karoui) puis celui de l'Intérieur le 27 avril 2002. Le 10 novembre 2004, il prend la tête du ministère de la Défense nationale qu'il occupe jusqu'à sa nomination au poste de secrétaire général du Rassemblement constitutionnel démocratique le 17 août 2005. Il est remplacé le 5 septembre 2008 par Mohamed Ghariani auquel il succède en octobre 2008 comme ministre-conseiller à la présidence de la République chargé des affaires politiques et régionales. Il est également membre de la Chambre des conseillers[1].

Une plainte est déposée contre lui le 6 mai 2011 pour abus de pouvoir et détournements de biens publics[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Hédi M'henni est marié et père de deux enfants.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Liste des membres de la Chambre des conseillers
  2. (fr) « Tunisie - Plainte contre 5 anciens ministres et verdict, samedi, dans l'affaire d'Imed Trabelsi », Business News, 6 mai 2011