Gwido Langer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Karol Gwido Langer, né le 2 septembre 1894 à Zsolna, Autriche-Hongrie (Žilina, Slovaquie) et mort le 30 mars 1948 à Kinross (Écosse), est chef du Biuro Szyfrów, bureau du chiffre polonais, de 1931 à 1942.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le 15 janvier 1929, Langer quitte le poste de chef d'état-major de la 1re division d'infanterie, afin de prendre les fonctions de chef du bureau de renseignements transmissions de l'état-major général. En 1931, le Biuro Szyfrów est formé, par fusion du bureau de renseignement transmissions et du bureau de cryptographie.

Langer est responsable de la cryptographie, des transmissions des services de renseignements, du renseignement transmissions et de la radio-goniométrie. En outre, il s'occupe de l'interception et du décryptage des trafics russes et allemands.

De 1932 à 1942, par intermittences, le Biuro Szyfrów décrypte certains trafics Enigma. D'octobre 1939 à juin 1940, il opère au PC Bruno. D'octobre 1940 à novembre 1942, il est au Centre Cadix, près d'Uzès.

En mars 1943, Langer, Ciężki (chef de la Section allemande), Palluth, Fokczyński et Gaca sont arrêtés dans les Pyrénées, alors qu'ils tentent de passer en Espagne. Langer et Ciezki sont emprisonnés au Frontstalag 122 de Compiègne.

Langer et Ciezki sont transférés au SS Sonderkommando de Schloss Eisenberg (Tchécoslovaquie), satellite du KL Flossenbürg. En mars 1944, ils sont interrogés par des officiers de l'Abwehr. Tous deux expliquent qu'avant-guerre, ils ont pu, sporadiquement, décrypter les trafics interceptés, mais que, dès le début des hostilités, le décryptage est devenu impossible. Il est probable que c'est ce que les enquêteurs voulaient entendre.

Palluth, Fokczyński et Gaca sont mis au camp de Sachsenhausen. Palluth est tué par un bombardement. Fokczyński meurt d'épuisement.

De retour en Angleterre avec Ciezki, Langer est atterré d'être tenu pour responsable de la capture de ses hommes. Mort au camp des transmissions polonaises de Kinross, Écosse, le 30 mars 1948, il est enterré dans une tombe anonyme de Wellshill, Perth, Écosse. Le 1er décembre 2010, son corps est exhumé. Le 10 décembre, il est inhumé à nouveau, avec les honneurs militaires, au cimetière communal de Cieszyn, Pologne, berceau de la famille, où il avait grandi.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Grand-croix de l'ordre Polonia Restituta, à titre posthume (2010)
  • Croix de la Valeur – deux attributions
  • Croix du Mérite en or
  • Croix de l'Indépendance
  • Medal Międzysojuszniczy (Médaille Interalliée)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Władysław Kozaczuk, Enigma: How the German Machine Cipher Was Broken, and How It Was Read by the Allies in World War Two, edited and translated by Christopher Kasparek, Frederick, MD, University Publications of America, 1984, ISBN 0-89093-547-5.
  • Hugh Sebag-Montefiore, Enigma: the Battle for the Code, London, Weidenfeld & Nicolson, 2000, ISBN 0-297-84251-X.