Guy Le Querrec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Guy Le Querrec
Guy Le Querrec (4470516666).jpg
Guy Le Querrec.
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (78 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Site web

Guy Le Querrec (né le (78 ans) à Paris) est un photographe français. Il fait partie de l'agence Magnum.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guy Le Querrec achète son premier appareil photo d'occasion à l'âge de quatorze ans, puis son premier Leica en 1962. Il s'intéresse plus particulièrement à l'Afrique et aussi au jazz dont il fait des photos de musiciens.

Il fait ses débuts professionnels en 1967 et est ensuite embauché comme photographe par le magazine Jeune Afrique. En 1972, il est l'un des cofondateurs de l'agence Viva, qu'il quitte quatre ans plus tard, pour rejoindre Magnum.

Trois albums du trio de jazz Romano-Sclavis-Texier – l'album culte Carnet de routes (1995)[1], Suite africaine (1999) et African Flashback (2005) – ont été inspirés par ses photos ou bien par des voyages effectués avec lui sur le continent africain.

En 1990, il est le photographe du projet Oyaté du musicien Tony Hymas en complicité avec le producteur Jean Rochard (nato) qui l'amène en terre amérindienne où il revient pour le Big Foot trail qui sera l'occasion d'un de ses grands livres (Sur la piste de Big Foot)

Il expose régulièrement aux États-Unis et en Europe, et a reçu le Grand Prix de la ville de Paris en 1998.

En 1977, il publie Quelque part aux éditions Contrejour et expose à la galerie du même nom dirigée par Claude Nori

Il a notamment publié aux éditions Marval Le Jazz de J à ZZ.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Collections[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Victor, « Carnet de Routes : les 20 ans d'un album culte du jazz français », Télérama, 3 mars 2015.
  2. Annie Yanbékian, « Victoires du Jazz 2017 : de Thomas de Pourquery à Théo Ceccaldi, un palmarès haut en couleur », sur culturebox.francetvinfo.fr, (consulté le 23 octobre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]