Guy Pagès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (septembre 2014).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Guy Pagès
Description de cette image, également commentée ci-après

L'abbé Guy Pagès en 2014, lors d'un colloque à Steenwerck (Nord).

Naissance (58 ans)[1]
Nationalité Drapeau : France français
Profession
Activité principale
Évangélisation sur le web

Guy Pagès, né le [1], est un prêtre catholique, conférencier, administrateur de site et vidéaste français, spécialisé dans la critique de l'islam et le dialogue avec les musulmans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Licencié en théologie, il est ordonné prêtre en 1994 pour l'archidiocèse de Paris[2],[3]. Après avoir exercé son sacerdoce tant à Paris qu'en province, il part en 2003 en tant que missionnaire à Djibouti, dans le cadre d’un accord avec le diocèse aux Armées[2]. De retour en France en 2004, il reçoit une mission d'étude et de recherche et poursuit son apostolat sur Internet, où il diffuse des vidéos catéchétiques dans le but d'évangéliser les musulmans[4]. Il y traite également de l'actualité, de l'islam et des grands thèmes de la doctrine de l’Église[5]. Il anime aussi le blog Islam et Vérité, qui se veut une réponse à l'islam et publie parfois sur le site internet Boulevard Voltaire[6].

Le politologue, spécialiste des mouvements sectaires et militant de gauche Paul Ariès décrit l'abbé Pagès comme « un antisémite et un antimusulman particulièrement féroce » et explique que parce qu'il n'existe pas d'imprimatur en matière de vidéo il est libre de « poursuivre ses provocations[7] »

En février 2016, dans le cadre de l'état d'urgence, une intervention de police chez l'hébergeur de son site, saisissant son matériel informatique, a rendu provisoirement indisponible le site Islam et Verité[8]. Le motif officiel en serait l'apologie du terrorisme : l'abbé aurait relayé une vidéo de l'État islamique pour dénoncer leur propagande et la violence du Coran[9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Éléments pour le dialogue islamo-chrétien, avec Ahmed Almahoud, Éditions François-Xavier de Guibert, 2006 - (refondu puis réédité en août 2007)[10].
  • Judas est en enfer, Éditions François-Xavier de Guibert, 2007[11] - l'ouvrage a fait l'objet d'une critique assez positive dans la revue Catholica[12].
  • Interroger l'Islam - Éléments pour le dialogue islamo-chrétien
    • Première édition, mars 2013, Éditions Dominique Martin Morin, 320 p.[2], avec une préface de Mgr Germano Bernardini, archevêque d'Izmir.
    • Seconde édition août 2014[13], avec une préface de Joseph Fadelle.
    • Troisième édition novembre 2015, intitulée Interroger l'Islam - 1501 questions à poser aux musulmans, 420p[14].
  • Chemin de Croix d’après Maria Valtorta, éd. EMV, 2016, 87 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]