Gyromitra gigas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fausse morille géante, Morille des neiges

Gyromitra gigas, communément appelée la fausse morille géante, la morille des neiges, la fausse morille des neiges, le cerveau de veau ou le nez de taureau, est un champignon de la division des ascomycètes (Ascomycota). D'apparence similaire à la vraie morille, elle est cependant interdite à la vente en France du fait de sa toxicité.

Description[modifier | modifier le code]

Gyromitra gigas est un champignon fréquemment appelé fausse morille, fausse morille géante[1],[2],[3] ou morille des neiges du fait de sa ressemblance avec les vraies. De plus G. gigas se trouve en Europe au printemps et au début de l'été dans des habitats similaires aux vraies morilles ( Morchella ssp. ). Il contient de petites quantités d'hydrazines[4] et sa teneur en gyromitrine a été évaluée scientifiquement par Viernstein et al. [Identification botanique 1980] et a donné environ 1 mg par kg de champignon frais (environ 1500 fois moins par rapport à esculenta). [réf. obsolète]

Ce champignon est interdit à la vente en France depuis 1991 en raison d'une toxicité prouvée. Sa consommation provoqueraient une maladie neurodégénérative mortelle assez rare, la sclérose latérale amyotrophique (SLA)[5],[6].

Une espèce similaire et peut-être directement apparentée mais plus petite, Gyromitra montana, est présente en Amérique du Nord; la principale différence entre les deux réside dans les plus petites spores qu'aurait G. gigas[7].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

L'espèce a d'abord été décrite par Paulet vers 1808 puis scientifiquement par Julius Vincenz von Krombholz sous le nom d' Helvella gigas en 1834.

Voir également[modifier | modifier le code]

  • Gyromitrin, un produit chimique toxique trouvé dans les champignons Gyromitra

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Gyromitra gigas · giants false morel », sur The British Mycological Society (consulté le )
  2. (en) « Gyromitra gigas · giants false morel », sur NBN Atlas (consulté le )
  3. (en) « Giant's False Morel (Gyromitra gigas) », sur Ninaturalist.nz (consulté le )
  4. (en) Roger Phillips, Mushrooms and Other Fungi of North America, Buffalo, NY, Firefly Books, (ISBN 978-1-55407-651-2), p. 363
  5. « Un champignon lié à des cas de maladie de Charcot : la fin d'une énigme médicale vieille de plus de dix ans », sur Sciences et Avenir
  6. (en) E. Lagrange, J.P. Vernoux, V. Palmer, W. Camu et P.S. Spencer, « An amyotrophic lateral sclerosis hot spot in the French Alps associated with genotoxic fungi », Journal of the Neurological Sciences, vol. 427,‎ (DOI 10.1016/j.jns.2021.117558, lire en ligne)
  7. (en) Orson K. Miller Jr. et Hope H. Miller, North American Mushrooms: A Field Guide to Edible and Inedible Fungi, Guilford, CN, FalconGuides, , 509 p. (ISBN 978-0-7627-3109-1)