Guy Gilbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gilbert.
Père Guy Gilbert
Description de cette image, également commentée ci-après

Guy Gilbert en 2009.

Alias
Le curé des loubards[1]
Le prêtre des loubards[2]
Naissance (81 ans)
Rochefort-sur-Mer, Charente-Maritime, Drapeau de la France France
Nationalité française
Profession
Prêtre, ordonné en 1965
Activité principale
Éducateur spécialisé pour les jeunes délinquants à Paris 19e
Autres activités
écrivain

Le père Guy Gilbert, né le à Rochefort-sur-Mer en Charente-Maritime, est un prêtre catholique et éducateur spécialisé français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guy Gilbert est issu d'une famille ouvrière de quinze enfants. Il désire être prêtre et il entre au petit séminaire à l'âge de 13 ans, en 1948. Mais ce n'est qu'en Algérie, où il part en 1957 comme séminariste pour accomplir son service militaire en pleine guerre d'Algérie, que sa vocation s'éveille réellement.

C'est à Alger qu'il finit son séminaire. Il est prêtre du diocèse d'Alger de 1965 à 1970.

De retour à Paris, il exerce son activité de prêtre dans la rue et devient éducateur spécialisé pour les jeunes délinquants dans le 19e arrondissement.

En 1974, grâce à un legs[3], Guy Gilbert achète une ferme à La Palud-sur-Verdon, « une ruine loin de Paris », pour y installer un lieu d'accueil, la « Bergerie de Faucon »[4] où, avec une équipe d'éducateurs, il tente de réinsérer des jeunes en difficulté, par le travail et le lien avec les animaux.

En 2005, le président de la république Jacques Chirac le nomme Chevalier de la Légion d'Honneur, un insigne que lui remettra l'Abbé Pierre un an plus tard.

Il siège comme « personnalité qualifiée » au cabinet du Défenseur des droits.

Il est chroniqueur dans le quotidien La Croix et sur Radio Notre-Dame.

Notoriété[modifier | modifier le code]

Toute sa vie, Guy Gilbert s'est occupé des loubards parisiens. Il relate ces activités dans ses livres. Il défend ces jeunes rejetés par la société et rappelle la responsabilité de notre société d'exclusion dans l'état de ces derniers.

Guy Gilbert est connu pour son registre de langue emprunté à la rue et pour son aspect de loubard (il arbore volontiers un blouson en cuir bardé de badges)[5].

Il était régulièrement invité à l'émission radiophonique Les Grosses Têtes de Philippe Bouvard sur RTL. Il participe à des émissions à forte audience aussi bien à la radio (ex: Europe 1, Sud Radio, France Inter...) qu'à la télévision (ex : TF1, France 2, M6, LCI, TV5 Monde, Public Sénat...) . Il témoigne de son expérience et de son espérance en écrivant une quarantaine de livres. Il intervient dans de nombreux débats et conférences partout en France et même à l'étranger, dans les pays de l'Est et jusqu'en Amérique du Nord.

Il intervient aussi chaque mercredi de 22 heures à minuit sur les ondes de Radio Notre-Dame dans l'émission Écoute dans la Nuit présentée par Jean-Marie Marçais.

En Belgique, le père Guy Gilbert a concélébré le mariage de son ami le prince Laurent de Belgique avec Claire Coombs[6] et a baptisé leurs trois enfants : la princesse Louise, les princes Nicolas et Aymeric. Il célèbre le mariage de Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau le [7], puis celui de Stromae le [8].

En 2006, il a concélébré une messe en l’honneur du fondateur de l'Opus Dei, Josemaria Escriva de Balaguer, à Paris avec André Vingt-Trois[9].

Le , il accompagne le président Sarkozy au Vatican pour une visite officielle au pape Benoît XVI.

Il fait son entrée dans la 40e édition pour 2009 éditée en 2008[10] du Who’s Who in France[11] : « Parmi les 1.140 nouveaux noms du dictionnaire biographique, le pilote automobile Sébastien Loeb, le cinéaste Cédric Klapisch, la chanteuse Jeanne Cherhal, l'écrivain Gilles Leroy ou le père Guy Gilbert...».

Le , à l'occasion de ses 80 ans et de ses cinquante ans de sacerdoce, il est invité à célébrer une messe avec le pape François, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe[12].

Prises de position[modifier | modifier le code]

Fermement opposé à l'avortement et à l'euthanasie[13], il parraine notamment en 1988 la marche pour la vie, à Paris[14]. Il condamne également le divorce[15].

Considérant que le célibat des prêtres est un « trésor pour l'Église », il se déclare opposé à leur possibilité de se marier mais favorable à l’ordination d'hommes mariés comme cela existe dans les Églises catholiques orientales[16]. Il se positionne également pour une plus grande place des femmes au sein de l'Église[13].

Il se déclare favorable à l'utilisation du préservatif dans les cas où il peut sauver des vies ou empêcher un avortement[17].

Alors qu'il bénit parfois des couples homosexuels à leur demande, il se déclare en 2013 contre le mariage homosexuel bien que favorable à une union civile afin de leur permettre d'hériter de leur conjoint[18],[16].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Célébrant la messe en 2015.
Guy Gilbert à Aix-en-Provence (8 avril 2015).
  • Guy Gilbert, Un prêtre chez les loubards, Stock, , 160 p. (ISBN 223401848X)
  • La rue est mon église, Stock, 1980.
  • Des jeunes y entrent, des fauves en sortent, Stock, 1982.
  • L’Espérance aux mains nues, Stock, 1984.
  • Aventurier de l'amour, Stock, 1986.
  • Avec mon aube et mes santiags, Stock, 1988.
  • Les Petits Pas de l'amour, Stock, 1990.
  • Lutte, prie et aime, Éd. du Livre Ouvert, 1991.
  • Jusqu’au bout, Stock, 1991.
  • Dieu, mon premier Amour, Stock, 1995. (ISBN 2-234-04466-9).
  • Des loups dans la bergerie, Stock, 1996.
  • Dealer d’amour, Stock, 1997.
  • La Violence : un appel, Éd. du Livre Ouvert, 1998.
  • Chemin de croix, Éd. des Béatitudes, 1998.
  • Aimer à tout casser, Coccinelle BD, 1999.
  • Cris de jeunes, Salvator, 1999.
  • Le Plus Bel Album de famille : le Rosaire, Éd. des Béatitudes, 2000.
  • Passeurs de l’impossible, Stock, 2000.
  • Ma religion, c'est l'Amour, Stock, 2001.
  • L’Évangile selon Saint Loubard, Éd. Philippe Rey, 2003.
  • Peut-on changer ? , Éd. de l'atelier, 2004.
  • Kamikaze de l'espérance, Stock, 2004.
  • Les Mystères lumineux, Éd. des Béatitudes, 2005.
  • L’Évangile, une parole invincible, Éd. Philippe Rey, 2005.
  • Des loups à faucons, Coccinelle BD, 2006.
  • Et si je me confessais, Stock, 2006.
  • Rallumez le feu, Éd. Philippe Rey, 2007.
  • Réussis ta vie ! , Éd. Philippe Rey, 2008.
  • Et si on parlait de tes mômes ? , Éd. Philippe Rey, 2008.
  • Mes plus belles prières, Éd. Philippe Rey, 2008.
  • Ose l’amour ! , Éd. Philippe Rey, 2009.
  • Face à la souffrance, Éd. Philippe Rey, 2009.
  • Lutte et aime là où tu es !, Éd. Philippe Rey, 2009.
  • Le Pardon, Éd. Philippe Rey, 2010.
  • Les Animaux, Éd. Philippe Rey, 2010.
  • Cœur de prêtre, cœur de feu, Éd. Philippe Rey, 2010.
  • La vieillesse, un émerveillement, Éd. Philippe Rey, 2011.
  • Petit guide de prière, Éd. Philippe Rey, 2011. (ISBN 978-2-84876-186-2).
  • Vagabond de la bonne nouvelle, Éd. Philippe Rey, 2012.
  • Nos fragilités, Éd. Philippe Rey, 2013.
  • Le bonheur, Éd. Philippe Rey, 2013.
  • Jésus un regard d'amour, Éd. Philippe Rey, 2013.
  • Aime à tout casser !, Éd. Philippe Rey, 2014.
  • Vie de combat, vie d'amour, Éd. Philippe Rey, 2015.
  • La Foi, Éd. Philippe Rey, 2016.
  • La famille, trésor de notre temps, Éd. Philippe Rey, 2016.
  • En cœur à cœur avec Dieu, Éd. Philippe Rey, 2016. (ISBN 9782848765624).

Il est également chroniqueur au journal La Croix et à Radio Notre-Dame chaque mercredi soir à partir de 22 heures.

Décorations[modifier | modifier le code]

Legion Honneur Officier ribbon.svg Officier de la Légion d'honneur (Décret du )[19] Chevalier par décret du , décoré par l'abbé Pierre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guy Gilbert (2 tomes), J-M. Kulawik/Benoît Despas, éd Coccinelle BD

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Herve: Guy Gilbert, le curé des loubards, fait toujours salle comble malgré ses «76 balais» », sur lameuse.be,‎ (consulté le 12 décembre 2016)
  2. Geneviève Delrue, « Le père Guy Gilbert surnommé le prêtre des loubards », sur rfi.fr,‎ (consulté le 12 décembre 2016)
  3. « Cause à mon culte », le Canard enchaîné du 3 août 2011.
  4. « Bergerie de Faucon », sur castellane-verdontourisme.com (consulté le 12 décembre 2016)
  5. « Guy Gilbert : “Ce blouson noir m’a été offert par Sarkozy !” », sur francedimanche.fr,‎ (consulté le 12 décembre 2016)
  6. Corinne Thebault, « Le curé des loubards marie un prince belge », sur leparisien.fr,‎ (consulté le 12 décembre 2016)
  7. « Guy Gilbert a marié Jamel », sur dhnet.be,‎ (consulté le 12 décembre 2016)
  8. « "Le mariage de Stromae est l'un des plus beaux que j'ai béni", dit le prêtre Guy Gilbert », sur rtl.fr,‎ (consulté le 12 décembre 2016)
  9. http://golias-editions.fr/spip.php?breve163 Golias, brève du 13 juillet 2006, Guy Gilbert tombe le masque.
  10. « Qui est dans le Who’s Who 2009 ? », sur lefigaro.fr,‎ (consulté le 28 avril 2013)
  11. Who’s Who in France : Dictionnaire biographique de personnalités françaises vivant en France et à l’étranger, et de personnalités étrangères résidant en France, 40e édition pour 2009 éditée en 2008, 2409 p. (ISBN 978-2-85784-049-7), notice « Gilbert, Guy » (ecclésiastique), page 975.
  12. Anne-Sophie Saint-Martin, « Un double anniversaire pour le père Guy Gilbert, fêté au Vatican », sur radiovaticana.va,‎ 11septembre 2015 (consulté le 12 décembre 2016)
  13. a et b http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Guy-Gilbert-impressionne-par-le-pape-Francois-au-charisme-deboulonnant-2015-09-11-1355101
  14. Le Figaro, 16 janvier 1988.
  15. « Le père Guy Gilbert à Mouscron : pas langue de bois, plutôt langue de fer », sur lavoixdunord.fr,‎ (consulté le 12 décembre 2016)
  16. a et b http://www.integrales-productions.com/2013/03/02/le-prochain-pape-sera-t-il-gay/
  17. « Guy Gilbert: "Le Pape est déphasé" », sur huffingtonpost.fr,‎ (consulté le 12 décembre 2016)
  18. http://www.guygilbert.net/data/web/guygilbert.net/uploads/EN%20PAROLES/Textes/2013%2001%2024%20PASTORALE%20POUR%20HOMOSEXUELS.pdf
  19. décret du 13 juillet 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]