Guy Corneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Guy corneau)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corneau.
Guy Corneau
Description de cette image, également commentée ci-après

Guy Corneau en 2014.

Naissance
Chicoutimi
Décès (à 65 ans)
Montréal
Activité principale
Psychanalyste, auteur, acteur
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Essais (psychologie)

Œuvres principales

  • Père manquant, fils manqué
  • L’amour en guerre
  • N’y a-t-il pas d’amour heureux
  • La guérison du cœur
  • Le Meilleur de Soi
  • Revivre !

Compléments

  • Elle et lui dans de beaux draps (théâtre)
  • L'Amour dans tous ses états (théâtre)

Guy Corneau, né le à Chicoutimi, et mort le [1],[2] à Montréal[3],[4] à l'âge de 65 ans, est un psychanalyste jungien et écrivain canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guy Corneau est le fils d’Alcide Corneau, voyageur de commerce et sculpteur autodidacte à la fin de sa vie, et de Cécile Vaillancourt[5], et le frère de la peintre Corno, pseudonyme de Johanne Corneau[5], morte le 21 décembre 2016 au Mexique à l'âge de 64 ans[6] ; il est le père de cœur de Nicolas, né en 2011[7],[8],[9]. Guy Corneau a appris que Nicolas n'était pas son fils mais a continué à s'en occuper comme tel et à le chérir comme son « fils de cœur »[10].

Guy Corneau est détenteur d'un bac spécialisé en communication du Collège Loyola de Montréal (1972). Il agit au double titre de comédien et auteur (1973 à 1977) au sein d’une compagnie de création, Organisation Ô, dont il est cofondateur et où il propose un théâtre « qui n’est pas d’action mais d’états mentaux [11],[12]». Il retourne aux études et obtient une maîtrise en éducation de l'Université de Montréal (1976). Il est diplômé en psychologie analytique de l'Institut de psychologie analytique Carl Gustav Jung de Zurich (1981)[13],[14] et pratique la psychanalyse en cabinet privé pendant une douzaine d’années. Il est membre adhérent de l'Association des psychanalystes jungiens du Québec (APJQ)[13], de L'Inter-régional Association for Jungian Analysts (I-RSJA)[15] et de l’Association internationale de psychologie analytique (AIPA).

En 1992, il crée un groupe de parole et lance, avec d'autres, le Réseau Hommes Québec puis le Réseau Femmes Québec[13].

En 1997, il fonde l'association Productions Cœur.com. (http://www.productionscoeur.com) en partenariat avec Régine Parez-Hermand secrétaire générale de l'Ecole Des Parents et Educateurs (EPE) à Bruxelles.[13]. Productionscoeur.com a pour particularité de réunir des artistes et des thérapeutes choisis par Guy Corneau afin « d'allier la compréhension psychologique et l'expression créatrice dans une perspective d'ouverture du cœur ». Il collabore dans un premier temps avec Thomas d'Ansembourg, Bettina Depauw, Pol Marchandise et Louis Parez. Par la suite, l'équipe s'agrandit avec la participation de Assia Guemra, Patricia Olive, Sarah Serievic, ... venant de France. Enfin, la forme finale inclut les amis québécois de Guy dont Pierre Lessard, Claude Lemieux et Danièle Proulx pour ne citer qu'eux. De grands ateliers sont créés et permettent à des centaines de participants d'explorer de grands mythes ayant trait à des thèmes de société actualisés. On y retrouvera, entre autres, « Perceval-la quête du héros », « la jeune fille aux mains coupées », « Isis et Osiris », « Innana » -la déesse sumérienne de l'amour et patronne des psychothérapeutes,...

Concomitamment, il se consacre à l'écriture et donne des conférences. Il intervient comme animateur et spécialiste à la radio et la télévision au Canal Vie[13],[16] ; ainsi qu'à Télé-Québec où avec Janette Bertrand, il coanime une série sur la psychologie masculine ; il écrit plusieurs essais et ouvrages de psychologie populaire, des pièces de théâtre[17] ; il a par ailleurs publié des chroniques dans des journaux et magazines, dont Psychologies[18], Guide Ressources et le Journal de Montréal, et sur Internet[19],[20],[21]. Il anime des séjours notamment au Sahara pour des hommes dans un premier temps puis, au printemps 1997, pour des groupes mixtes, en collaboration avec Hubert Reeves[12].

En 2007, il est atteint d'un cancer[22] de stade IV dont il se remettra. Ce sera l'objet de son livre Revivre.

En 2013, il participe au Forum Étudiant de Psychologie à Trois-Rivières (FEPTR) en tant qu'invité pour parler avec les étudiants de psychologie à propos du thème des différences entre hommes et femmes.

Guy Corneau fait le tour du monde en tant que conférencier. Il participe également a plusieurs voyages et croisières, dont en Islande, en Nouvelle-Zélande, en Grèce et plusieurs autres pays.

En 2015, Guy Corneau renoue avec ses premières amours : le théâtre. L'Amour dans tous ses états, pièce co-écrite avec l'actrice québécoise Danielle Proulx et l'actrice française Camille Bardery, mise en scène par Victoire Theismann est jouée respectivement au théâtre des feux de la Rampe puis à la Gaité Montparnasse en 2016. Après sa mort, la pièce reprend en janvier 2017, au Splendid avec Eric Aubrahn dans le rôle du psy en alternance avec l'auteur-conférencier Thomas d'Ansembourg.[23]

Il meurt le 5 janvier 2017 à Montréal d'une maladie auto-immune[24].

Selon l'avis de décès diffusé sur son site web officiel, Guy Corneau, avant sa mort, était à l'écriture d'un livre nommé : « Un message d’amour, Mieux s’aimer pour aimer mieux ».

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Père manquant, fils manqué, Éditions de l'Homme,
  • Guy Corneau, Hubert Reeves, Albert Jacquard, Comme un cri du cœur (collectif), Éditions l'Essentiel,
  • L'Amour en guerre, Éditions de l'Homme,
  • N’y a-t-il pas d'amour heureux ?, Robert Laffont,
  • La Guérison du cœur, Robert Laffont, 2000, Éditions de l'Homme, 2000
  • Victime des autres, bourreau de soi-même, Robert Laffont,
  • Guy Corneau, Le Meilleur de soi, Robert Laffont, coll. « Réponses », , 47299/01 éd., 313 p. (ISBN 9782221104590)
  • Revivre!, Éditions de l'Homme,

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Elle et lui dans de beaux draps[26], Marseille au Quai du Rire / Le Flibustier, Aix-en-Provence, 2008
  • L'Amour dans tous ses états[27], Paris, 2016-2017

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guy Corneau n'est plus sur "lapresse.ca", consulté le 6 janvier 2017.
  2. La Presse canadienne, « Le psychanalyste Guy Corneau est décédé », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  3. Agence QMI, « Le psychanalyste Guy Corneau est décédé »
  4. Radio-Canada.ca, « Le psychanalyste et auteur Guy Corneau n’est plus », Le Huffington Post Québec,‎ (lire en ligne)
  5. a et b Corno: fille de guérilla urbaine
  6. La Presse, « L'artiste peintre Joanne Corneau meurt à 64 ans », La Presse,‎ (lire en ligne)
  7. Papa? Présent!
  8. Guy Corneau, « Je suis revenu de loin »
  9. À l’âge d’être grand-père
  10. SOANDUS PRODUCTIONS, ©LES TÉMOINS DES POSSIBLES,Ils ont dit OUI à une vie nouvelle -LUC BODIN, GUY CORNEAU..., (consulté le 8 janvier 2017)
  11. Gilbert David, « Les démons passent par nous », Le Jour,‎
  12. a et b « http://www.aoravoyages.com/guy-corneau-2/ »
  13. a, b, c, d et e L’Association des psychanalystes jungiens du Québec, Guy Corneau, M. Ed., Biographie
  14. La force du fyord me parle
  15. (en) « Inter-regional Association for Jungian Analysts » (consulté le 6 août 2016)
  16. Guy Corneau en toute confidence (Canal Vie)
  17. Guy Corneau joue la comédie à Paris
  18. « Psychologies (Guy Corneau, psychanalyste) » (consulté le 12 août 2016)
  19. Résumé de carrière
  20. Guy Corneau, invité de la semaine à BazoTV
  21. Guy Corneau, « Le chemin au-delà » (consulté le 30 juillet 2016)
  22. Danièle L. Gauthier, « Guy Corneau a repris le chemin de la vie », Métro,‎ (lire en ligne)
  23. « Théâtre parisiens », sur https://www.theatresparisiensassocies.com/pieces-theatre-paris/lamour-dans-tous-ses-etats-2794.html (consulté le 19 avril 2017)
  24. Le psychanalyste et auteur Guy Corneau n'est plus, Radio-Canada, 6 janvier 2017, consulté en ligne le 6 janvier 2017
  25. « Nominations au sein de l’Ordre du Canada », sur Le gouverneur général du Canada, (consulté le 29 juillet 2016)
  26. « Elle et Lui dans de beaux draps », sur blogdespotes.over-blog.fr
  27. « Telerama - Sortir », sur sortir.telerama.fr (consulté le 6 janvier 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]