Guzet-neige

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Guzet-neige
Vue aérienne de la station.
Les Pyrénées vues depuis Guzet
Image illustrative de l’article Guzet-neige
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Localité Ustou
Géographie
Coordonnées 42° 47′ 14″ nord, 1° 17′ 55″ est
Massif Pyrénées
Altitude 1 400
Altitude maximum 2 100
Altitude minimum 1 100
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 14
Télésièges 4
Téléskis 10
Pistes
Nombre de pistes 32
Noires 6
Rouges 10
Bleues 9
Vertes 7
Total des pistes 40 km

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Guzet-neige

Géolocalisation sur la carte : Ariège

(Voir situation sur carte : Ariège)
Guzet-neige

Guzet-neige est une station de sports d'hiver française située dans les Pyrénées, en Ariège. Le nom de la station est périodiquement sujet à controverse : beaucoup d'acteurs, notamment impliqués dans des démarches de diversification hors saison hivernale souhaitent dénommer la station Guzet, le dernier logo adopté va d'ailleurs dans ce sens.

La station[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Guzet-neige est située entre 1 100 m et 2 100 m d'altitude, sur la commune d'Ustou en Ariège, dans le Haut-Salat, au cœur des Pyrénées.

La station est divisée en trois domaines :

  • Guzet 1400, grande combe très ludique bordée par la résidence *** du Haut-Couserans et le hameau du Pas du Loup
  • Prat-Mataou, alliant ski entre les sapins et hébergement sous la forme de chalets
  • Le Freychet, secteur d'altitude

L'accès se fait par deux vallées : par l'ouest via la vallée d'Ustou, et par l'est en passant par le col de Latrape depuis Aulus-les-Bains.

Historique[modifier | modifier le code]

Projetée dans les années 1950, la création de la station remonte tout au début des années 1960 par l'installation de remontées mécaniques, et la création de pistes entre le col de Latrappe et le sommet de Prat Mataou. Parallèlement, une route est construite depuis Aulus-les-Bains jusqu'au col de Latrape, puis au sommet de Prat Mataou par son versant nord-ouest. Des extensions ont ensuite lieu au cours des années 1970 et 1980[1].

Vue de la station en 1971

Des extensions plus récentes ont été projetées, mais sont restées sans suite après des décisions de justice défavorables. Les travaux de construction d'une piste vers la vallée du Turguilla sont ainsi stoppés en 1990 à la suite d'un recourt déposé par le Comité écologique ariégeois[2]. En 2010, un autre projet d'extension autour du pic de Gérac a été rejeté par le tribunal administratif de Toulouse[3], occasionnant l'incompréhension des élus locaux et des professionnels concernés[4].

Gérée à ses débuts par le SIALTU (Syndicat intercommunal d’Aulus, la Trappe, Ustou), la station est mise en concession en 1968. Dans les années 1990, le contrat est rompu à la suite de la défaillance du concessionnaire, la station est alors reprise par un syndicat mixte avec la participation du conseil général. De 2007 à 2017, c'est le groupe Altiservice qui gère la station[5]. En juin 2017, l'exploitation de la station est reprise par le syndicat mixte[6]. Cependant, dès le 1er octobre 2018 est mise en place une délégation de service public entre le Syndicat mixte de Guzet et la Savasem[7], déjà en charge des stations ariégeoises d'Ax-3-Domaines, d'Ascou-Pailhères et des Monts-d'Olmes. Sa maîtrise d'œuvre est engagée pour Guzet sur cinq ans.

Depuis les années 2000, les frères Simon Navarro et Adrien Navarro représentent la station à l'international par leur glisse futuriste et aérodynamique.

Pistes[modifier | modifier le code]

Il y a 40 km de pistes, dont :

7 vertes
  • Liaison Guzet
  • Baby
  • Baby 1
  • Baby 2
  • Bamby
  • Muscadet
  • Écureuil


10 bleues
  • Liaison Prat
  • Picou
  • Schuss
  • Gerac
  • Toboggan
  • Renards
  • Zig
  • Souleillous (1&2)
  • La trappe


9 rouges
  • La trappe
  • Coqs
  • Vallon Blanc
  • Hêtre
  • Arrechs
  • Myrtilles
  • Perdrix
  • Rocs
  • Cabanes


6 noires
  • Arrech
  • Combe
  • Guzet
  • Dome
  • Rhododendrons
  • Isard

Luge et activités d'été[modifier | modifier le code]

Fonctionnelle depuis le 1er août 2018, une luge "Guzet Express" sur monorail longue de 1,5 km partant de 1700 m d'altitude avec 357 m de dénivelé, initialement prévue en prestation estivale, fonctionne aussi l'hiver[8] sous certaines conditions.

En été, un télésiège permet aux amateurs de la luge "Guzet Express", aux piétons et aux vététistes d’accéder aux départs de plusieurs activités (vtt de descente, randonnées…)[9].

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Le Tour de France a déjà connu trois arrivées d'étape à Guzet-Neige :

Économie[modifier | modifier le code]

  • Liaison par car SNCF vers St-Girons et Boussens en saison hivernale
  • Hôtels, meublés touristiques, résidences...
  • Restaurants : Le châlet de Beauregard, le Yéti, le 2 schuss, Le Refuge, l'Étoile, La Grange à Pizzas.
  • Locations de matériel selon la saison
  • Randonnée équestre, ski-joring en hiver

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Guzet, la station de ski du Couserans »,
  2. Labande, Sauver la montagne, (ISBN 9782880863258), p. 71-72
  3. Laurent Gauthey, « Guzet: l'extension annulée par les juges », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  4. « Ustou. Guzet: l'amertume après le refus de l'extension », La Dépêche du midi,‎ (lire en ligne)
  5. « Guzet-Neige: le Syndicat mixte passe la main! », sur ariegenews.com,
  6. « «Une enveloppe globale» pour Guzet », sur ladepeche.fr,
  7. Denis Slagmulder, « Ax 3 Domaines va aussi exploiter la station de Guzet », La Dépêche du midi,‎ (www.ladepeche.fr/article/2018/09/19/2871713-station-guzet-entre-giron-savasem.html)
  8. « Le succès de la luge de Guzet se confirme même en hiver », La Dépêche du midi,‎ (lire en ligne)
  9. « À Guzet, l'effet luge propulse la saison estivale », La Dépêche du midi,‎ (lire en ligne)