Guy Sanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Guy Sanche
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
Nationalité
Activité

Guy Sanche (né Joseph Jean-Paul Guy Sanche le à Hull (Gatineau), décédé le à Saint-Fabien à l'âge de 53 ans) était un comédien canadien (québécois) célèbre pour avoir tenu le rôle de Bobino dans l'émission télévisée du même nom de 1957 à 1985, qui fut diffusée en reprises en matinée jusqu'en 1989[1]. Il était le fils de Jean-Paul Sanche et de Juliette Sauvé[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a participé à plusieurs pièces de théâtre ainsi que des télé-théâtres, dont Table Tournante, réalisé à Radio-Canada en 1968 par Louis-Georges Carrier sur un texte d'Hubert Aquin. Il collabora également avec Aquin et Carrier deux ans auparavant, alors qu'il participe à la pièce "Ne ratez pas l'espion", jouée à l'été 1966 au Théâtre de Marjolaine[3]. Il a tenu le rôle principal dans le film Poussière sur la ville. Il a également été script-éditeur pour l'émission Les 100 tours de Centour. Il a animé plusieurs émissions radiophoniques sur la chaîne AM de Radio-Canada.

« Bobino, c'est ce personnage familier aux enfants qui, depuis quinze ans maintenant, les salue quotidiennement en soulevant de sa main gantée son chapeau melon. Mais Bobino, c'est aussi Guy Sanche. Guy Sanche qui débute comme annonceur au poste CBAF de Moncton pour passer, un an plus tard, à Radio-Canada de Montréal où, il occupe les mêmes fonctions puis commence à se faire connaître à Bobino. Guy Sanche, c'est aussi ce comédien qui, en 1952, remporta le premier prix au Festival d'art dramatique pour sa comédie en un acte "Un prétexte extraordinaire". Il a fait du théâtre avec la Roulotte de Paul Buissonneau et, au cours de l'été 1960, il incarnerait le personnage de Bautrelet dans L'Aiguille creuse d'Arsène Lupin. Il est aussi de la distribution d’En haut de la pente douce, le téléroman de Roger Lemelin. Il a fait un film, Poussière sur la ville, dans lequel il tient le rôle principal. Ensuite, c'est à la radio qu'il retourne. Il a animé avec beaucoup de personnalité son émission Enfin seul et dernièrement, Que portez-vous le dimanche?, une émission dominicale évidemment. »[4]

Il a épousé en 1958 la comédienne Monique Chabot. Il était le père de trois enfants.

Il vivait à Saint-Fabien-sur-Mer l'été, puis à longueur d'année les dix dernières années de sa vie. Sa maison est maintenant un gîte.

Guy Sanche meurt le 27 janvier 1988, à l'hôpital de Rimouski, des suites d'un cancer de la gorge.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Théâtre de Marjolaine[modifier | modifier le code]

  • 1964 : Doux temps des amours : rôle à préciser[5].
  • 1966 : Ne ratez pas l'espion : Philippe[6]

Théâtre d'Anjou[modifier | modifier le code]

  • 1964 : M. Masure, mise en scène de François Cartier : le mari[7].

Télé-théâtre de Radio-Canada[modifier | modifier le code]

  •  : Le Démon de midi et demi : Philippe Bocage[8]
  •  : Hibernatus : Didier de Tartas[8]
  •  : Faux bond : Auguste Charlebois[8]
  •  : Table tournante : Omer[8]
  •  : Partie remise : Bernard[8]
  •  : Pauvre amour : Louis[8]

Téléroman[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

Guy Sanche a été le sujet d'une biographie présentée sur Canal D. Dans le livre Nom d'une Bobinette, Christine Lamer brosse un portrait du comédien.

Une rue de Saint-Fabien et de Sainte-Julie a été nommé en l'honneur du comédien[9].

Dans la ville de Gatineau, au Québec, se trouve la bibliothèque Guy-Sanche, elle aussi nommée en son honneur[10]. Repentigny aussi a, depuis quelques années, une rue à son nom dans le secteur Legardeur.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Disque microsillon 33 tours:
    • Guy Sanche, Guy Sanche Stade 1 : « Poèmes de Gilles Vigneault », Select mini-micro, SMM-733.019.
  • Disques 45 tours:
    • Jeannette Dalpé et voix de Guy Sanche, Les Comptines de Jeannette Dalpé, livre et disque 45 tours, Centre Éducatif et Culturel (CEC), 1971, 26 pages.
    • Le Théâtre de Marjolaine, face 1. « Le mot de passe », extrait de « Ne ratez pas l’espion… », paroles de Louis-Georges Carrier et musique de Claude Léveillée. Avec Élizabeth Chouvalidzé et Guy Sanche avec le concours des comédiens de « Ne ratez pas l’espion… » avec des arrangements et la direction musicale de François Cousineau. Face 2. « Rendez-moi les médailles », extrait de « Ne ratez pas l’espion… », paroles de Louis-Georges Carrier et musique de Claude Léveillée. Avec Pierre Thériault et Les Doubles-Faces avec le concours des comédiens de « Ne ratez pas l’espion… » avec des arrangements et la direction musicale de François Cousineau.

Biographie télévisée[modifier | modifier le code]

Le , Guy Sanche était l’invité de l’émission Avis de recherche, animée par Aline Desjardins et Gaston L’Heureux[11].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait d'un épisode de Bobino rediffusé à la télévision de Radio-Canada le 25 février 1986. Selon le crédit, cet épisode a été produit en 1985. De plus, on remarquera que Radio-Canada a réduit le temps consacré aux dessins animés. Ce qui explique que cet extrait dure moins de 15 minutes, alors qu'un épisode régulier durait près d'une demi-heure.
  2. Le nom à la naissance et le nom des parents est tiré de son acte de baptême (Registre de la paroisse de Notre-Dame-de-Grâce-de-Hull, 1934).
  3. Captation et archives audiovisuelles de la pièce Ne ratez pas l'espion, écrite par Hubert Aquin et mise en scène par Louis-Georges Carrier dans laquelle jouait Guy Sanche en 1966.
  4. Source: TV Hebdo, Encyclopédie artistique: 20 ans d'images à Radio-Canada, Éditeur: Berthold Brisebois et fabriquée par Les Publications Éclair Limitée, Ville d'Anjou, 1973, 324 pages, page 196.
  5. Source: rétrospective de la saison 1964 dans le livret et disques Il était une saison..., Théâtre de Marjolaine, 1965.
  6. Source: livret et disques Ne ratez pas l'espion, Théâtre de Marjolaine, 1966.
  7. Source: Andrée Lachapelle aux prises avec Guy Sanche et François Cartier, texte non signé, Nouvelles Illustrées, Samedi le 4 avril 1964, page 21.
  8. a, b, c, d, e, f, g et h Source: Vingt-cinq ans de dramatiques à la télévision de Radio-Canada, 1952-1977, directeur des recherches et de la production, Lorraine Duchesnay ; superviseurs des recherches (téléthéâtres), Olive Pintal ; superviseur des recherches (téléromans), Johanne Fortier-Dozois ; recherchistes, Cécile Vallée... et al., Éditeur Montréal : Société-Radio-Canada, Relations publiques, Services français, 1978, xxi + 684 pages.
  9. "Une rue en l'honneur de Guy-Sanche", Le Soleil, samedi 20 janvier 2007, p. 26 Thériault, Carl
  10. Patrick Duquette, « Une bibliothèque Guy-Sanche », sur La Presse,
  11. Ici Radio-Canada – Horaire de la chaîne française de télévision de Radio-Canada, Volume 17, numéro 51, semaine du 17 au 23 décembre 1983, page 6.
  12. La Semaine à Radio-Canada, Volume XIV, Numéro 12, Semaine du 14 au 20 décembre 1963, page 10 et 11.