Gwich’in (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la langue gwich’in. Pour le peuple gwich’in, voir Gwich’in (peuple).
image illustrant une langue
Cet article est une ébauche concernant une langue.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gwichʾin
Pays États-Unis, Canada
Région Alaska, Yukon
Nombre de locuteurs 800[1]
Typologie tonale
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 gwi
ISO 639-3 gwi
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF gwi

Le gwich’in (anciennement kutchin, en français loucheux) est une langue athapascane septentrionale, parlée en Alaska aux États-Unis et au Yukon au Canada. C'est une langue officielle dans les Territoires du Nord-Ouest au Canada.

Dialectes[modifier | modifier le code]

La langue compte plusieurs variétés. Un fait remarquable est que les locuteurs les plus jeunes ont tendance à prononcer les voyelles nasales comme /voyelles + n/[2] (sous l’influence de l’anglais devenu prépondérant dans la vie courante).

Phonologie[modifier | modifier le code]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Les voyelles ont quatre qualités en gwich’in : brève, longue, nasale brève, nasale longue. Les cinq voyelles simples sont [a], [e], [i], [o] et [u]. Ces voyelles ont des équivalents longs notés par une double voyelle[3].

  • łuk choo - saumon royal

Les voyelles nasales peuvent être aussi longues et sont écrites à l’aide d'un ogonek.

  • mahsį - merci (emprunt au français).
  • gat’ąąchįį - elle s'appuie contre

Consonnes[modifier | modifier le code]

Voici la liste des phonèmes consonantiques du gwich'in en orthographe standard, accompagnés de leur prononciation notée entre crochets dans l'API[3] :

Bilabiales Dentales Alvéolaires Postalv. Rétroflexe Dorsales Glottales
Centrales Latérales Palatales Vélaires
Occlusives simples b [p] d [t] g [k] ʼ [ʔ]
aspirées t [] k []
éjectives tʼ [] kʼ []
Affriquées simples ddh [t͡θ] dz [t͡s] dl [t͡ɬ] j [t͡ʃ] dr [ʈ]
Aspirées tth [t͡θʰ] tz [t͡sʰ] [t͡ɬʰ] ch [ t͡ʃʰ] tr [ʈʰ]
Éjectives tsʼ [t͡sʼ] tłʼ [t͡ɬʼ] chʼ [ t͡ʃʼ] trʼ [ʈʾ]
Fricatives sourdes th [θ] s [s] ł [ɬ] sh [ʃ] shr [ʂ] kh [x] h [h]
sonores v [β] th [ð] z [z] l [l] zh [ʒ] zhr [ʐ] gh [ɣ]
Nasales m [m] n [n]
Liquide r [r]
Semi-voyelle y [j]

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

Le gwich’in est une langue tonale qui possède deux tons : haut et bas[2]. Exemples :

  • shìh - nourriture (ton bas)
  • shih - grizzli (ton haut)

Le ton haut n’est jamais marqué dans l'orthographe officielle du gwich’in. Le ton bas est parfois indiqué à l’aide d’un accent grave.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. a et b Peter, 1993, p. V. Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « ton » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  3. a et b Peter, 1993, p. II.

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) Peter, Katherine, Dinjii zhuh ginjik nagwan tr'iłtsąįį. Gwich'in Junior Dictionary, Anchorage, National Bilinguial Materials Development Center, Rural Education Affairs, University of Alaska, 1993.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Wikipédia en Gwich’in (langue) dans l'Incubateur de Wikimedia.