Aller au contenu

Guy Lartigue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guy Lartigue
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Guy Maurice Henri Lartigue
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Guy Lartigue, né le à Paris et mort le dans la même ville[1], est sculpteur français[2].

Il est connu pour ses fontaines monumentales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Paris, Guy Lartigue est le fils de Maurice Lartigue[3], dit Zissou, frère ainé du photographe Jacques-Henri Lartigue. Il est l'élève de Jean Souverbie, Emmanuel Auricoste et de Ossip Zadkine[4].

Après des études de sculpture dans les académies de Montparnasse[Lesquelles ?] à Paris, Guy Lartigue réalise en France de nombreuses œuvres monumentales, en métal, en cuivre, en inox ou en granit[5].

Dans les années 1960, il lui a été commandé une sculpture-fontaine pour la résidence du roi d'Espagne à Marseille. Cette rencontre avec la sculpture et l’eau fut déterminante. Il n’eut de cesse de s’exprimer à travers elles[6]. Il a créé de multiples œuvres sculpturales, à quelques exceptions près monumentales, consacrant sa vie à l’art et l’eau. De Paris à Monte-Carlo, il a conçu des sculptures-fontaines pour les centres commerciaux et les grands ensembles des années 1970.

Il reçoit de commandes de l'État français, du ministère de l'Éducation nationale,de la Ville de Paris, de municipalités, de la Société coopérative d'intérêt collectif, de la Société de contrôle et d’exploitation des transports auxiliaires. Il œuvre aussi pour des promoteurs, des hôtels et des restaurants.

Il devient presque aveugle à partir de 2010[7].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sculpture monumentale[modifier | modifier le code]

Commande du ministère de l'Éducation nationale
Année Œuvre Ville
1958 Groupe scolaire Dunkerque : Éolienne, laiton, 4 × 1 × 1 m Reims
1963 CET : La Conquête de l'espace, mobile en Laiton, 11 × 8 × 4 m Chambéry
1964 Cité technique : Porte drapeau, laiton, 9 × 4 × 1 m Chalon-sur-Saône
1965 Lycée Fourier : Cadran solaire, laiton et pierre, 4 × 1,5 × 1,5 m[8] Auxerre
1966 Lycée technique : Kaléidoscope, laiton et verre, 4 × 1,5 × 1,5 m Valenciennes
1966 Collège : Sculpture, laiton, 2 × 1,5 × 1 m Vertus
1968 Groupe scolaire Clovis Chézel : Coq, laiton, 5 × 4 × 1 m Reims
1968 Maison des enfants : Petite fille à la corde, laiton, 60 × 40 × 300 cm Chevilly-Larue
1970 Groupe scolaire Maison blanche : Animal, 2 × 1,8 × 1,2 m Charleville-Mézières
1971 Lycée technique : Étoile, laiton, 2,6 × 4,5 × 1,5 m Pontoise
1974 Lycée : Sculpture, aluminium, 3 × 3 × 2 m Châteaubriant
1975 CES Lesven Jacquard : Signal, aluminium, 6 × 1 × 1 m Brest
1976 Centre omnisports : Saute-mouton, laiton, 2,5 × 2,5 × 1 m Viroflay
1983 Gendarmerie : Signal, aluminium Chambéry
Grand ensemble et centre commercial
Année Œuvre Ville
1963 Résidences Les Marnaudes : Le Jour et la Nuit, mobile en laiton et acier, 7 × 4 × 4 m Rosny
1964 Résidences Les Marnaudes : Couple champêtre, laiton et bronze, 3 × 2 × 2 m Rosny
1966 Centre commercial : Narcisse, laiton et bronze, 2 × 1,2 × 1,2 m[9] Sarcelles
1968 Résidence du Champs de course : Les Chevaux du soleil, laiton et bronze, 8 × 6 × 0,2 m Eaubonne
1973 Centre commercial Rosny II : Aquarium de l'espace, mobile en aluminium anodisé coloré, 6 × 3 × 3 m Rosny
1975 Résidence La Réal : La Réal, laiton, 4 × 3 × 1 m Hardelot-Plage
1975 Résidence : Sculpture signal, aluminium, 3 × 3 × 1,5 m Tourcoing
1980 ZAC Rodin-Plateau-Égalité : Étoile fixe, laiton, 5 × 4 × 3 m Issy-les-Moulineaux
1985 Immeuble SEERI SARI : La Corne d'abondance, signal monumental acier La Défense

Sculpture fontaine[modifier | modifier le code]

Lycée, CET et collège
Année Œuvre Ville
1965 École Maternelle : Mascaron, plomb Brignoles
1959 Lycée Marguerite de Valois : Trois sculptures fontaines, bronze et laiton, 10 × 20 m Angoulême
1970 École maternelle : Sculpture fontaine, laiton et ardoise Eaubonne
1972 CES La Grande Garenne : La colonne, bronze Angoulême
1974 CET : La légende du diable, laiton, 2,5 × 2,5 × 2,2 m Vénissieux
1979 École Maternelle : Le monde d’ailleurs Saint-Pierre-des-Corps
1984 Maison de la Culture : Sphère, bronze et laiton, 16 × 1,1 × 1,1 m Istres
1990 Maison des enfants : l’éolienne, Laiton, 3,5 × 3 × 1,5 m Rueil-Malmaison
Grand ensemble
Année Œuvre Ville
1967 Résidence du Roy d’Espagne : Escargot d’eau, laiton, 6 × 6 m Marseille
1968 Résidence : Astre, cuivre, latin et bronze, 2 m et 12 m de diamètre Saint-Cyprien
1972 Résidence du Parc : Sculpture fontaine, bronze, 3 × 1,5 × 1,5 m Andrésy
1972 Résidence Les Gros Chênes : l’astre, laiton et bronze, 4 × 4m × 1 m Verrières-le-Buisson
1973 ZUP : Sculpture fontaine monumentale, laiton, 7 × 4 × 3,5 m Chenôve
1975 HLM : Sculpture ajutage, cuivre et laiton, 2,5 × 1,5 × 0,3 m Puteaux
1989 Résidence Les Bons Raisins, sculpture fontaine en eau perdu Rueil-Malmaison
1990 Le Nouveau marché : Fontaine monumentale, granit rose, 4 × 4 × 5 m Viroflay
Place publique
Année Œuvre Ville
1969 Promenade du Larvatto : Fontaine de la princesse Grace, cuivre, laiton et bronze, 12 m de haut bassin de 20 × 5 m Principauté de Monaco
1970 Place des Moulins : La Gerbe, aluminium, 7 × 2 × 2 m Principauté de Monaco
1972 Place du Forum : Sculpture, ajutage, modelage d'eau, cuivre et laiton, 2,5 × 2,5 m Saint-Gratien
1974 Carrefour de la Fontaine : Sculpture fontaine, macaron et vasque, pierre de Bourgogne, 2 × 0,8 × 0,8 m Viroflay
1974 Quartier Louis Blanc : Sphère, laiton, 1,1 m de diamètre. Bassin, 2 × 2 m La Défense
1975 Sculpture fontaine, laiton, 2,5 × 15 × 1 m Gaillon
1977 Angle rue de Seine, rue Jacob : Sphère, pierre dur gris d'Anjou, 1,1 m de diamètre 6e arrondissement de Paris
1979 Sphère, laiton, 2,5 m de diamètre, bassin de 4 m Cergy-Pontoise
1980 Place de jeux d'eau : Signal, cuivre et laiton, 7,5 × 1,5 × 1,5 m. Bassin de 8 m de diamètre Saint-Pierre-des-Corps
1982 Sculpture fontaine : cuivre rouge et laiton. Bassin en intox de 4 m de diamètre Sèvres
1982 Fontaine en eau perdu, granit et pierre de bourgogne Sèvres
1982 Sculpture fontaine, laiton, 2 × 2 × 1,5 m. Bassin de 6 m de diamètre Saint-Maur-des-Fossés
1983 Les deux vasques, laiton, 2 × 2 × 2 m. Bassin de 8 m de diamètre Thonon-les-Bains
1985 Les meules, granit, 2 × 2 × 0,8 m Châtillon-sur-Seine
1986 Port de Fontvielle : Sphère creuse, cuivre rouge, bronze et laiton, 2,8 × 2,8 × 3 m Principauté de Monaco
1986 Place des Arts : Parapluie d'eau, laiton, 6 × 6 × 1 m Rueil-Malmaison
1989 Place des Arts : Champignon d'eau, cuivre et bronze, 2 × 2 × 1,5 m Rueil-Malmaison
1990 Carrefour Saint-Médard : Jeux d'eau, vasque, cuivre rouge 5e arrondissement de Paris

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « matchID - Moteur de recherche des décès », sur deces.matchid.io (consulté le )
  2. « | Adagp », sur www.adagp.fr (consulté le ).
  3. « Chronologie. Donation Jacques Henri Lartigue », sur www.lartigue.org (consulté le ).
  4. (en) « Guy Lartigue », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit Accès payant, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787).
  5. « Une statue signée Lartigue dans le quartier des photographes », leparisien.fr,‎ 1998-07-27cest00:00:00+02:00 (lire en ligne, consulté le ).
  6. Michèle Ressi, La condition d'artiste : regards sur l'art, l'argent et la société : les écrivains, peintres, sculpteurs, graphistes, cinéastes, photographes, compositeurs-- vus par eux-mêmes--, Editions Maxima, (ISBN 978-2-84001-104-0, lire en ligne).
  7. 2018 Artmajeur Galerie d'Art en ligne, « Guy LARTIGUE », sur Artmajeur Galerie d'Art en ligne (consulté le ).
  8. A.L., « Le sculpteur Guy Lartigue évoque le monument dressé devant la façade du lycée Fourier », www.lyonne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Les habitants veulent retrouver leur sculpture volée », leparisien.fr,‎ 2007-10-12cest00:00:00+02:00 (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]