Degrenne Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Guy Degrenne (entreprise))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

« Degrenne Paris »

Guy Degrenne

logo de Degrenne Paris

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés , immatriculation de la société actuelle
Fondateurs Guy Degrenne
Personnages clés Guy Degrenne
Forme juridique SA à conseil d'administration
Slogan L'Art du Moment
Siège social Vire (Calvados)
Drapeau de France France
Direction Philippe Spruch Président

Thomas Mulliez, Directeur Général

Actionnaires Diversita Luxembourg
Activité Fabrication de coutellerie (code 2571Z)
Produits Couverts, vaisselle, verres et instruments de cuisine
Effectif 47 salariés en 2018 (contre 678 en 2004)
SIREN 342 100 120
Site web Site officiel

Chiffre d'affaires 3 960 000 € au
Résultat net 2 287 300 € au (perte)

Degrenne Paris est une marque de la société Guy Degrenne entreprise française fondée par Guy Degrenne après la Seconde Guerre mondiale et spécialisée dans les arts de la table. Reprise en par le Groupe Table de France, l’entreprise est un temps sous contrôle financier de la famille Wertheimer[1], puis vient à être détenue à hauteur de 75,6 % par le holding Diversita gérée par Philippe Spruch[2].

Histoire de la marque[modifier | modifier le code]

Guy Degrenne[modifier | modifier le code]

C’est en que Guy Degrenne, descendant de forgerons étameurs, reprend la forge paternelle. Conscient qu’au sortir de la Seconde Guerre mondiale le besoin en équipement des ménages est considérable, il se lance alors le défi de démocratiser les couverts en acier inoxydable. Création de la société à Sourdeval (Manche) cette même année. Le 1er modèle de couvert inox baptisé « le Normandie » voit le jour.

De sept ouvriers œuvrant dans un vieux moulin équipé d’une roue à aube, l’entreprise familiale prend très vite de l’ampleur grâce à l'idée de récupérer l’acier des blindages des chars abandonnés lors de la bataille de Normandie. L’aventure industrielle est en marche.

L’utilisation de ce matériau bon marché rencontre tout de suite un franc succès auprès des consommateurs, véhiculant une image de solidité et de modernisme. Il est également plus facile à entretenir que l’argent, le métal blanc ou le bois utilisés jusqu’à présent.

À la fin des années , un nouveau cap est franchi avec l’équipement des collectivités et la participation de l’entreprise à de nombreux marchés publics. La société s’agrandit et installe son nouveau site de 35 000 m2 à Vire (Calvados) lui permettant d’accueillir les 600 salariés nécessaires à la production quotidienne de milliers de couverts, plats, corbeilles à pain, sucriers…

Les années marquent l’ouverture à l’international. La diversification des produits est rendue possible par l’intégration d’un bureau d’études, de méthodes de design et d’un service Marketing. C’est aussi le début de la saga publicitaire Guy Degrenne, ancrée depuis dans la mémoire de toute une génération, comme la campagne publicitaire dite du « Proviseur ».

Après quatre décennies passées à diriger son entreprise, « Monsieur Degrenne » prend sa retraite en .

Groupe Table de France[modifier | modifier le code]

L'entreprise est rachetée en par le groupe Table de France qui reprend en même temps une usine de porcelaine à Limoges afin d’étendre son catalogue à l'ensemble des articles de table. La première boutique Guy Degrenne ouvre à Paris en .

Au milieu des années , Guy Degrenne entreprend de renouveler son image en ouvrant une boutique au Village Royal, galerie marchande créée dans le VIIIe arrondissement pour les enseignes de luxe. L’enseigne se développe par ailleurs à partir de au travers d’un réseau de franchises et de à l'international sous le nom « Degrenne Paris ».

En 2010, la marque est choisie pour représenter un art de vivre français à l’Exposition universelle de Shanghai, aux côtés des chefs multi-étoilés Jacques et Laurent Pourcel dans le restaurant du Pavillon France.

Le groupe réalise en une augmentation de capital qui lui permet de réduire son endettement. À l’issue de cette augmentation de capital, la société Diversita devient actionnaire à 68 %, puis à 75 % un an plus tard.

Diversita est un holding Luxembourgeois animé par Philippe Spruch. Il était présent au capital de Kindy[3]. Il est présent dans les sociétés Lacie Group et Lacie Sas[4].

Produits[modifier | modifier le code]

Les sept familles de produits de Degrenne Paris comprennent une gamme composée de plus de 3 000 références :

  • porcelaine
  • verrerie
  • couverts
  • produits de cuisson et accessoires,
  • articles de service
  • produits enfants
  • articles de buffet d’hôtels et de restaurants

Sous-traitance[modifier | modifier le code]

Initiée dès les années , la sous-traitance industrielle permet au groupe de diversifier son activité en mettant son parc de machines et son savoir-faire au service de clients industriels. Ces derniers sont issus d’univers aussi différents que le nucléaire, l’aérospatiale, l’électroménager, le ferroviaire, le médical, l’agroalimentaire, les télécommunications, l’automobile…[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La galaxie des Wertheimer », Challenges, no 397,‎ , p. 46
  2. Xavier Demarle, « Le holding Diversita s’attable chez Guy Degrenne », Les échos,‎ (lire en ligne, consulté le 11 janvier 2020)
  3. « Les Kindy en veulent à leur actionnaire principal », sur Le Courrier Picard (consulté le 13 février 2019)
  4. « Philippe Spruch, PDG de LaCie : le poids lourd français du gigaoctet », sur Capital.fr, (consulté le 13 février 2019)
  5. Adrien Cahuzac, « Guy Degrenne, il ne fait pas que des fourchettes ! », Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 11 janvier 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]