Gynécée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gynécée (homonymie).

Le gynécée (du grec ancien γυναικεῖον/gynaikeîon) est l'appartement des femmes dans les maisons grecques et romaines.

En Grèce[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Place des femmes en Grèce antique.
Scène familiale de gynécée, lébès nuptial à figures rouges, v. 430 av. J.-C., Musée national archéologique d'Athènes.

La femme tient un rôle de première importance en Grèce, depuis toujours : elle est celle qui nourrit et élève les petits Grecs afin qu'ils puissent devenir des guerriers puissants et protéger la cité, mais aussi recevoir la meilleure éducation possible. C'est une lourde responsabilité. Pour cela, elle doit se mettre à l'abri de la violence, du bruit, de tout ce qui est susceptible de menacer la vie des futurs petits Grecs.

Il y eut de nombreuses femmes mathématiciennes, philosophes, scientifiques : Theano mathématicienne, astronome, élève de l'école pythagoricienne [1] Theocléa, Perictione, mère de Platon [2] et bien d'autres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :