Gyrus supracalleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les neurosciences
Cet article est une ébauche concernant les neurosciences.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article est orphelin. Moins de trois articles lui sont liés (septembre 2009).

Aidez à ajouter des liens en plaçant le code [[Gyrus supracalleux]] dans les articles relatifs au sujet.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le gyrus supracalleux, ou indusium griseum (IG), désigne une fine couche de matière grise qui longe dorsalement le corps calleux décrite sur le plan anatomiques au XVIIIe siècle par le médecin et anatomiste italien Lancisi.

On l'appelle aussi strie de Lancisi et taenia tecta.

Broca avait été frappé par le fait que le cortex du bord n'a pas de sillon (il est lisse) et que les scissures ne sont pas transverses comme ailleurs chez l'homme mais parasagittales comme dans des espèces inférieures. Le cortex était ainsi décrit comme "bestial" (il y avait une forte charge idéologique dans son article fondateur mettant l'accent sur sa composante olfactive).

Cette structure fait partie du système limbique. Le cortex cingulaire est proche du bord, cependant il s'agit d'une structure différente de celle du indusium griseum.

Il partagerait les origines embryonnaires de l’hippocampe et du fornix[1].

Sa fonction reste quasiment inconnue[1].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Antonio Di Ieva, Hussein Fathalla, Michael D. Cusimano et Manfred Tschabitscher, « The indusium griseum and the longitudinal striae of the corpus callosum », Cortex; a Journal Devoted to the Study of the Nervous System and Behavior, vol. 62,‎ , p. 34–40 (ISSN 1973-8102, PMID 25091482, DOI 10.1016/j.cortex.2014.06.016, lire en ligne)