Guy Zilberstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zilberstein.
Guy Zilberstein
Description de l'image Guy Zilberstein.jpg.
Naissance (53 ans)
Drapeau de la France Ajaccio (Corse) (France)
Nationalité Française
Profession Écrivain, Auteur dramatique, Scénariste
Films notables Post coïtum animal triste

Guy Zilberstein est un auteur dramatique et scénariste français né à Ajaccio (Corse) le 30 novembre 1963.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Guy Zilberstein a passé les quatorze premières années de sa vie à Maubeuge, où son père était médecin. Frère d'un élève extrêmement brillant, il attendra d'entrer en classe de seconde au lycée Carnot, à Paris, pour trouver un véritable intérêt aux études. Passionné de littérature, de version latine et grecque, c'est pourtant en section scientifique qu'il obtient son baccalauréat.

Parcours[modifier | modifier le code]

Après un rapide passage par la faculté de Médecine de Paris, il entame des études de droit et de sciences politiques, rédige un mémoire sur la loi Veil de 1975, participe à un ouvrage collectif de François Joyaux, son professeur aux langues orientales, sur les conflits de frontière sino-soviétiques le long des fleuves Amour et Oussouri et suit, parallèlement, les cours d'art dramatique de Laurence Constand au Cours Simon, puis ceux de Sacha Pitoëff, et devient auditeur au Conservatoire, tandis qu'il achève ses études universitaires.

Sa première pièce, Éclairage indirect, est jouée au théâtre de l'Œuvre, à Paris.


Tandis qu'il continue à écrire pour le théâtre (Davenport Swing, Allers-simple, Les naufragés), il commence une carrière de journaliste qui le mène en Amérique centrale (Nicaragua, Salvador, Honduras) et en Asie (Chine, Thaïlande). Rentré en France, il prend la direction de la revue gastronomique « Cuisines et vins de France », dont il sera l'éditeur.

Après plusieurs années, dans le monde de la presse et de la communication, il devient un consultant de nombreux hommes politiques, dont il sera également « la plume ».

Il est l'auteur d'une dizaine de pièces de théâtre (dont plusieurs sont créées par la Comédie-Française) et scénariste de nombreux films de longs-métrages.

Il a publié en 1998 « La première louche de caviar », un pamphlet contre Philippe Delerm et les minimalistes, qualifiés par lui « d'auteurs ayant inventé le livre pour ceux qui ne lisent pas ».

On lui doit également une biographie de Jamel Debbouze, un livre de conversations avec François Berléand et un ouvrage coécrit avec Pierre Delval : « Contrefaçon : la marque du crime organisé ».

Guy Zilberstein vit avec la comédienne Anne Kessler, sociétaire de la Comédie-Française.

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Sachez que c'est très dur d'être quelqu'un quelque part quand on voudrait être quelqu'un d'autre ailleurs »
  • « La culture métaphysique doit être préférée à la culture physique si l'on ne dispose pas d'une douche à proximité »
  • « Si le cinéma n'est que le septième art, c'est probablement lié au prix de la place »

Cinéma[modifier | modifier le code]

Scénarios de longs-métrages[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Auteur - dramatique[modifier | modifier le code]

  • 1978 - « Éclairage indirect » Mise en scène Roger Lumont. Théâtre de l'Œuvre
  • 1984 - « La musique d'Excilar » Mise en scène de Jean-Yves Chatelet. Théâtre national de Chaillot.
  • 1985 - « Davenport Swing » Mise en scène de l'auteur. Théâtre Essaïon.
  • 2006 - « Grief(s) » Mise en scène d'Anne Kessler. Studio Théâtre de la Comédie Française
  • 2007 - « Le jubilé jubilant » Mise en scène de l'auteur. Comédie-Française Salle Richelieu
  • 2010 - « Les naufragés » Mise en scène d'Anne Kessler. Comédie-Française Théâtre du Vieux-Colombier
  • 2012 - « Thomas Voltelli » Mise en scène d'Anne Kessler. Comédie-Française Théâtre du Vieux-Colombier
  • 2012 - « Coupes sombres » Mise en scène d'Anne Kessler. Comédie-Française Théâtre du Vieux-Colombier

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

  • 2007 - « Le jubilé jubilant. » Comédie-Française, Salle Richelieu.

Littérature[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • 1998 - « La première louche de caviar » coécrit avec Emmanuel Tronquart. Éditions Ramsay

Essais[modifier | modifier le code]

  • 1996 - « Les chaînes de télévision éducatives dans le monde » Éditions de la Documentation française.
  • 2008 - « La contrefaçon, un crime organisé » avec Pierre Delval Éditions Jean-Claude Gawzevitch.

Biographies[modifier | modifier le code]

  • 2006 - « Djamel, Dis-moi pas que c'est pas vrai ! » Éditions Jean-Claude Gawzevitch.
  • 2007 - « François Berléand. Petites conversations entre amis » Éditions Balland.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]