Hédi Fried

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hédi Fried
Hédi Fried in May 2015.jpg
Hédi Fried en 2015.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 98 ans)
Nom de naissance
Hédi SzmukVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Royaume de Hongrie (-)
Suédoise (depuis )
RoumaineVoir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Stockholm (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
Genres artistiques
Mémoires, ouvrage pratique (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieux de détention
Site web
Distinctions
Liste détaillée

Hédi Fried, née Hédi Szmuk le à Sighetu Marmației (Roumanie) et morte le [1], est une écrivaine et psychologue hongro-suédoise ayant survécu à la Shoah[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en Transylvanie, Hédi Fried grandit dans une famille juive. À six ans, elle fait pour la première fois face à l'antisémitisme[3]. En 1944, à vingt ans, elle est parquée dans le ghetto de sa ville natale avec ses parents et sa sœur[3]. Un mois plus tard, toute la famille est déportée vers Auschwitz où seules les deux filles passent le portail. Leurs parents sont directement envoyés à la chambre à gaz[3]. Lors de son internement à Auschwitz, elle se lie d'amitié avec des roms[2].

Fin 1944, Hédi Fried est envoyée dans un camp de travail près de Hambourg[3], où elle déblaye la neige devant la gare avec d'autres prisonnières juives[4]. Début 1945, elle est transférée à Bergen-Belsen en [3]. Atteinte du typhus, elle est sauvée par la Croix-Rouge suédoise et ses bus blancs[3]. Envoyée se reposer en Suède, elle restera y vivre[2].

Elle fait des études de psychologie à l'Université de Stockholm d'où elle obtient sa maîtrise en 1957. Elle avait déjà obtenu un diplôme de professeur de l'Université Babeș-Bolyai en 1942[5].

Mariée à un autre survivant, elle anime un centre pour rescapés à Stockholm[3].

Très impliquée dans le mouvement antifasciste suédois, elle avoue en 2018 être inquiète par la montée des Démocrates de Suède, le parti d'extrême droite du pays[3]. Signant des chroniques dans plusieurs journaux suédois, elle regrette que ces militants soient vus comme des « cinglés » et non comme les « dangers », ce qu'elle considère qu'ils sont[3]. Elle rencontre également régulièrement les personnalités politiques suédoises, dont Ulf Kristersson, pour discuter avec elles du problème du néonazisme dans le pays et n'hésite pas à les critiquer ouvertement lorsque ceux-ci acceptent de discuter avec les Démocrates de Suède[6].

En 2019, elle écrit un livre pour enfants à partir de 6 ans se déroulant durant la Shoah intitulé Historien om Bodri illustré par Stina Wirsén[7]. Deux ans auparavant, elle avait publié un essai Frågor jag fått om Förintelsen (« Questions reçues sur la Shoah ») chez Flammarion en 2019 sous le titre Questions d'enfants sur la Shoah[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (sv) Skärvor av ett liv. Vägen till och från Auschwitz, Natur & Kultur, (ISBN 91-27-02963-8)
  • (sv) Livet tillbaka, Natur & Kultur, (ISBN 91-27-05353-9)
  • (sv) Ett tredje liv: från jordbävning i själen till meningsfull tillvaro, Natur & Kultur, (ISBN 91-27-09280-1)
  • (sv) Livets pendel. Fragment, erfarenheter, insikter, Lärarhandledning Natur & Kultur, (ISBN 91-27-09398-0)
  • (sv) Frågor jag fått om Förintelsen, Natur & Kultur, (ISBN 978-91-27-15085-0)
traduit en français par Julien Lapeyre de Cabanes sous le titre Questions d'enfants sur la Shoah, éditions Flammarion, 2020, (ISBN 9782081492226).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sv) « Hédi Fried har avlidit », sur svt.se, 20 novembre 2022
  2. a b et c (sv) Thomas Larsson, « Överlevande från Auschwitz: ”Jag blir arg, för det händer igen” », SVT Nyheter,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a b c d e f g h et i « Hédi Fried, fer de lance contre les néonazis suédois », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (sv) « Debattartikel: Hédi Fried: ”Mitt hopp är att de goda krafterna överväger” », sur SVT Nyheter, (consulté le )
  5. a b et c « Hédi Fried - About », sur www.hedifried.se (consulté le )
  6. (sv) « Kristersson: Jag lovade inte att aldrig prata med SD », sur Aftonbladet (consulté le )
  7. (sv) « Recension: Hédi Fried gör en mycket stark barnboksdebut », sur Sydsvenskan (consulté le )
  8. Hédi Fried, « Questions d'enfants sur la Shoah de Hédi Fried - Editions Flammarion », sur editions.flammarion.com (consulté le )
  9. (sv) « Medaljförläningar 28 januari 2019 - Sveriges Kungahus », sur www.kungahuset.se (consulté le )
  10. (de) « Deutsche Botschaft Stockholm - Tal vid överlämnande av ”Förbundsrepubliken Tysklands Förtjänstkors I. Klass” till Hédi Fried den 1 mars 2017 », sur web.archive.org, (consulté le )
  11. (sv) « 2017 – Hédi Fried och Emerich Roth | OLOF PALMES MINNESFOND » (consulté le )
  12. (sv) « En kväll tillägnad Minnesdagen för Förintelsens offer på Rumänska kulturinstitutet i Stockholm », sur www.icr.ro (consulté le )
  13. (sv) « Svenska Dagbladets historiska arkiv », Svenska Dagbladet,‎ (ISSN 1101-2412, lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :