Guy Le Jaouen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Guy Le Jaouen
Illustration.
Fonctions
Député de la Loire
Scrutin proportionnel par département
Législature VIIIe (Cinquième République)
Groupe politique FN-RN
Prédécesseur Aucun (proportionnelle)
Successeur Aucun (proportionnelle)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Le Creusot
Date de décès (à 81 ans)
Nationalité Française
Parti politique FN
Profession Agriculteur

Guy Le Jaouen, né le au Creusot (Saône-et-Loire) et mort le , est un syndicaliste agricole et un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cadre de la FNSEA dans le département de la Loire, Guy Le Jaouen fait partie de ces notables sociaux et politiques attirés par le Front national au milieu des années 1980. Il mène la liste FN aux élections législatives de mars 1986 dans la Loire, qui obtient 12,9 % des suffrages exprimés ; il est élu député.

Le 24 février 1988, Guy Le Jaouen annonce son ralliement au RPR[1]. Il déclare : « Le combat politique du Front national ne se situe plus contre nos véritables adversaires marxistes et socialistes, mais contre nos alliés naturels, UDF et RPR. À l'évidence, c'est une attitude qui favorisera l'élection du candidat socialiste au second tour de l'élection présidentielle. C'est une faute grave, car elle engendre un ressentiment chez nombre d'électeurs »[1].

Il ne se représente pas à la députation après la dissolution de l'Assemblée nationale par le président François Mitterrand, réélu. D’après Le Monde du 12 mars 1988, le ralliement de Guy Le Jaouen, comme celui de Jean Durieux puis d’Édouard Frédéric-Dupont s’explique par une « opération de séduction et d’absorption » de Jacques Chirac et Charles Pasqua envers les députés et conseillers régionaux FN issus de la droite. Il s'agit d'un retour au bercail des élus les plus conservateurs.

Il meurt le [2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dominique Albertini, « Trente ans après, les 35 députés FN de 1986 sont presque tous partis », sur www.liberation.fr, (consulté le 15 mars 2016).
  2. « L’ancien député du Front national, Guy Le Jaouen, est décédé », leprogres.fr, 5 décembre 2014.

Lien externe[modifier | modifier le code]